75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°4 : Au secours ! Un Publi-killer se ballade dans le coin. Une seule solution, le désactiver pour de bon.
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"

Critique du roman : Les Cendres du Phénix #1 [2019], par Nathalie Z.

Avis critique rédigé par Nathalie Z. le lundi 10 février 2020 à 09h00

Agents très spéciaux en Faëria

Si les rôlistes parmi vous connaissent sûrement l’auteur de jeu Kristoff Valla, sachez aussi que c’est un écrivain de fantasy. Voici ici une novella pétillante qui ferait une série TV d’espionnage féérique fun et dynamique : Les Cendres du Phénix est le premier épisode, autonome, des aventures de deux bouts de femmes qui se retrouvent à travailler pour l’équivalent de la FBI/CIA du monde des fées.

Les trois lois du sous-monde

Première loi : ne jamais se laisser voir sous sa vraie forme par un humain.

Deuxième loi : ne jamais remonter plus près de la surface que la Zone neutre.

Troisième loi : ne jamais faire démonstration de la magie devant les humains.

Pimentine d’Ystrion est prisonnière sur la Nef des Damnés sans Retour. Condamnée à l’Ultime Bannissement, elle s’attend à être exilée, sans espoir de survie hors du royaume de Faëria. Cette elfe dorée sérieuse, bien élevée et habituée à mener grand train de vie ne comprend toujours pas comment elle s’est retrouvée là. Sur la barque funeste se trouve aussi une félys, une faë noire du nom de Pamelune Darkholme aux manières bien moins élégantes. Cette dernière a l’air désabusée et s’oppose en tout point à notre première héroïne.

La fin tragique semble arriver quand un ogre trop bien habillé intervient et leur fait une offre qu’elles ne peuvent refuser : intégrer le B.I.S.C, Bureau d’Investigations des Situations Catastrophiques. Devenir agent très spécial ou subir un terrible destin, même si ce monsieur M semble louche, leur choix est fait. Les deux jeunes fées, Pim’ et Pam’, se retrouvent à investiguer sur leur première enquête : la disparition d’un phénix.

Inutile d'en dévoiler d'avantage, le roman est court, l’aventure mouvementée et pleine d’humour. Les deux personnages sont attachants et leur amitié improbable comme celle d’un Amicalement vôtre. A mi-chemin entre Carnival Row et James Bond, cet univers est très prometteur ! Les amateurs de monde féérique retrouveront leurs marques. Les références et traits d’humour rendent le propos fluide et léger. Le lecteur s’amuse. La plume de Kristoff Valla fait mouche et la novella se dévore d’une traite. Vivement la suite des enquêtes de ces deux fées intrépides aux caractères bien trempés. Elle devrait arriver cette année.

Le roman est édité par les éditions Livresque et disponible pour 12.90 euros. A noter une jolie mise en page de chaque chapitre avec le dessin d'un phénix.

La conclusion de à propos du Roman : Les Cendres du Phénix #1 [2019]

Nathalie Z.
82

Un phénix a été volé au royaume de Faëria et le B.I.S.C. doit enquêter : pour cela, il recrute deux nouveaux agents, l'elfe dorée Pimentine et la félys nocturne Pamelune, deux fées intrépides aux caractères très différents. Ce duo improbable devra enquêter jusque dans les bas fonds pour notre plus grand plaisir. Drôle et vive, cette novella de Kristoff Valla est le premier épisode des Mystères de Faëria.

On a aimé

  • Drôle
  • Deux personnages féminins bien écrits
  • Des enquêtes dans un monde féérique

On a moins bien aimé

  • C'est court !

Acheter le Roman Les Mystères de Faëria : Les Cendres du Phénix #1 [2019] en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de Les Mystères de Faëria : Les Cendres du Phénix #1 [2019] sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Retrouvez les annonces de nos dernières critiques sur les réseaux sociaux

Sur Facebook | Sur Twitter