75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°2 : Remontez le temps jusqu'à l'installation de votre Adblocker et rajoutez-nous en liste blanche.
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"

Critique de la bande dessinée : Hybridation #3 [2013], par Richard B.

Avis critique rédigé par Richard B. le mercredi 16 octobre 2013 à 13h46

Le Cercle se referme.

Et bien voilà, Andoryss et Nesskain viennent de clôturer leur série en 6 mois, 3 tomes et 264 pages. Un délai de production plutôt impressionnant au regard de la qualité du produit. Les deux précédents ouvrages nous ayant laissé une impression plus que correcte, nous attendions donc ce dénouement avec une forte impatience. Alors, maintenant que la fin se révèle à nous, celle-ci est-elle à la hauteur des attentes ?

Pour résumer la situation (dans le cas où vous n'avez encore rien lu), il est question ici de suivre plusieurs individus aux pouvoirs distinctifs. Ces derniers vivent dans le secret, même s'ils ont conscience qu'ils ne sont en aucune sorte des cas uniques - certains se sont même déjà rencontrés et ont sympathisé. Depuis le jour de la mort - non accidentelle - d'Adam Claridge, tout ce qui devait rester secret s'effrite et pour vaincre un ennemi très puissant, ils devront choisir l'entraide et peut-être même, pour l’un d’entre eux, le sacrifice.

Tout d'abord, nous saluerons l'originalité de ce dernier tome qui ne choisit pas la route toute tracée de la confrontation classique entre personnages aux super pouvoirs. Le scénariste Andoryss opte pour amener un duel se déroulant via 2 « univers », avec d'un côté le monde « réel » amenant des combats fortement influencés par Matrix que n'auraient pas renié les Wachowski puis un autre, bien plus spirituel – un espace entre le plein et le vide – un lieu étrange ou l'affrontement se joue via l'esprit. Certes, parfois, cela peut paraître un peu confus et on aurait pu penser que les enjeux auraient pu être plus conséquent, on a l'impression que tout n'est pas dit sur le sujet, mais la conclusion séduit par son parfum de mystère et est surtout une belle fin puisque ramenant toute cette lutte a des sentiments humains et une peur de l’abandon.

Extrait Le cercle tome 3

Visuellement, Nesskain conclut comme il a commencé, entre traitements graphiques à la fois classiques – tout en étant réussis - puis réellement originaux lors des séquences oniriques sur lesquelles ont vient souvent à s'attarder tant le trait est riche et doté d’un rendu particulièrement séduisant.

La conclusion de à propos de la Bande Dessinée : Hybridation #3 [2013]

Richard B.
80

Au final, le cercle forme un triptyque très intéressant, visuellement remarquable (certaines approches graphiques sont peu habituelles), ce qui devrait permettre certainement à Nesskain de se faire remarquer. Ensuite, l'approche scénaristique se détache assez de ses influences pour captiver - certes on s'imaginer peut-être une fin moins centralisée sur quelques personnages, reste que la conclusion sonne assez juste pour ne pas laisser un goût d’inachevé.

Acheter la Bande Dessinée Hybridation en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de Hybridation sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Retrouvez les annonces de nos dernières critiques sur les réseaux sociaux

Sur Facebook | Sur Twitter | Sur Google+

Les autres critiques de Le Cercle