75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°8 : Dans l'espace publicitaire, personne ne vous entend crier. Surtout si vous le bloquez.
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"

Critique du jeu de rôle : Le Grimoire du Magnamund, par Nicolas L.

Avis critique rédigé par Nicolas L. le dimanche 5 juillet 2009 à 23h32

Quand Loup Solitaire acquiert ses lettres de noblesse

Le Grimoire du Magnamund est un supplément de contextes pour le jeu de rôle Loup Solitaire. Traduction très enrichie des suppléments Magic of Magnamund et Darkland – édités en anglais par Moongose – c’est un copieux ouvrage de 350 pages (il y a  beaucoup à lire car la pagination est très dense), bien rédigé, sans trop de coquilles et brillamment illustré par Brian Williams, Gary Chalk et Rich Longmore - le papier glacé qui composait le livre de base a cependant été abandonné. Il remplit en fait plusieurs rôles puisqu’à l’aspect encyclopédique s’ajoute une partie « technique » qui élargit considérablement l’éventail de personnages jouables.

Le grimoire du Magnamund se divise en fait en trois parties :

Une partie consacrée à la Magie du Magnamund ; forte de 120 pages, elle propose aux joueurs pas moins de sept nouvelles classes bien spécifiques (Druides de Cener ; Herboristes du Bautar, Mystiques Kundi, Sages du Lyris Sorcières Chadakines, Sorciers Majdars, Chevaliers Vakeros), présentant leurs propres philosophie et système de magie, toutes aussi intéressantes à jouer les unes que les autres - même si certaines, de part leur malignité, sont plutôt réservées aux personnages non joueurs. En fait, grâce à ce chapitre, pratiquement tous les types de personnages arpentant l’univers des livres-jeux Loup Solitaire et Astre d’Or deviennent jouables. Et c’est véritablement un plus pour les fans, d’autant plus que chaque classe se voit illustrée par la présentation détaillée de personnages majeurs de l’univers du Magnamund (Astre d’Or le sorcier Majdar, Cadak le druide de Cener, Gwynian le sage du Lyris, etc.).

La deuxième partie intitulée Les Royaumes des Ténèbres est une traduction du Darkland de Moongose enrichie de nombreux ajouts (annexes). Au-delà d’un évident intérêt encyclopédique qui va ravir les mordus des livres-jeux, ce chapitre permet de mieux appréhender le fonctionnement de l’univers du Magnamund avec la présentation des différentes provinces (une carte générale est également présente en début de chapitre), mais aussi des personnages majeurs, douze pages d’artefacts et un bestiaire de seize pages. Il est évident que la plupart des joueurs ne pourront pas profiter immédiatement de toute cette documentation tant la zone est périlleuse et ne s’adressent qu’aux héros de haut niveau. Quand aux annexes, ils présentent un grand intérêt plus général. Les meneurs de jeu seront probablement très intéressés par la description de certains fonctionnements politiques du monde de Magnamund (qui amène son lot d’idées pour la conception de scénarios cohérents). On y trouve, en plus, la présentation d’une nouvelle classe (le vagabond).

Au Royaume du Soleil est la dernière partie du livre, mais certainement pas la moins intéressante. Ce chapitre (une pure création Le Grimoire) débute par une présentation du Monastère Kaï, avec sa composition (durant les deux périodes qui ont composé son existence) et les principaux personnages. Une section vraiment très intéressante, qui manquait vraiment dans le livre de base et qui présente même des inspirations de scénarios pouvant se dérouler dans la région entourant le Monastère (idée reprise d’ailleurs en fin d’ouvrage, dans les scénarios proposés).
Vient ensuite la description détaillée d’une secte très importante : la Secte du Serpent Noir. Quand l’on sait que son grand maître est Vonotar, l’un des plus acharnés adversaire de Loup Solitaire, l’on se rend compte que l’on tient là une excellente aide à la création pour les meneurs de jeu qui désireraient monter une adversité récurrente, cohérente et palpable dans une campagne ou un enchaînement de scénarii.
Le plus gros reproche que j’avais émis concernant le livre de base lors de sa découverte est l’absence de scénarii. Ici, Le Grimoire se rattrape bien avec deux scénarios d’introduction à une campagne qui sera développée par l’éditeur. Les deux scénarii sont de plus bien différents et illustrent parfaitement la richesse de l’univers du Magnamund : le premier, Le Sceptre d’Ishir est une aventure épique bourrée d’action ; le second, Meurtres au Monastère, est une enquête remplie de mystère qui évoque l’ambiance du Nom de la Rose.

La conclusion de à propos du Jeu de rôle : Le Grimoire du Magnamund

Nicolas L.
85


Le Grimoire du Magnamund est un ouvrage indispensable à tout joueur régulier de Loup Solitaire. Les joueurs y trouveront de nouvelles classes et, grâce à son aspect encyclopédique, ils seront à même de  mieux appréhender l’univers du jeu. Les maîtres de jeu se voient proposer deux sectes qui leur seront très rapidement utiles dans la conception de leurs scénarii (les Disciples de Vashna et la Secte du Serpent Noir) et ils pourront se lancer dans l’aventure avec deux scénarios officiels (qui manquaient grandement dans le livre de base). Si à cela on ajoute la qualité de l’ouvrage, on ne peut que saluer bien bas le travail de l’équipe du Grimoire qui nous offre avec Le Grimoire du Magnamund un bel et utile ouvrage !

Que faut-il en retenir ?

  • Un bel ouvrage, riche en textes et en illustration
    Très utile pour les fans, mais aussi pour les néophytes
    Un supplément qui se révèle rapidement indispensable
    Des nouvelles classes, des précisions sur les forces des Ténèbres

Que faut-il oublier ?

  • Le deuxième chapitre d’adresse plus particulièrement aux fans et aux personnages de haut niveau

Acheter le Jeu de rôle Le Grimoire du Magnamund en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de Le Grimoire du Magnamund sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Retrouvez les annonces de nos dernières critiques sur les réseaux sociaux

Sur Facebook | Sur Twitter | Sur Google+

Les autres critiques de Loup Solitaire / Magnamund