75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°2 : Remontez le temps jusqu'à l'installation de votre Adblocker et rajoutez-nous en liste blanche.
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"
Critique du Jeu de rôle : Degenesis : Rebirth Edition : En ton sang
Degenesis : Rebirth Edition > Degenesis : Rebirth Edition : En ton sang >

Critique du Jeu de rôle : Degenesis : Rebirth Edition : En ton sang

Avis critique rédigé par Mathieu F. le mercredi 25 novembre 2015 à 1300

Parfait pour débuter...

Il est toujours difficile d'aborder la question d'une preview d'une campagne de jeu de rôles. Il est facile de céder à la tentation d'en dire trop. Lorsque Marko Djurdjevic m'a proposé de lire et critiquer In thy blood, premier supplément de la gamme Degenesis : Rebirth Edition, j'ai sauté de joie : le directeur artistique et fondateur de SixMoreVodka, co-créateur du jeu, n'est pas qu'un excellent illustrateur : les deux volumes qui constituent Degenesis ont prouvé qu'il maîtrise également l'écriture et les mécanismes complexes de la scénarisation. J'étais donc extatique de découvrir vers où In thy blood allait nous emmener.

Ce n'est pas du spoil que de vous présenter le postulat de base, alors commençons par là : le premier livret de campagne officiel amènera les personnages à découvrir la région de Lucatore, dans le Purgare septentrional (le Nord de l'Italie de 2595, si vous préférez). Là-bas, ils auront pour tâche d'enquêter sur un crime odieux qui plonge la région toute entière dans une potentielle crise politique qui peut raviver des rancunes encore très fraîches dans les esprits, et faire pencher la balance du pouvoir vers de nombreux côtés...

Les premières pages de In thy blood m'ont immédiatement fait penser à un mix plutôt réussi de politico-social façon Les Borgia, avec une ambiance très médiévale. L'omniprésence des Anabaptistes (puisque la région est sous leur contrôle) et la description de certains lieux et PNJ ravivent immanquablement dans ma mémoire des images de Le nom de la Rose de Jean-Jacques Annaud. Lorsque le dirigeant Anabaptiste d'une zone aussi capitale pour le Culte meurt lâchement assassinné, les joueurs auront fort à faire pour trouver le coupable. D'autant que, comme il se doit, de nombreux Cultes ont des intérêts dans cette affaire, et le climat pourtant agréable de la région est gâché par les secrets et les cachotteries de toute une gallerie de personnages hauts en couleur.


La campagne présente une trame entière, bien ficelée, mais ne s'arrête pas à un cheminement dirigiste : au contraire, In thy blood est avant tout une présentation assez exhaustive de Lucatore et des terres alentours, qui peut vous servir de cadre de jeu pour quelques aventures ou même comme inspiration comme zone d'origine pour un personnage et lui donner ainsi du corps et de la matière. Les différents PNJ sont également présentés sous la forme de petites miniatures de leur visage, ce qui renforcera l'immersion des joueurs, de même que les illustrations des scènes et lieux décrits. Comme pour les livres de base, In thy blood est superbement agencé et illustré.

De façon plaisante, la campagne commence d'abord par décrire la région avant de s'attaquer à l'histoire proprement dite, et prend donc à contrepied beaucoup de campagnes / scénarios que j'ai pu lire pour d'autres jeux. Lorsque la chronologie et la description des événements qui ont lieu durant l'aventure sont abordés, le maître de jeu est alors en pleine possession des informations dont il a besoin pour mieux se faire une représentation mentale des lieux et de ce qu'il s'y déroule, ainsi que de la réaction des personnages non joueurs qu'il aura à interpréter.


D'un pur point de vue technique, In thy blood est un livret d'une centaine de pages, doté de nombreuses illustrations de qualité, entièrement en couleurs. Je n'ai pas encore eu la version physique entre les mains, mais gageons que ce que le studio SMV a commencé avec les livres de base, il le continuera avec In thy blood, et que la solidité et la qualité du matériel sera au rendez-vous.

La conclusion de

In thy blood est le premier supplément de Degenesis : Rebirth Edition, un livret de campagne, mais aussi et surtout un cadre de jeu qui permet de plonger directement dans l'action et dans la politique de 2595. J'ai pris beaucoup de plaisir à le lire. Les joueurs y trouveront une région intéressante mais encore assez calme (en apparence...), parfaite pour commencer le jeu, et une intrigue dramatique qui les changera très agréablement et offrira à tous les types de personnages d'avoir un rôle à jouer. L'enquête criminelle qu'ils auront à résoudre n'est que l'entrée en matière d'une plongée viscérale dans les abysses de la souffrance humaine et les extrêmités où elle peut mener.

Que faut-il en retenir ?

  • La présentation d'une région entière, cadre de jeu bac à sable.
  • La galerie de PNJ hauts en couleur.
  • Les illustrations et la mise en page toujours aussi sublimes.
  • L'histoire, intéressante et dramatique.

Que faut-il oublier ?

  • Trop court ! :)

Acheter Degenesis : Rebirth Edition : En ton sang en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de Degenesis : Rebirth Edition : En ton sang sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Retrouvez les annonces de nos dernières critiques sur les réseaux sociaux

Sur Facebook | Sur Twitter | Sur Google+

Les autres critiques de Degenesis

En savoir plus sur l'oeuvre Degenesis