75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°1 : Réagissez en configurant votre AdBlock pour ne pas nous faire disparaître comme les dinosaures de Jurassic Park ;)
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"

Anima : Beyond Fantasy [2007]
Staff (1)25
Membres (9)70
Impatience Bientôt

Alchimie réussie entre Heroic fantasy et Manga, Anima est le premier jeu a proposer un univers cohérent et fascinant pour tous les amateurs de japanimation et autres RPG japonais (Final Fantasy,Dragonquest, etc). Créé par des auteurs et illustrateurs européens et japonais, Anima est un véritable phénomène dans le monde du jeu depuis sa sortie en Espagne : en tête des ventes de jdr depuis 2 ans devant tous les poids lourds de la catégorie, il en est déjà à sa 4ème réimpression! Après le jeu de cartes et le jeu de figurines, Anima : le jeu de rôle va compléter et renforcer la gamme des jeux Anima. Illustré par des images somptueuses, Anima vous fera découvrir un monde totalement original ; Gaia avec son histoire, sa géographie, ses héros et ses périls. Au-delà de ses graphismes époustouflants, Anima propose un véritable système de jeu original et un monde fascinant susceptible d’intéresser tout joueur de fantasy. De nombreux suppléments sont d’ores et déjà prévus.

Critiques du staff de Anima : Beyond Fantasy

Critiques de produits

Images de Anima : Beyond Fantasy

  • Image intérieur
  • Image intérieur

Casting de Anima : Beyond Fantasy

Les personnalités principales et leurs rôles dans le casting

Gamme de Anima : Beyond Fantasy

Acheter Anima : Beyond Fantasy en un clic

Donnez votre avis !

Créez votre Espace SFU en moins d'une minute pour ajouter votre avis (et bien plus). C'est simple et gratuit !
Alors n'hésitez plus et venez rejoindre la communauté de Scifi Universe !

Commentaires des membres (9)

L'avis de la communauté SciFi-Universe.

  • 80
    personellement je trouve anima très bon.
    les règles n'ont rien de l'usine à gaz comme on peut l'entendre parfois même s'il est vrai qu'elles demandent un petit effort des joueurs...
    en clair : ce n'est pas un jeu pour les moules ;-)
    l'univers est tout bonnement très riche (à condition d'acheter GAIA mais ce supplément de contexte vaut largement le détour... et son prix !) et permet de jouer sur des niveaux totallement différents.
    au mj ensuite de varier les échelles de puissances... car dans anima les personnages sont destinés à devenir des bigbills et les règles gèrent très bien cette montée en puissance.

    moi qui avait été déçu par le côté brouillon d'exalted qui nous faisait croire que le monde était riche en nous gavant de tout et de n'importe quoi(en plus du fait que je n'accroche définitivement pas aux règles made in loup blanc) j'ai trouvé avec anima, un univers solide et bien construit (bien que très très riche) soutenu par une mécanique bien huilée
    soukoline
    le 3 septembre 2008 18h18
  • 70
    je trouve aussi que la critique est trop dure. Anima aurait dut être Final Fantasy comme Fading Sun aurait dut être Dune. N'ayant pas eu la licence, ils ont essayé de faire au mieux.

    Déjà traduire un jeu espagnol (après Aquellarre) c'est enfin donné sa chance à d'autre jeux que les jeux américain.

    en ce qui concerne les règles, il est vrai que leur complexité vont à contre courant, car les rolistes actuels sont fainéants. Finis l'époque où les joueurs voulaient des règles complexes mais réalistes, une époque révolue (et que je truve dommage). Mais ces règles retranscrivent l'idée des combat à Final Fantasy avec moultes paramètres.

    Ensuite si le monde n'est pas développés, c'est pour le faire dans un autre supplément, Gaia. Donjons et Dragons fait la même chose.
    Leodgardi
    le 7 septembre 2008 12h00
  • 90
    Bonjour

    Pour ma part je suis une MJ masochiste (visiblement, si on s'en tient à la critique)qui suit tombée sous le charme de l'univers d'Anima.

    Certes au premier abord le système de règles fait peur (oui, beaucoup de pages, oui beaucoup de tables de calcul...)mais une fois assimilée (et c'est pas long) il est très agréable, précis et fluide. Pour avoir testé avec une personne complètement débutante en jeux de rôles, et bien elle ne s'est pas enfuie en hurlant, a tout compris et a beaucoup apprécié.

    Concernant la création des personnages, là, je ne peux que être d'accord : elle est longue, quand on ne maitrise pas. Pour la simple raison que les classes ne sont pas figées et que l'on peut personnaliser son personnage au maximum. Et oui, pas facile de choisir entre les multitudes de pouvoirs magiques, psychiques et du Ki. c'est là la plus grande difficulté pour les joueurs, savoir où ils veulent mener leur personnage dès sa création et donc faire des choix.

