75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°2 : Remontez le temps jusqu'à l'installation de votre Adblocker et rajoutez-nous en liste blanche.
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"

Preview : On a pu voir Deus Ex 3 !

Publié il y a 6 ans par Sylvain T.

Le très attendu RPG d’Eidos Montreal s’est dévoilé à nous il y a quelques jours. Découvrez nos impressions.

Deus Ex, licence mythique et culte du jeu vidéo, tombée dans l’oubli après l’échec du très controversé second épisode sorti sur PC et Xbox il y a quelques années. Racheté par Square-Enix il y a quelques mois, Eidos a donc logiquement remis sur les rails le développement d’un troisième opus qui s’annonce comme un véritable retour aux sources. Exit les multiples erreurs du passé, on sent, dès les premières secondes, que les développeurs ont décidé de renouer avec ce qui avait fait le succès du premier épisode. Pour rappel, la particularité de Deus Ex, en tout cas à l’époque, était de proposer un jeu à la première personne dans un RPG des plus classiques, avec quêtes et compétences à la clef. La formule de Deus Ex : Human Revolution ne change pas d’un pouce, si ce n’est que vous aurez droit à quelques passages à la troisième personne, mais nous y reviendrons.

La première partie de la demo présentait le système de dialogue et de choix. Car comme dans tout jeu de rôle, les choix moraux que vous ferez au fil de votre aventure auront un impact direct sur le scénario du titre. Un scénario qui nous projette loin dans le futur, à l’heure où le gouvernement fait de la répression sa principale politique auprès de la population. Rien de bien original ici, puisque le développeur, manette en main, nous proposait une mission où vous deviez aller parler à un homme dans un bar, seulement voilà, vous n’y étiez pas le bienvenu. Plusieurs solutions s’offraient alors à vous : soit vous passiez la porte par la manière forte, soit il fallait essayer de discuter avec le videur, ou encore avoir un accès VIP à ce même bar… ou plutôt utiliser vos talents pour vous faufiler à l’intérieur par une porte dérobée. « Plusieurs solutions pour un objectif » nous apprenait donc le développeur, un plus non-négligeable, mais il s’agissait ici d’une unique mission, et il faudra espérer que ces nombreux choix soient possibles dans chacune des quêtes que vous entreprendrez.

La seconde partie de la démo nous permettait par contre d’admirer des phases plus « action ». En clair, on avait droit à un long combat contre ce qui semblait être un boss, mais aussi des affrontements plus discrets contre des gardes. Vous pouviez vous faufiler derrière un ennemi, et l’assommer ou bien lui tordre le coup en passant à la troisième personne afin d’effectuer une action contextuelle. Parmi les attaques à retenir, vos pouvoirs donnaient droit à une attaque violente afin de passer à travers un mur pour attraper un garde inspectant les lieux. Le combat contre le boss (un mécha géant) se faisait à l’aide de roquette qu’il fallait lui envoyer en pleine tête. Dans ce cas présent, ce n’était pas franchement passionnant et la tension n’était pas des plus palpables.

Dans le détail, le jeu s’en sort plutôt bien graphiquement. Présenté ici sur Xbox 360, Deus Ex 3 brillait surtout par son aliasing très prononcé et son ambiance très atypique. Les lieux présents dans la demo avaient la jaunisse. Un parti-pris réussi, mais qui pourrait, éventuellement, rebuter les fans de la première heure. Par ailleurs, le moteur graphique était un peu à la traine, mais gageons que cela est dû à la plateforme utilisée et non pas une généralité. La version PC devrait dans tous les cas proposer plus de choses de ce côté-là. Dans tous les cas, la sortie de Deus Ex : Human Revolution reste programmée pour février 2011 sur Xbox 360, PS3 et PC.

Suis nous sur facebook !

Fiches de l'encyclopédie de l'imaginaire en rapport avec l'article

Commentaires sur l'article

Réagissez à cet article en postant votre commentaire ci-dessous.Seuls les membres SFU peuvent poster leur avis.

Créez votre Espace SFU en moins d'une minute pour ajouter votre avis (et bien plus). C'est simple et gratuit !
Alors n'hésitez plus et venez rejoindre la communauté de Scifi Universe !

S'inscrire S'identifier En savoir plus sur « Mon SFU »