75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°3 : Un peu de fantasy ! Désactivez votre Adblock pour notre domaine et nous revivrons comme par magie !
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"

Critique du livre : Comment écrire de la fantasy et de la science-fiction [2018], par Nathalie Z.

Avis critique rédigé par Nathalie Z. le mercredi 14 novembre 2018 à 09h00

Pour les auteurs en devenir !

Orson Scott Card est une référence dans les littératures de l’imaginaire. Il remporte en 1987, deux années de suite, le prix Hugo et le prix Nebulla du meilleur roman de science-fiction pour La Stratégie Ender (Le cycle d'Ender ), malheureusement mal adapté au cinéma et La voix des morts. Mais cet auteur prolifique est aussi auteur de pièces de théâtre, de romans historiques, de scripts de dessins animés… Il rédige des critiques régulières dans des magazines, il enseigne l’écriture et grâce aux éditions Bragelonne, nous pouvons découvrir certains de ses essais.

Comment écrire de la fantasy et de la science-fiction est un guide écrit par un expert qui a choisi de partager son expérience et son savoir. Nous avons tous régulièrement des histoires en tête et qui n’a jamais rêvé de les raconter… Grâce à cet ouvrage, vous recevrez des conseils pour vous lancer dans l’écriture. Toutefois, les conseils restent génériques et il ne s’agit pas là d’un manuel complet. Une personne ayant une formation en lettres ne s’y retrouvera que si elle ne connait pas les spécifités des genres SF et fantasy. L'autre ouvrage de l’auteur sur les personnages est plus précis et pousse plus loin la réflexion.

Un écrivain ne sait jamais qui lira son livre mais pour Orson Scott Card, le public qui lit des « fictions spéculatives », ce qu’en France on nomme littérature de l’imaginaire, est un public composé de gens ouverts et intelligents. Dans un premier, l’auteur développe les frontières de l’imaginaire : d’une part, la catégorie éditoriale, très vraie en France, les littératures de l’imaginaire sont souvent associées à tort à un sous-genre ou, plus récemment à de la littérature pour ados (merci Twilight et consort). L’auteur définit ainsi ce genre littéraire ou du moins la réalité de son étendue. Si l’histoire se déroule dans un univers plausible suivant les mêmes règles que le nôtre, c’est de la science-fiction, si cet univers ne les suit pas, c’est de la fantasy, explique-t-il. Ainsi, la Sf est ce qui pourrait être mais qui n’est pas ; la fantasy parle de ce qui ne pourrait être. Cette définition est simple et a le mérite d’être claire à défaut d’être complète. Il indique d’ailleurs que la Sf vend plus que la fantasy. Si c’est vrai aux USA, j’aimerai pouvoir vérifier cette information pour le marché français. A l’époque d’Herbert George Wells ou de Jules Verne, leurs œuvres étaient classées comme roman et rien de plus, présentées dans les mêmes rayons que leurs contemporains Virginia Woolf ou Joseph Conrad. Aujourd’hui, les auteurs de l’imaginaire sont une communauté et ont du mal à sortir de leur genre, les gens aiment catégoriser les artistes. Basiquement, les écrivains de Sf écrivent de la Sf et il est difficilement d’être édité hors de son genre.

De la création d’un monde

Orson Scott Card développe ensuite l’origine de ses idées, comment poser le concept de son histoire, la nécessité de laisser mûrir ses idées. Il parle de son expérience et cela rassure et montre aussi la quantité de travail pour le futur écrivain s’il veut créer un monde complet. La nécessité d’établir des lois pour votre univers est fondamentale. Un bon gros tas d’idées géniales ne suffit pas. Il prend l’exemple du voyage spatial. Qu’il soit central ou non dans votre récit, il doit être cohérent : hyperespace, vaisseaux générationnels, voyage cryogénique, propulsion RAM, dilatation temporelle, ansible (variante de la dilation temporelle grâce à une communication instantanée dans l’espace, utilisée par Ursula K. Le Guin dans ses œuvres), vitesse de distorsion. Il y a de nombreuses façons de régler la question du voyage temporel dans votre histoire. Créer des règles dans votre univers vous rendra libre de développer votre récit. Le voyage dans le temps, la magie, tous ces thèmes casse-gueule dans la littérature comme au cinéma nécessitent des règles.

