75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°2 : Remontez le temps jusqu'à l'installation de votre Adblocker et rajoutez-nous en liste blanche.
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"

Le créateur du jeu de rôle Anima répond aux joueurs français

Publié il y a 6 ans par Vincent L.

Sur le site de Edge...

La gamme du jeu de rôle Anima : Beyond Fantasy semblant mourir à petit feu (au détriment des produits dérivés, et notamment du wargame), la communauté de joueur a décidé, via le forum de l'éditeur français Edge Ent, d'envoyer une lettre au créateur du jeu Carlos B. García (courrier conséquent que l'on peut consulter ICI).

Celle-ci fut transmise par Edge, et le créateur du jeu y a répondu, pour lever certaines angoisses, et en confirmer d'autres. Voici cette réponse :

"Bonjour à tous

J’aimerais tout d’abord vous dire que c’est un vrai plaisir de pouvoir vous écrire ces quelques lignes. Cela faisait longtemps que je voulais m’adresser à la communauté française d’Anima et je suis heureux que cette lettre me permette de le faire. Avant tout, j’aimerais vous remercier pour l’avoir écrite car elle représente vos inquiétudes et surtout l’intérêt que vous avez pour Anima. Et pour cela, merci de tout cœur. J’entends souvent parler des choses que vous faites et inventez pour Anima, cela me rend fier et ce sont ces choses qui me poussent à continuer avec Anima Beyond Fantasy.

En ce qui concerne votre première question, le problème du rythme de publication est simplement impardonnable mais malgré tous les efforts que nous faisons, nous ne pouvons pas trouver de solution. Il ne faut pas oublié que nous ne sommes que deux dans les Studio Anima et je suis le seul qui écrit. Je veux que mes livres soient de la meilleure qualité et j’essaie de me dépêcher mais ca ne suffit pas … malgré le fait que je passe la plus grande partie de mon temps à écrire.

De plus, je ne voudrais pas que nos joueurs aient la sensation que nous abandonnons la gamme du jeu de rôle, que du contraire car Anima Beyond Fantasy est toujours et à tout moment notre priorité. Les produits dérivés ainsi que les nouveaux jeux que nous sortons ont toujours été faits dans le but de renforcer la gamme et maintenir le studio sur pied. Et croyez-moi c’est ce qui nous permet de continuer. Nous voulons que tous nos produits aient la même qualité. En fin de compte, notre objectif est de continuer à vous amuser et vous surprendre que se soit avec un jeu de cartes, de figurines ou de plateau. Tant que vous jouez et vous vous amusez, nous sommes satisfaits.

Passons au point suivant de votre lettre, la création du Core Exxet. Apparemment, nombreux d’entre vous pensent qu’il s’agit d’un livre qui change le monde d’Anima ou qui a été fait dans un but commercial, ce qui est totalement faux !

Le Core Exxet est né d’une drôle de façon… et si j’oserais, je dirais de manière inespérée. Tout a commencé lorsque Edge Entertainment Espagne nous dit qu’il était nécessaire de rééditer le livre de base et ils nous ont proposé, si nous le désirions, d’introduire quelques modifications ou corrections. En réalité au début nous ne pensions pas faire de modifications mais c’est alors que nous avons pensé aux commentaires et suggestions des forums et nous avons amélioré un petit truc par ci et un autre par là…au final, on s’est rendu compte que nous avions fait un grand nombre de modifications qui selon nous sont des améliorations. Et pour différencier les différentes éditions, nous avons choisi un nom différent. Il faut que vous gardiez en tête qu’il ne s’agit pas d’une troisième édition car les deux versions sont parfaitement compatibles entre elles.

Et je peux vous assurer que les règles d’Arcana Exxet sont entièrement compatibles avec l’ancienne version des règles. Nous avons juste simplifié la manière de calculer. Tous ceux qui ont déjà la deuxième édition française du livre de base ne devront pas acheter le Core Exxet pour pouvoir profiter des prochaines sorties d’Anima Beyond Fantasy.

J’aimerais vous rappeler que nous serions ravis d’écouter vos suggestions, vos idées et votre opinion ; comme vous l’avez dit, Gaïa est autant votre monde que le notre et plus vous nous donnez d’idées plus intéressant et savoureux sera ce monde.

