75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°8 : Dans l'espace publicitaire, personne ne vous entend crier. Surtout si vous le bloquez.
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"

Critique de la bande dessinée : Les larmes d'Odin [2019], par NURTHOR

Avis critique rédigé par NURTHOR le mardi 12 février 2019 à 09h00

Par Odin, un Berserk sans contrôle ?!

Le corps d'Elrik attaché à un drakkar échoué sur une plage du sud de l'Islande est recueilli par des vikings du clan d'Ulf Keludar. Ramené au village et voué à être tué pour ne pas attirer le mauvais sort, il est réveillé par un raid de leurs ennemis séculaires, du clan de Björn Haraldùr. L'odeur et la clameur du combat proche, le plonge immédiatement en transe. Berserk, il se libère de ses liens, prend une arme et défait impitoyablement plus d'une dizaine d'hommes dont Rolf le fils de Björn, repoussant l'attaque. Elrik des Orcades, le Berserk, est un des trois guerriers-fauves désignés par Odin et gardes du roi Hàkon de Norvège, qui l'a banni. Elrik fomente une vengeance terrible qui risque d'impacter toute l'île d'Islande peut-être même tout le royaume viking.

Cette BD est scénarisée par Jérôme Le Gris, auteur du Requiem pour une tueuse son premier long-métrage, puis passage à la BD avec les trois tomes d'Horacio d'Alba suivi de Malicorne en 2011, en 2015 il réalise le film Premiers Crus avec Gérard Lanvin et retour à la BD en 2016 avec Jeanne d'Arc. Ses arcs narratifs se croisent intelligemment pour ne dévoiler que petit à petit l'histoire et les motivations d'Elrik.

Au dessin dans un style réaliste, Benoît Dellac a publié sa première série Missi Dominici chez Vents d'Ouest en 2008, puis Le Cycle des Princes d'Ambre chez Delcourt et a participé sur Lignes de front et sur le western Sonora. Son trait est fort voire puissant pour retranscrire les émotions et les expressions des visages de ses personnages. Ses dessins illustrant le passage à l'état Berserk d'Elrik sont saisissants avec leurs teintes rouges pourpres et les yeux d'Elrik injectés de sang. On devine et on sent alors la rage prendre le dessus sur l'humain.

Ce premier opus de cette saga viking met, idéalement, en place le héros Elrik et ses motivations. Jérôme Le Gris et Benoît Dellac livrent les prémices d'une saga viking pleine de fureur, d'aventures et de sang. Une véritable odyssée guerrière et mythologique débute. 

La conclusion de à propos de la Bande Dessinée : Les larmes d'Odin [2019]

NURTHOR
77

Une magnifique et furieuse saga viking en devenir est lancée !

On souhaite que la suite soit de la même trempe pour confirmer ce très bon premier numéro !

On a beaucoup aimé le scénario minuté et exquis avec des dessins desservants brillamment l'histoire de ce dark héros.

Vivement le mois de Mai pour lire le tome 2 !

On a aimé

  • Scénario aux arcs narratifs explicitant peu à peu l'histoire et les motivations d'Elrik ce dark héros viking.
  • Magnifiques dessins des scènes de combats et des paysages nordiques fabuleux mais particulièrement lors des passages en transe du Berserk du héros.

On a moins bien aimé

  • On aurait aimé plus de pages pour encore plus se régaler qu'avec les 48 présentes.
  • Tenir jusqu'en Mai pour lire la suite.

Acheter la Bande Dessinée Serpent Dieu : Les larmes d'Odin [2019] en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de Serpent Dieu : Les larmes d'Odin [2019] sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Retrouvez les annonces de nos dernières critiques sur les réseaux sociaux

Sur Facebook | Sur Twitter | Sur Google+