    Quand à l'absence de background dans le manuel, et bien comme une grande majorité des jeux de rôles actuellement des suppléments entièrement consacrés à l'histoire de Gaia sont (et vont) sortir. J'ai lu le premier tome de GAIA et j'ai été époustouflée par la profondeur et la richesse de l'univers. Et ce tome ne parle que d'un des deux continents de Gaia. Alors certes, peu de background dans le premier manuel mais parfaitement complété par le premier tome de Gaia (et oui, un supplément en plus mais comme le fait justement remarquer Leodgardi, Donjons et dragons fait exactement la même chose).

    Bref, pour ma part, c'est avec beaucoup de plaisir que je vais continuer à masteriser Anima et le faire découvrir à mes amis. C'est un jeu qui vaut vraiment le coup et surtout ne vous bloquez pas sur les nombreuses pages de règles, vous passeriez à côté d'un univers complexe et passionnant.

    Mon bref avis

    Fée
    Fée
    le 1er octobre 2008 16h32
  • 100
    Je trouve vraiment la critique totalement injustifiée. Il est évident que le testeur n'a pas fait son boulot car il aurait bien vu que le système, sous ses aspects "lourds", est en fait une petite merveille de simplicité et permet vraiment de gérer toutes les situations imaginable dans une univers manga ou rpg japonais.

    L'univers quand à lui est très riche et restranscrit bien le coté épique des productions japonaises. Et il suffit de voir la communauté qui s'est créée autour de ce jeu pour comprendre l'engouement qu'il suscite.

    Pour moi, Anima est un des tous meilleurs jdr de ces dernières années, tout simplement.
    Stabe
    le 1er novembre 2008 15h18
  • 80
    Bonjour,

    Voici l'humble avis d'un joueur chevronné d'Anima. Ayant déjà monté deux personnages au niveau 5, je connais assez bien l'univers et le système.

    Premièrement, parlons du système de jeu. Il est effectivement assez complexe, dans le sens où les règles sont nombreuses, et on peut facilement rater quelques points importants en jeu si on n'a pas bonne mémoire. Mais je suis d'accord avec Fée sur ce point, une fois assimilé, il devient très fluide, surtout si votre MJ, comme le mien, est assez ouvert pour vous laisser lire les règles de jeu. Ainsi, nous sommes deux à les maîtriser, et les erreurs sont beaucoup plus rares.

    Pour ce qui est des jets de dé, le système est un petit peu trop aléatoire à mon goût. Le hasard fait que sur un coup de dés particulièrement chanceux on peut mettre à mal un adversaire beaucoup plus fort sur le papier... comme être mis à mal par un adversaire beaucoup moins fort... Mais en cas de chances équilibrées, l'ensemble est assez cohérent.

    De plus, les combats ont le mérite de mettre en avant le côté cinématographique (ex : jets de compétence secondaire pour attraper une flèche en vol, ou faire un saut au dessus de son adversaire,...)

    D'ailleurs pour le visuel, je ne suis pas d'accord avec la critique du staff. Le côté manga est bel et bien présent dans le jeu ! un exemple, les techniques du Ki, qui peuvent être inventées par les joueurs grâce aux tableaux de création de technique ! Les effets des techniques sont extrêmement variés, et chaque joueur peut y trouver son compte, c'est d'ailleurs l'aspect que je préfère chez les personnages : toutes les techniques légendaires des personnages de manga qui vous ont maintes fois fait frissonner, vous pouvez les reproduire dans Anima, c'est même prévu pour !

    De Pegasus Ryu Sei Ken, à Bankai en passant par Kage Bunshin No Jutsu, tout est possible, d'autant plus que les joueurs sont libres de choisir les effets visuels des techniques.

    En revanche, de mon point de vue, certaines classes sont vraiment faibles par rapport à d'autre. J'ai joué un Convocateur, et j'ai vite arrêté tant je me suis senti inutile... Mais c'est un cas isolé je pense.

    Maintenant, le point qui fâche, le Background. Je rejoins Soukoline sur ce point... Sans le supplément Gaïa, c'est extrêmement faible. Avec Gaïa, c'est extrêmement riche !
    Les factions, les organisations secrètes, les races, les ordres, les secrets du monde, les grands personnages, etc... tous ces éléments, dont les bases sont posées si timidement dans le livre de base, prennent toute leur ampleur dans le supplément Gaïa.
    Pour avoir joué AVANT Gaïa et APRES Gaïa,... ce n'est pas comparable, d'autant plus que tout n'y est pas encore. Il y a tant de choses à découvrir dans ce monde !
    Pour un joueur initié, il est facile de prendre une claque, voire plusieurs, à chaque scénario.

    Pour conclure, je reste sur une critique positive de jeu. Tous les défauts cités plus haut n'occulteront jamais le plaisir que j'ai eu, et que j'ai encore, à découvrir le monde d'Anima. Cependant, il faut avouer que le jeu ne prend sa véritable ampleur qu'avec le supplément Gaïa. Mais quelle ampleur !
    Sarpédon
    le 11 novembre 2008 15h08
  • 30
    Pour ma part, je trouve cette critique réaliste est constructive.

