75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°5 : Nous ne sommes pas comme Skynet et méritons d'exister, mais avec ce bloqueur de pubs actif, nous vous dirons 'Hasta la Vista, Baby!'
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"

Batman, le justicier de Gotham > Les années 40 à 50 du Justicier

De la naissance de Robin au premier serial Batman

L’homme chauve-souris n’eut pas à attendre longtemps pour se voir adjoindre un partenaire. Bill Finger créa Robin dans les années 40 et le mit en place dans le Detective Comics 38, (Avril 1940). Les années 40 furent d’ailleurs propices à beaucoup de créations de « boy wonder »afin d’accompagner les justiciers, et surtout dans le cas de Batman de rendre le comics plus grand public et moins sombre. Les ventes de Batman explosent carrément et obligent l’éditeur à utiliser davantage que le seul support Detective Comics pour raconter les aventures du justicier de Gotham City.

Un nouveau comics appelé tout simplement « Batman » fait son apparition à l’été 1940. Bob Kane et Bill Finger ne pouvant tout gérer, l’éditeur décida d’engager de nouveaux talents, tel Dick Sprang, considéré par les fans comme un des meilleurs de cette période. C’est aussi en 1940, durant l’été qu’apparurent les plus grand ennemis de Batman, tels que le Joker et Catwoman. Dans le cas plus particulier du Joker, celui-ci vit le jour dans le « Batman n°1 », si à la base il devait mourir à l’issue des deux premiers numéros, le personnage se révéla si charismatique que les créateurs décidèrent de redessiner à la dernière minute la case pouvant conclure à sa mort. Dans les grands méchants qui ont mené la vie dure à Batman, on notera aussi l’arrivée du Pingouin dans le Detective Comics 58 (Décembre 1941).

Petit à petit, l’univers de Batman et sa ville se crée (première mention du nom de Gotham City dans le Batman 4 durant l’hivers 1941). Finger monte des dossiers afin que les adversaires créés, de même que les lieux, soient le mieux détaillés possible, quitte à rendre les scripts un poil en retard. Batman est désormais partout, et après la seconde guerre mondiale, DC décide de se servir de Batman pour implanter le justicier à travers le monde et créer le mythe, et surtout faire des Etats-Unis l’image des « défenseurs du monde libre ».
Dans la continuité des grands événements des années 40-50, Alfred apparaît pour la première fois en avril 1943 (Batman 16). En1944 la base souterraine sous le manoir Wayne est désormais nommée « Bat-Cave » et en 1947 se présente la première des invasions extraterrestres que Batman aura à affronter.

Dans la mouvance, il faut peu de temps pour voir d’autres médias s’intéresser au comics. C’est Harry Cohn, président de la Columbia, déjà producteur de serial comme « The Shadow » qui prend contact avec Bob Kane, afin de créer le premier serial sur Batman. Ainsi en 1943 Batman prend les traits de l’acteur Lewis Wilson et Robin ceux de Douglas Croft. Le serial dura 15 épisodes avant de disparaître. Il faut dire que ce Batman « live » était plutôt ancré politiquement et allait jusqu’à faire du racisme envers certains pays, en particulier envers les Asiatiques (n’oublions pas que cela correspondait à la période Pearl Harbour). En 1949, un nouveau serial du nom de Batman et Robin arriva de nouveau. Cette fois, ce sont les acteurs Robert Lowery pour Batman et Johnny Duncan pour Robin qui donnèrent leurs traits aux justiciers masqués. La série n’était pas vraiment flatteuse pour le justicier mais faisait gagner le justicier en popularité dans les familles américaines. Cette série aussi comme la précédente de 43 ne comporte pas plus de 15 épisodes.