Il faut aussi inventer un passé à votre univers, un background diraient les rôlistes. L’évolution notamment des créatures montrent qu’un monde a été développé. L’histoire enrichit les intrigues de votre récit. Le langage, le décor sont aussi des éléments importants de l’univers qui émerge de votre imagination.

Construire son récit

Posez-vous les bonnes questions : de qui parle cette histoire et de là, les questions qui permettront de déterminer le personnage principal de l’histoire. Qui a le plus mal ? Qui a le pouvoir et la liberté d’agir ? Souvent le personnage principal est aussi le personnage de point de vue. Grâce à de nombreux exemples littéraires et cinématographiques (Star Wars, Star Trek), l’auteur évoque cette notion de personnages qu’il développe plus dans un second ouvrage, également édité chez Bragelonne, Personnages et point de vue. Il est également essentiel de se demander où commence et où finit l’histoire. Est alors expliqué le quotient MIPE qui regroupe les 4 éléments susceptibles de déterminer la structure d’une histoire : milieu (le monde), idée (les informations découvertes par le personnage), personnage, événement. Ces éléments sont explicités dans la spécificité des littératures de l’imaginaire, tout ce qui relève de l’intrigue n’est pas explicité car c’est identique à la conception d’une intrigue pour tout autre genre littéraire.

Bien écrire

Cela semble subjectif et pourtant quelques aspects sont particuliers quand on choisit d’écrire dans l’imaginaire. L’exposition, par exemple, est difficile à gérer car il est nécessaire de distiller des informations mais pas trop. Le lecteur, la lectrice doivent entrer dans l’histoire en comprenant l’environnement, en réalisant que les règles de notre monde sont différentes de la normale. Le style est aussi important. Lorsqu’un écrivain de fantasy traite de gens d’importance qui vivent une époque héroïque et épique, le niveau de style est plus soutenu qu’il s’agit d’une comédie. Mais pour affiner son style, rien ne vaut les ateliers d’écriture. Avec des conseils plus terre-à-terre pour finir son ouvrage, l’auteur rappelle la difficulté et le temps nécessaire avant de vivre de sa plume. Cette partie très personnelle est très intéressante à lire. En revanche, les conseils sur l’édition sont peu probants car basés sur le milieu éditorial américain. Heureusement, des notes de l’éditeur français complète ce propos.

Orson Scott Card écrit à la première personne, il nous dévoile sa vie, son ressenti, tout ce qu’il sait, dit-il et cela rend la lecture agréable et moins académique que l’on pourrait le craindre.

La conclusion de à propos du Livre : Comment écrire de la fantasy et de la science-fiction [2018]

Nathalie Z.
74

Comment écrire de la fantasy et de la science-fiction est un guide écrit par un expert qui a choisi de partager son expérience et son savoir. Orson Scott Card raconte son expérience personnelle, donne des exemples précis et des conseils didactiques qui aideront les jeunes auteurs débutants à se lancer dans la fantasy ou la science-fiction. Si vous avez déjà des connaissances sur ces sujets, vous trouverez son autre livre axé sur les personnage sprobablement plus précis et utiles. 

Que faut-il en retenir ?

  • Un style concis et agréable à lire
  • Des conseils génériques mais didactiques
  • Pour ceux qui n’ont pas ou peu de formation littéraire

Que faut-il oublier ?

  • La partie sur l’édition est moins intéressante car très axée sur les USA

Acheter le Livre Bragelonne essais : Comment écrire de la fantasy et de la science-fiction [2018] en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de Bragelonne essais : Comment écrire de la fantasy et de la science-fiction [2018] sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Retrouvez les annonces de nos dernières critiques sur les réseaux sociaux

Sur Facebook | Sur Twitter | Sur Google+

Les autres critiques de Bragelonne essais