75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°6 : Vador nous consulte sans Adblock alors pourquoi pas vous ?
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"
Voir la fiche Indiana Jones et la dernière croisade [#3 - 1989]

Film réalisé par Steven Spielberg. Etats-Unis d'Amérique


77

Critiques du staff sur le film Indiana Jones et la dernière croisade

Les critiques de nos experts et passionnés.

  • La critique de Richard B. : Un retour aux sources ?

    Indiana Jones et la dernière croisade est un très bon film d’aventure mais qui, hélas, ne possède pas la même ampleur et la même énergie que les 2 précédents. Possédant un charme indéniable et jouant sur la mythologie autour d’Indiana Jones, il lui manque juste une prise de risque qui aurait amené à des scènes plus mémorables. En effet, Spielberg a beau regretter la scène d’arrachage de cœur, elle reste encore dans tous les esprits !


    Lire la critique complète de Indiana Jones et la dernière croisade par Richard B.

    80
  • La critique de Christophe B. : Du bon cinéma populaire.

    Troisième et ultime volet de la saga, Indiana Jones et la dernière croisade connaît un triomphe populaire lors de sa sortie Américaine. Il faut dire que Indiana cette fois, met la barre très haute : la quête du Saint Graal. Une coupe censée contenir le sang du Christ et qui donnerait la vie éternelle à celui qui en boirait. Mais, rassurez-vous, Steven Spielberg n'est pas homme à développer le caractère religieux du sujet. Il s'agit juste d'un prétexte à une grande épopée; le côté sacré n'étant que superficiellement abordé.
    Pour cette dernière croisade, le cinéaste offre un père à Indiana afin de partager ses aventures. Un papa Jones qui a consacré son existence à des recherches sur le Graal, au détriment de la vie de famille. Mais celui-ci n'a rien de son casse-cou de fils : "C'est un rat de bibliothèque" affirme Indiana. Pas étonnant alors que ses investigations sur le terrain tournent court, séquestré par les nazis également à le recherche de la précieuse coupe.
    Voilà, pour les motivations qui poussent Indy à se lancer dans ses nouvelles aventures hautes en couleurs : tirer son père des griffes de l'armée des ténèbres et parvenir avant elle à atteindre le Graal.
    Comme dans Les aventuriers de l'arche perdue et Indiana Jones et le temple maudit son parcours sera bien évidemment semé d'embûches que son papa n'aidera pas toujours à éviter. Celui-ci plus "intellectuel" qu'homme de terrain ne se montre pas d'une dextérité infaillible, au point d'abattre à la mitrailleuse son propre aéroplane ! Cet humour plutôt dévastateur s'appuie quasi-essentiellement sur les relations père-fils et leur antagonisme. Ils ne cessent de s'accrocher verbalement, critiquant à chaque occasion le comportement de l'autre.
    Entre Harrison Ford et Sean Connery le contact passe à merveille et leur complicité traverse réellement l'écran. Il s'agissait de la condition sine qua non de la réussite du film. Alors, on peut affirmer que Indiana Jones III est une réussite car l'on rit beaucoup. En fait, les deux comédiens sont fabuleux, nous gratifiant de deux numéros d'acteurs grandiose durant 120 minutes. Malheureusement, le ton très léger de l'histoire nuit au potentiel émotionnel des personnages. Lorsque monsieur Jones père est blessé grièvement le spectateur prend un air détaché, absolument pas bouleversé. Voici le tribu que doit payer une production misant sur le comique.
    Ne boudons toutefois pas notre plaisir car le père Ford n'en est pas encore à chausser ses charentaises et demeure toujours crédible malgré les années qui pèsent. Indy III recèle sa dose de scènes d'actions bien troussées. On peut citer une invasion de rats dans des coursives qui vont s'embraser, des poursuites en bateau, en side-car, en char... Mais le morceau de bravoure le plus savoureux restera la scène où les Jones en voiture, sont pourchassés par un avion. Moment particulièrement réjouissant mêlant somptueusement cascade, pyrotechnie, effets spéciaux et gag. Indy III c'est du bon, du très bon cinéma populaire.
    Steven Spielberg s'en sort la main haute grâce à un film cocasse et parfois réellement spectaculaire. Peut-être manque-t-il à Indy III ce souffle épique qui transforme les excellents films d'aventures en chef-d'œuvre.
    Après un deuxième volet très noir, de l'avis même de ses auteurs, on ne s'attendait pas à revoir un Indiana Jones revenir à l'humour de sa première aventure. Et pourtant, c'est ce qu'il fait. Exit les cœurs arrachés à la main, exit aussi les enfants tenus en esclavage, exit enfin la cruauté trop apparente. Il faut adoucir tout cela, pour que le public suive et plébiscite.
    Les aventuriers de l'arche perdue comportait des moments sérieux, mais celui-ci n'en affiche quasiment plus. La moindre situation est exploitée de manière comique. Inutile de dire que cela nuit au coté aventurier d'Indiana. Pour l'apprécier, il faut donc le voir sous un autre angle. Il faut faire table rase de tout ce que l'on connaît du héros, et appréhender le film comme une comédie d'aventure.

