75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°5 : Nous ne sommes pas comme Skynet et méritons d'exister, mais avec ce bloqueur de pubs actif, nous vous dirons 'Hasta la Vista, Baby!'
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"

Critique du roman : Des fleurs pour Algernon [1972], par David M.

Avis critique rédigé par David M. le dimanche 12 avril 2009 à 10h58

Un chef d'oeuvre poignant

Charlie Gordon est un arriéré qui mène une existence simple entre son travail à la boulangerie et ses cours du soir d'alphabétisation pour adultes donné par la gentille mademoiselle Kinnian. Charlie est un brave gars qui veut toujours faire de son mieux pour plaire aux autres. Et c'est cette volonté de bien faire qui lui vaut d'être sélectionné pour participer à une expérience unique destinée à le rendre intelligent.

Sur cette idée de base, somme toute assez simple, mais néanmoins originale, Daniel Keyes propose une superbe histoire, d'une justesse rarement vue en science-fiction.
La force de l'histoire réside dans le fait qu'elle nous est livrée à travers le journal de Charlie Gordon et au fil des pages on assiste à son évolution intellectuelle, mais aussi à son évolution émotionnelle.

Les premières pages sont volontairement truffées de fautes d'orthographe et sont écrites dans un style naïf, Charlie, bien que vaguement conscient d'avoir participé à une expérience, n'en ressent pas encore les effets lents et réguliers, mais le lecteur, lui, peut déjà les apercevoir.
Progressivement, Charlie se rend compte que ceux qu'il considérait comme ses amis, n'acceptaient sa présence que parce qu'il était une proie facile pour des moqueries en tout genre. Il découvre aussi qu'en plus d'être gentille, mademoiselle Kinnian est également une jolie jeune femme.
Au fil du temps, des souvenirs d'enfance lui reviennent en mémoire : ceux d'une mère qui refusait d'accepter cette différence, ceux d'un père aimant et dépassé par la situation.
Sans être professoral, en se cachant derrière un personnage d'abord innocent et attachant, ensuite intelligent et à la conscience hypertrophiée, l'auteur nous parle de la différence. Le monde est-il vraiment meilleur lorsqu'on est intelligent, ne vaut-il pas mieux vivre dans l'univers simpliste, en apparence, d'un attardé ? A travers l'évolution de Charlie, il aborde aussi la complexité des relations humaines, les difficultés qu'éprouvent parfois certaines personnes à être en phase.
Enfin, le roman ne tombe jamais dans le pathos et ne cherche pas à jouer sur la corde de la sensiblerie, travers dans lequel il eut été facile de tomber lorsqu'on s'attaque à un tel sujet.

Le seul bémol est peut-être l'aspect science-fiction lui-même. Il n'est ici utilisé que pour permettre à l'auteur de développer son formidable sujet. La vraisemblance de l'expérience scientifique est toute relative et même si le monde scientifique universitaire y est bien décrit avec ses petites guerres et le désir de renommée de certains chercheurs, on a un peu de mal à y croire (mais bon, les lecteurs de SF sont prêts à croire aux voyages interplanétaires, alors pourquoi ne pas croire en une opération miracle qui pourrait faire de Forrest Gump un génie).

La conclusion de à propos du Roman : Des fleurs pour Algernon [1972]

David M.
85

Une superbe histoire, parfois touchante, parfois cruelle, mais toujours terriblement juste. Fait incontestablement partie des grands romans de la science-fiction, je dirais même, un grand roman tout court de par l’universalité de son sujet.

Que faut-il en retenir ?

  • Justesse du propos Une superbe histoire Un grand roman tout simplement

Que faut-il oublier ?

  • Aspect SF peu crédible

Acheter le Roman Des fleurs pour Algernon en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de Des fleurs pour Algernon sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Retrouvez les annonces de nos dernières critiques sur les réseaux sociaux

Sur Facebook | Sur Twitter | Sur Google+

Les autres critiques de Des fleurs pour Algernon