75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°7 : Reconfigurez votre Adblock d'un coup de baguette magique. Harry P. l'a fait et n'a pas eu de séquelles.
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"

Critique du film : Un Jour sans fin [1993], par Manu B.

Avis critique rédigé par Manu B. le lundi 26 juin 2006 à 06h21

Bill Murray dans tous ses états !

Arrivés dans la petite ville de Punxsutawney pour le grand événement local de l'année, le jour de la marmotte, Phil Connors, présentateur météo médiocre mais puant et sa gentille productrice, semblent être bloqués par le blizzard. Le lendemain, Phil se rend compte qu'il va revivre cette journée de la marmotte, encore et encore...

Un jour sans fin: Phil Connors (Bill Murray)
Un jour sans fin: Phil Connors (Bill Murray)

L'histoire, imaginée en par Danny Rubin et retravaillée en collaboration avec Harold Ramis n'a rien de très original en science-fiction. En effet, citons le roman replay de Ken Grimwood datant de 1987, décrivant l'histoire de Jeff Winston qui, à 43 ans, meurt d'une crise cardiaque et revient à la vie à l'âge de 18 ans en 1963 et lui permet de revivre les 25 dernières années d'une meilleure façon. Jusqu'à sa mort à 43 ans. Et bis repetita.
Inspirée de ce roman, le scénario simplifie l'intrigue en ne faisant revivre le héros que la même journée. En dans la peau de la victime: Bill Murray.


Un jour sans fin: Rita (Andie MacDowell), Phil Connors (Bill Murray) et Larry (Chris Elliott)
Un jour sans fin: Rita (Andie MacDowell), Phil Connors (Bill Murray) et Larry (Chris Elliott)


Bill Murray en entrant dans ce rôle a pu déployer toute sa panoplie d'acteur. Son humour pince sans rire et sa gueule sont sa marque depuis Ghostbusters. En effet, ce film repose sur lui, entièrement puisque si Andie MacDowell incarne la fraicheur et la douceur, Bill Murray doit d'abord passer pour le salaud blasé de service, la pseudo-star de télévision au sourire commercial devant l'objectif alors que c'est évidemment une corvée de ce rendre dans ce trou perdu. Or, la répétition va le bouleverser: l'agacement, la colère, la tristesse, la joie d'être quasi immortel, la déprime d'être immortel le même jour, vont être les états dans lequel il va se retrouver tour à tour. Et puis le changement... Une vraie performance d'acteur.

Un jour sans fin: Rita (Andie MacDowell) et Phil Connors (Bill Murray)
Un jour sans fin: Rita (Andie MacDowell) et Phil Connors (Bill Murray)

Voilà un film qui redonne chaud au coeur, bon enfant, optimiste, plein de bons sentiments à regarder en famille.

La conclusion de à propos du Film : Un Jour sans fin [1993]

Manu B.
80

Voici donc une comédie sentimentale que l'on ne se lasse pas de revoir, avec un Bill Murray des grands soirs.

Acheter le Film Un Jour sans fin en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de Un Jour sans fin sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Retrouvez les annonces de nos dernières critiques sur les réseaux sociaux

Sur Facebook | Sur Twitter | Sur Google+

Les autres critiques de Un Jour sans fin

  • Voir la critique de Un Jour sans fin : Amour, marmotte et fantaisie
    88

    Un Jour sans fin Critique du film par Nicolas L.

    Amour, marmotte et fantaisie : Un Jour sans Fin compte parmi les comédies les plus réussies des années 90. S’appuyant sur un scénario simple mais sacrément futé,…
    Temps de lecture : 4 mn 26

  • Voir la critique de Un Jour sans fin : Un bijou intemporel
    80

    Un Jour sans fin Critique du film par Gil P.

    Un bijou intemporel : Un film d’excellente facture sur un sujet relativement léger cachant une analyse sur la place de l’individu dans la société. Un bo…
    Temps de lecture : 1 mn 23

  • Voir la critique de Un Jour sans fin : Un plaisir sans fin
    73

    Un Jour sans fin Avis sur le film par David Q.

    Un plaisir sans fin : Phil Connors, présentateur météo cynique et égocentrique, fait tous les ans un reportage sur une marmotte dans la petite bourgade …
    Temps de lecture : 1 mn 20