    74

Donnez votre avis sur le film Indiana Jones et la dernière croisade

Créez votre Espace SFU en moins d'une minute pour ajouter votre avis (et bien plus). C'est simple et gratuit !
Alors n'hésitez plus et venez rejoindre la communauté de Scifi Universe !

S'inscrire S'identifier En savoir plus sur « Mon SFU »

Commentaires des membres (3)

L'avis de la communauté SciFi-Universe.

  • 100

    Encore du parfait pour ce troisiéme Indiana Jones, on ne s'ennui pas une seconde et on s'amuse comme des petits fou.
    Han Solo, le 6 décembre 2003 0738
  • 50

    Ultime volet de la trilogie dont la finalité est de nous éclairer sur les origines du mythe, le sentiment que donne la vision d'Indiana Jones et la dernière croisade est assez partagé.
    D'un côté le plaisir de suivre un scénario très bien construit avec des personnages bien plus élaborés qu'ils ne l'étaient auparavant, et de l'autre l'impression d'assister à un spectacle relativement pantouflard et techniquement bâclé.
    C'est que Spielberg, trop focalisé sur la relation père/fils du métrage, néglige quelque peu le reste. L'exotisme et l'imagerie des précédents volets ont presque totalement disparus au profit des personnages, le montage est très approximatif et les (trop?) rares effets spéciaux du film sont presque tous complètement ratés.
    Par ailleurs, il y a bien trop d'humour dans Indiana Jones et la dernière croisade, si bien qu'il en devient presque parodique à certains moments.
    Bien heureusement, le récit se laisse suivre très agréablement et est ponctué de quelques idées géniales, mais le film s'apparente malheureusement davantage à un spectacle familial bien gentil qu'à un grand film d'aventure explosif.
    En conclusion, un film 100% Spielberg, avec ce que cela implique de bons et de mauvais éléments!
    davmey, le 1er août 2004 1437
  • 100


    J'avais adoré Les Aventuriers de l'Arche Perdu, j'avais bien aimé le Temple Maudit et j'attendais avec fébrilité cette dernière croisade. Il s'est rapidement imposé comme mon Indiana Jones préféré, mélangeant admirablement le souffle épique du premier et l'humour parodique du second. L'association Ford/Connery fonctionne à merveille, la réalisation se montre nerveuse et inspirée et même si le scénario respire la repompe, l'atmosphère humoristique lui confère une personnalité unique. Un film culte et inoubliable, porté par un Spielberg au sommet de son art.
    G7K, le 16 novembre 2016 1612

5 avis sont disponibles pour une moyenne générale de 80 sur 100.