75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°3 : Un peu de fantasy ! Désactivez votre Adblock pour notre domaine et nous revivrons comme par magie !
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"

Critique de la bande dessinée : Union 1 4 [2005], par Richard B.

Avis critique rédigé par Richard B. le dimanche 30 octobre 2005 à 02h02

Weëna, une union de talent ?

Weëna a trois ans et en est déjà à sa quatrième aventure. Ce qui n’est pas mal puisqu’en générale les délais sont d’un an. Quand nous avons laissé l’héroïne la dernière fois, elle s’était réfugiée dans un palais de glace chez des religieuses et croyait morte son amie Opéra. Mais voilà, elle ne peut restait cacher aux yeux de Morckoor que sous la condition d’épouser la foi de l’endroit où elle se trouve.
Ici, Corbeyran semble inspirer. Soit par son héroïne, soit par sa dessinatrice. Sous un rythme, assez lent, il continu à créer un véritable univers ; n'hésitant pas à introduire un passé et des faits historique aux personnages. C’est justement ce qui fait la richesse de Weëna par rapport à d’autres univers issus de l’héroïque-Fantasy. De plus l’évolution, et les désirs des personnages, grandissent petit à petit. L’auteur se refusant à vouloir fournir de l’action pour l’action ; il gagne ainsi la sympathie du lecteur vis à vis des personnages. En lisant Weëna c’est un monde, un univers et des caractères qui s’offrent à nous.


Ce qui impressionne et qui m’avait déjà impressionné en lisant le précédent album ; c’est la constante évolution du dessin et des couleurs qui surpasse à chaque fois le précédent. Si les visages étaient le point faible d’Alice Picard sur le précédent album ; celle-ci réussit cette fois à y remédier et je dois dire qu’ici il y a plus grand chose à dire sur les traits de la demoiselle. De tome en tome, elle a su s’améliorer et corriger chaque détail critiquable et cela dans des délais chaque fois plus courts. En plus, dans la lignée du troisième, les couleurs sont encore plus belles, influencées par des techniques proches d’Elsa Brants sur les Chroniques de Magon ; celle-ci en tire partit sans copier. Le souci de détail, des couleurs et des traits sur les costumes, sont magnifiques et malgré chaque détail, elle conserve une lecture visible. C’est vraiment bon ; rien à redire.

La conclusion de à propos de la Bande Dessinée : Union 1 4 [2005]

Richard B.
85

Un mois de novembre riche en bonnes bandes dessinées. Le choix sera dur ! Mais, entre le dernier Travis et ce dernier Weëna, les deux semblent indispensables aux collectionneurs. C’est de plus en plus magnifique et l’histoire prend son temps mais en y allant sûrement. De plus en n’oubliant pas d’évoluer. Weëna devient une série sûre et s’affirme. Le couple Corbeyran / Picard fait merveille. Vivement la suite !

Que faut-il en retenir ?

  • Un dessin magnifique
  • une fin prenante
  • des personnages et un univers qui semblent travaillés

Que faut-il oublier ?

  • Parfois un peu lent, mais c’est pour mieux s’installer

Acheter la Bande Dessinée Union en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de Union sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Retrouvez les annonces de nos dernières critiques sur les réseaux sociaux

Sur Facebook | Sur Twitter | Sur Google+

Les autres critiques de Weëna