    Anima me semble extrêmement compliqué du point de vue des règles, ce qui n'est pas un avantage quand un groupe de jeu veut construire une histoire et non calculer des chiffres abscons pendant cinq heures.

    Du côté histoire la critique est également cruellement juste. J'ai l'impression que les auteurs ont resservi des poncifs de fantasy orientale sans en avoir digéré l'origine.

    Pour résumé, ce jeu me fait l'effet d'être le mètre-étalon de la misère intellectuelle.
    Pantoufle
    le 9 août 2010 01h00
  • 10
    Je vais diviser ma critique en 2 parties, l'univers puis la mécanique, même si cette dernière représente le plus lourd (littéralement).

    Sur l'univers, c'est globalement une auberge espagnole, où les auteurs ont essayé de fourrer un maximum d'éléments sans réels soucis de cohérence. L'ensembles des éléments ne tiennent pas debout ensemble, d'autres fondamentaux ne sont qu'effleuré (l'Empire de Salomon) et beaucoup d'éléments se contre-disent. On retrouve de plus les poncifs classiques des mangas (soit c'est le thème, donc normal me diriez-vous), mais dont le trait est tellement forcé que cela en devient une caricature ridicule (l'impératrice toute puissante qui devient une sorte de zorro la nuit...). Ce genre de mélange n'est pas de la richesse, c'est juste un patchwork d'élément juxtaposés n'allant pas ensemble.

    Sur le système... De quel système on parle? On a l'impression de voir en fait plusieurs système, rien n'est unifié. Pratiquement chaque compétence demande sa règle voir ses règles (certaines compétences allant jusqu'à utiliser des D10, uniquement dans certaines circonstances, là où des D100 dominent pour la majorité). Il n'y aucun soucis d'unicité, pas d'équilibrage (au point qu'un PJ débutant peut aisément raser une cité en optimisant bien son perso) et surtout aucune cohérence avec le background. On a rapidement du mal à voir ce qui se passe dans le cas d'opposition des différentes forces mystiques et c'est le pauvre MJ qui doit assumer les multiples incohérences et le manque de réflexions.

    Le pire du pire est que les différents suppléments ne font qu'aggraver la situation, que ce soit pour le background où le système. Que ce soit le bestiaire qui rajoute une menace type Borg de Star Trek qui aurait déjà envahis toute une partie du continent (Pas rien ce trou dans la background Oo) ou Arcana Exxet, sur les sciences occultes, qui n'est qu'un fatras de règles incohérentes avec le livres de bases et entres elles...
    Dunaedine
    le 12 août 2011 00h46
  • 70
    Je viens de tomber sur cette critique. Et là, je suis soufflé. Je n'ai jamais lu une critique aussi hilarante.
    Anima se dit clairement l’héritier de Rolemaster. Et c'est le cas. Par contre trouvé Anima plus simple que Rolemaster, c'est ne pas connaitre Rolemaster. C'est une version simplifié de l'un des jeux les plus complexe et réaliste.
    De plus, c'est méconnaitre le JDR de dire qu'un livre de base parle pas assez du monde. C'est un système courant dans les vieux jeu de rôle.
    On sort un livre de base pour les règles et on sort les extensions qui explique le monde.
    Pour le reste, il faut lire ce qu'indique l'auteur dans le livre... Pas le feuilleté rapidement en lecture diagonale.
    L'auteur indique clairement qu'il donne sa vision du monde et ne donnera pas d'explication. Que c'est au MJ de faire le boulot.
    Alors oui c'est un jdr qui nécessite que le MJ travail. Peut être trop hélas vu la sortie ultra poussif des extensions. Mais si les MJs ne veulent plus travailler un peu sur leur monde, il ferait mieux d'arrêter le JDR.
    Faelene
    le 5 mars 2013 14h21
  • 100

    La critique du staff est clairement injuste. Le système de jeu est exhaustif, c'est clair mais que fait un MJ qui ne veut pas inclure trop de règles? C'est pour moi un avantage puisque je n'ai aucun scrupule à les simplifier au maximum pour inclure certaines
    spécificités en fonction du développement des personnages de mes joueurs. Les possibilités du système et sa mécanique qui reste logique et organisée, la richesse qu'il permet aux personnages par contre rattrapent et compensent largement cette complexité facultative.
    Le livre de base ne suffit pas pour jouer pleinement l'univers, les secrets qui sont dévoilés dans le livre du maître sont de ceux qu'on garde sous le coude pour ne les divulguer aux joueur qu'après un certain nombre de parties. Mais ça n'empêche pas de jouer.
    zafx
    le 10 novembre 2013 16h18

Informations complémentaires sur Anima : Beyond Fantasy

  • Titre (France) : Anima : Beyond Fantasy
  • Titre (Japon) : Anima, Beyond Fantasy