Vous savez où nous contacter, nous attendons de vos nouvelles.

Réellement et Sincèrement vôtre,

Carlos B. García"

On le sait désormais, il va falloir prendre son mal en patience pour attendre la suite de la gamme. Mais au moins, le jeu vit encore !

Suis nous sur facebook !

Fiches de l'encyclopédie du fantastique en rapport avec l'article

Commentaires sur l'article

Réagissez à cet article en postant votre commentaire ci-dessous.Seuls les membres SFU peuvent poster leur avis.

Créez votre Espace SFU en moins d'une minute pour ajouter votre avis (et bien plus). C'est simple et gratuit !
Alors n'hésitez plus et venez rejoindre la communauté de Scifi Universe !

S'inscrire S'identifier En savoir plus sur « Mon SFU »

  • oùlà ça fait peur...

    J'ai joué à ce jeu, et pour aider un ami MJ, j'ai fini par me coltiner le lvire des règles et le background (ahem). Le système est un assemblage hétéroclite incohérent. Il y a parfois jusqu'à 4 règles différentes pour gérer une seule compétences (impassibilité par exemple), sans aucun soucis de logique. Alors si en plus ils en rajoutent une couche avec une réédition du livre de bases mais avec des règles différentes, mais théoriquement compatibles avec les anciennes... Je crains un immense foutoir.

    Le plus terrible est que le background est du même acabit, un paquet de trucs juxtaposés sans soucis de cohérence ou d'explication. Le plus fort est l'apparition d'une menace majeure dans le supplément bestiaire, ayant conquis plusieurs territoires (lesquels?), pas discret pour 2 sous, et dont il n'est nullement fait mention avant O_O... Le MJ est obligé de trancher et de revoir complètement le background avant de jouer, pour savoir quels éléments ils gardent ou pas. Bon l'avantage c'est qu'on peu sans soucis en dégager certains sans problème, puisqu'il n'y a pas de soucis d'intéractions des éléments entre eux...
    Dunaedine, le 27 octobre 2010 16:05
  • @Dunaedine

    En tant que MJ à Anima et administrateur du Wiki fr consacré au jeu, je me dois de te répondre ;-) Je suis d'accord sur un point: Anima est assez foutoir. C'est une gigantesque toolbox conçue pour permettre de jouer dans à peu près n'importe quel univers de type anime/manga. D'ailleurs, le supplément Domaine du Ki annonce clairement la couleur en citant des titres tels que Naruto, Bleach ou encore Dragon Ball Z comme sources d'inspirations majeures.

    Reste que le jeu est d'une richesse inégalable et les deux tables que jeux que je masterise sont étourdies par les possibilités ahurissantes du système. Par contre, je le reconnais, ça n'est pas prémâché. Le travail de tri et d'organisation à faire par le MJ est très important, d'autant plus qu'il n'existe pas de scénarios ou de campagne officielle. On est, en gros, lâché seuls dans la nature, avec une boite à outils et sans mode d'emploi... Impossible de ne pas le reconnaître...

    L'univers est à l'unisson. Avec un minimum de culture Manga, on se rend rapidement compte en parcourant le supplément qui décrit l'ancien continent que pratiquement chaque pays est inspiré d'un univers de manga différent, permettant de varier les ambiances d'une partie à l'autre. On pourrait passer une campagne entière dans un seul pays sans jamais s'ennuyer.

    Anima, c'est une sorte de jeu de mécano avec des dizaines de pièces de partout joyeusement mélangées. Mais bien agencées, elles peuvent créer des campagnes d'anthologies. Et c'est à la fois sa force et sa faiblesse: le niveau d'investissement demandé au MJ est supérieur à tous les autres jeux que j'ai pu essayé (et en 15 ans de JdR dont 12 comme MJ, j'en ai testé pas mal!). Mais le jeu peut en valoir la chandelle.

    Par contre, oui, il faut un MJ qui ai du temps et des joueurs motivés pour s'investir dans le système. De plus, je maintiens qu'un bon niveau de culture concernant la japanimation et les jeux vidéos japonais (les RPG type Final Fantasy en tête) est un plus indéniable pour apprécier l'ambiance du jeu.

    Kayn, le 28 octobre 2010 07:36