75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°4 : Au secours ! Un Publi-killer se ballade dans le coin. Une seule solution, le désactiver pour de bon.
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"
Critique du Livre : Star Marx
Star Marx >

Critique du Livre : Star Marx

Avis critique rédigé par Nathalie Z. le mardi 12 décembre 2017 à 0900

Star Marx, les soviets de l'espace !

Voici un livre peu banal : il s'agit d'un roman guide - qui pourrait même devenir un jeu de rôle si on y ajoutait quelques règles - bourré d'humour. Le pitch est simple : les Soviétiques ont gagné la guerre froide, ont réussi à unifier l'humanité et à coloniser la galaxie. Oui rien que ça ! Le guide de voyage de l'aventurier Star Marx est donc indispensable pour survivre dans cette uchronie loufoque et très réfléchie. Cette vision est cohérente et il est temps d'y plonger sans retenue. Une fois la planète bleue à leurs pieds, les Soviets se sont attaqués au système solaire. L'Union des Républiques Sidérales, Socialistes et Soviétiques ou URSSS a décidé d'exporter ses idéaux politiques et scientifiques.

Le guide s'ouvre sur une page parodique reconnaissable entre toutes : la fameuse introduction textuelle de Star Wars, la vile version capitaliste fantasmée de la galaxie. Ainsi, il y a bien longtemps, dans une galaxie très, très proche, l'Armée rouge part à la conquête de l'Univers. Les extraterrestres - ou nemtsyi - n'ont plus qu'à se convertir au socialisme ou mourir. La bordure de la galaxie contrôlée par les soviets est encore sauvage et ce guide est à l'usage des intrépides aventuriers qui s'y risqueraient, ou des simples touristes en goguette et en recherche du bar hipster du moment.

Le premier chapitre s'ouvre sur des généralités liées à la patrie. Présentation des auteurs du guide et notamment du correspondant nemtsy, une sorte de Jar Jar Bings avec la moustache d'Hercule Poirot, et de l'exterminatrice de nemtsyi la plus efficace de l'univers, la fameuse Ellena Ripleynova, une sacrée bonne femme comme on dit dans les tripots de la border zone. Autant dire que ces deux membres de l'équipe doivent rarement se croiser ! Ensuite, un lexique permet de s'y retrouver entre les politburos et autres joyeusetés de la bureaucratie URSSSienne. Ce moment où la maison des fous d'Astérix paraît très saine d'esprit !

Quelques rappels de la culture locale sont indispensables pour éviter les impairs : les appareils photos interdits partout sous peine de représailles par exemple. En même temps, vu que vous êtes filmés en permanence, il suffit d'en faire la demande auprès du Kommissariat du Tourisme et du Contre-Espionnage pour recevoir un film et des photos de vacances. De même, l'éthylisme d’État n'est pas un mythe, essayez l'eau locale et vous comprendrez pourquoi tout le monde préfère le kvas, une sorte de bière et la vodka. Question de santé publique !

Au passage, une idée bon plan pour aller en URSSS pour vraiment pas cher : une petite vanne sur Staline à la bonne personne et hop, aller simple gratuit sans escale vers un des superbes goulags de l'Union ! Ce chapitre en dit plus sur l'histoire détaillée qui fit de l'URSSS la nation dominante de la galaxie, la première rencontre avec les nemtsyi et des précisions sur certaines de ces races aliens qui ont rejoint la patrie. Mention spéciale aux Vulgains et à leur langage fleuri. Quelques références culturelles rappelleront également la richesse du patrimoine soviétique : qui n'est pas fan des sagas de Youri Poter ?! Avec ce seul chapitre, vous serez déjà conquis par cette civilisation galactique qui a su maintenir la paix et l'harmonie dans la galaxie.

Le deuxième chapitre nous parle plus en détail de la capitale de l'Union, Stalingrad 2, dont le surnom est le paradis des asthmatiques. La ville se pare d'un métro aérien formant un trajet en étoile des plus esthétiques, la carte en page 43 illustrera mon propos (vite, allez vous procurer ce bouquin!). Ces nombreux musées font la renommée culturelle de toute la galaxie ! Je recommande aussi les bons plans sorties comme le "Bol'shoy plokhoy volk" ou grand méchant loup, une boite de nuit pour soirée endiablée. Essayez aussi les bars à jeux où parties d'échecs et parties de cartes permettent de parier des cartes de rationnement. Le marché noir reste l'endroit idéal pour un après midi shopping entre amis. Une carte précise des quartiers de Stalingrad 2 aurait été un plus, tout comme une carte de la galaxie avec les lieux notables.

Mais quittons le cœur de la nation pour explorer le reste de l'Union ! Des lieux incontournables, des spécialités locales et des personnages célèbres sont dépeints avec moult anecdotes croustillantes et conseils avisés pour ne pas se faire arnaquer ! La border zone a aussi droit à son chapitre : ses habitants sont affectueusement nommés les parazitnyi (parasites) et vous accueilleront les bras ouverts. La border zone n'est en effet pas plus mortelle que l'Union... Oui je sais, ce n'est pas rassurant, mais soyez téméraire, les voyages forment la jeunesse ! Et n'oubliez pas de passer déguster les viandes grillées sur l'épée de chez Klon ou de jouer vos dernières ressources au casino de la martingale céleste ! Si vous survivez à ces lieux de débauche : allez visiter Cimetière, une sorte d'île de la Tortue dérivant dans l'espace.

D'autres secrets sont dévoilés dans le reste du guide mais j'en ai déjà trop dit et j'entends le KGB monter les escaliers qui mènent à mon bureau...

Le guide est truffé de références aux univers SF cultes, de fausses pubs et jeux de mots. La référence aux infaillibles moteurs Lada m'a beaucoup fait rire ! Ce guide se place dans le ton et l'ambiance entre celui d'Ank-Morpock de Terry Pratchett, le guide de survie en territoire zombie de Max Brooks et le manuel de survie en situation de contact extra-terrestre de Laurent Genefort. Il se lit aisément, le rythme est agréable et pour les rôlistes, un petit tour sur le site du Grog vous permettra de l'utiliser en jeu de rôle.

L'ouvrage est au format A5, en couverture dure, rouge et au logo qui donne immédiatement le ton. Le vernis sélectif, le choix des couleurs (rouge, blanc, noir en dégradé) et le format en font un bel objet et une idée cadeau en ce mois de décembre.

​Leha est une toute jeune maison d'édition dédiés aux mondes de l'imaginaire, et leur série des travel's guides s'annonce comme une collection à suivre avec intérêt ! Ce premier opus rend hommage à leur devise : « Nous allons rêver ensemble ». Vivement le prochain !

La conclusion de

Le soviet des étoiles est une réussite, bourré d'humour et de références sf, particulièrement bien sûr de Star Wars. Ce guide donne envie d'aller plus loin en jouant dans cet univers space opéra déjanté ! L'objet est beau, facile à lire et assez dense. Une réussite pour les éditions Leha. Un must-have pour les nostalgiques de Staline !

Que faut-il en retenir ?

  • Bel ouvrage bien édité
  • Un guide d'univers imaginaire space opéra drôle et riche
  • Les soviets dans l'espace c'est cool !

Que faut-il oublier ?

  • On aurait voulu des règles de jeu de rôle
  • Pas assez de cartes géographiques pour agrémenter le guide.

Acheter Star Marx en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de Star Marx sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Retrouvez les annonces de nos dernières critiques sur les réseaux sociaux

Sur Facebook | Sur Twitter | Sur Google+