75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°1 : Réagissez en configurant votre AdBlock pour ne pas nous faire disparaître comme les dinosaures de Jurassic Park ;)
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"

Critique du manga : Nabari #3 [2009], par Lionel B.

Avis critique rédigé par Lionel B. le mardi 21 avril 2009 à 09h00

Un léger mieux

Après deux premiers tomes sans âmes, Nabari revient dans un troisième volume qui met de côté l'histoire principale du Shinrabanshô pour s'orienter vers une véritable mission de shinobi : l'assassinat d'un fabriquant d'armes.

"Pour obtenir le regard perçant "Izuna Shingan", la technique interdite du clan Togakushi, le professeur Kumohira et ses élèves acceptent une difficile mission qui secoue leurs idéaux. Mais ce qu'ils ignorent, c'est que les Kairoshû aussi sont impliqués, et ce que tout le monde peine à comprendre, c'est que chacun suivant ses propres motivations, tout le monde est, potentiellement, un allié et un ennemi."

Avec ce troisième tome, la mangaka Yuhki Kamatani donne une autre dimension à son oeuvre, une maturité qui faisait défauts aux précédents volumes. Ainsi, les shinobis du monde de Nabari vont enfin avoir des missions dignes de leur statut. Contrairement à ce qui se fait actuellement en matière de mangas dans lesquels les shinobis se contentent de missions de protection, de sauvetage ou bien encore d'infiltration, ici il est question d'assassinat. Ce genre de tâche, typique dans la vie d'un ninja, se retrouve très rarement dans les mangas qui leur donnent une image plus épurée, les faisant presque passer pour des saints. Dans Nabari, même si les shinobis demeurent en quelque sorte les gentils de l'histoire, la mangaka n'a pas oublié que ces individus étaient avant tout des assassins professionnels. Cependant, n'imaginez surtout pas que la morale est bafouée. Non, Nos jeunes héros restent pour l'instant propre sur eux-mêmes à l'issu de ce manga, même si leur mission n'est pas achevée...

En revanche, la mission qui est donnée à nos jeunes héros, ou bien la personne qui leur a confié le travail, aura un impact direct sur leur comportement. En effet, la belle Yae Oda, chef du clan Togakushi, a la particularité de lire dans les pensées des autres, et cela éveille chez certains la peur que des secrets bien gardés soient révélés.
D'ailleurs, dans ce tome, c'est surtout ce nouveau personnage qu'est Yae Oda qui est mis en avant. Ainsi nous découvrons sa force mais aussi ses faiblesses et un passé douloureux qu'elle a du mal à oublier...
A noter qu'une fois de plus le personnage principal qu'est Miharu rokujô, ne dégageant aucun charisme, apparaît totalement effacé face aux autres protagonistes.

Si l'histoire devient plus intéressante avec cette mission à exécuter, la trame principale n'avance pas vraiment quant à elle. Le shinrabanshô n'est plus poursuivit et nos héros n'en apprennent pas davantage sur cet étrange pouvoir. A vrai dire, c'est à peine si le terme est employé.
Ainsi, l'aspect écologique du manga disparaît pour ne laissait place qu'à l'action et à une très rapide critique sur la place des armes dans le monde et des hommes qui les créés.

Le tout est illustré par un crayonné plus que correct, même si le constat peut être fait que la mangaka s'est souvent contenté du minimum syndical tant pour ce qui est du décors que des personnages en eux-mêmes. En revanche, le choix de la mise en page apporte un certain dynamisme au manga.

La conclusion de à propos du Manga : Nabari #3 [2009]

Lionel B.
58

Il y a un léger mieux avec ce troisième tome de Nabari. L'histoire ici contée apparaît beaucoup plus attrayante que dans les deux précédents tomes. Toutefois, nous ne pouvons pas encore parler de révolution en raison de la fadeur du héros de l'histoire.

Que faut-il en retenir ?

  • Enfin une vraie mission de shinobi
  • Plus immersif que les précédents tomes

Que faut-il oublier ?

  • L'histoire principale, même si elle est quasi inexistante dans ce volume, n'est toujours pas attrayante
  • Un personnage principal sans charisme

Acheter le Manga Nabari en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de Nabari sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Retrouvez les annonces de nos dernières critiques sur les réseaux sociaux

Sur Facebook | Sur Twitter | Sur Google+

Les autres critiques de Nabari

  • Voir la critique de Nabari : Naruto no Bleach no Fullmetal Alchemist
    35

    Nabari Critique de la série animée par Gil P.

    Naruto no Bleach no Fullmetal Alchemist : Un scénar calibré qui pourrait être efficace mais qui s'appesantit tellement sur le ressenti des personnages qu'il en devient pass…
    Temps de lecture : 1 mn 0

  • Voir la critique de Nabari : Shinobi malgré lui
    53

    Nabari Critique du manga par Lionel B.

    Shinobi malgré lui : Ni bon, ni mauvais, ce premier tome de Nabari ne parvient pas à rester dans les esprits mais garantie un bon moment de lecture. La…
    Temps de lecture : 4 mn 10