75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°1 : Réagissez en configurant votre AdBlock pour ne pas nous faire disparaître comme les dinosaures de Jurassic Park ;)
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"

Critique du film : Level 16 [2019], par Vincent L.

Avis critique rédigé par Vincent L. le jeudi 18 avril 2019 à 12h00

Never let me go...

Critique flash après la projection du film lors de l'édition 2019 du BIFFF.

Des jeunes filles coincées dans un pensionnat aux airs de bunker, des gardes patibulaires qui les surveillent, des caméras, un programme d'éducation strict, une culture de la délation, le début de Level 16 intrigue. On a certes déjà vu nombre de ces composantes au cinéma et à la télévision (l'influence de The Handmaid's Tale, auquel on peut ajouter l'excellent Auprès de moi toujours), mais ce genre d'ambiance mystérieuse dans lequel un personnage doit découvrir la raison d'être de sa prison reste toujours assez efficace. Avec une belle économie de moyens, Danishka Esterhazy filme des couloirs gris délabrés et des jeunes filles apathiques et suscite chez le spectateur nombre de questions.

Le soucis de Level 16 est probablement d'avoir pris le spectateur pour un idiot car passé la première heure, on a globalement compris tout ce qui ce passait, les quarante minutes suivantes servant simplement à tout bien expliquer à grand renfort de dialogues. Le film perd alors en subtilité et, bien qu'il ne devienne pas désagréable à regarder, en intérêt. La critique sociale, pourtant aisée vu l'histoire racontée, reste de plus incroyablement timide. Si le programme était alléchant, l'éxécution est donc beaucoup plus criticable. Heuresement, la jeune Katie Douglas livre une belle prestation et offre au film la petite touche émotionnelle qui aurait pu lui manquer.

La conclusion de à propos du Film : Level 16 [2019]

Vincent L.
50

Parti sur des bases intrigantes, Level 16 grille toutes ses cartouches à mi-parcours et révèle l'étendue de son intrigue très convenue. Le reste n'est fait que de résolution mécanique à base de dialogues sur-explicatifs, heureusement porté par une jeune comédienne convaincante qui apporte au film la petite touche d'humanité nécessaire. Au final, si Level 16 n'est jamais désagréable à regarder, il ne parvient jamais à dépasser le stade du divertissement quelconque.

On a aimé

  • Une première partie intrigante,
  • La comédienne principale,
  • Un très petit budget correctement mené.

On a moins bien aimé

  • Une intrigue finalement très convenue,
  • Beaucoup trop verbeux sur la fin,
  • Une critique sociale trop timide vu le sujet.

Acheter le Film Level 16 [2019] en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de Level 16 [2019] sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Retrouvez les annonces de nos dernières critiques sur les réseaux sociaux

Sur Facebook | Sur Twitter | Sur Google+