75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°3 : Un peu de fantasy ! Désactivez votre Adblock pour notre domaine et nous revivrons comme par magie !
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"
Critique du Film : Edge of Tomorrow
Edge of Tomorrow >

Critique du Film : Edge of Tomorrow

Avis critique rédigé par Richard B. le vendredi 30 mai 2014 à 1810

Une guerre sans fin ?

La Terre est envahie par des extra-terrestres, les Mimics. Après une grande victoire contre l'envahisseur suite à un acte de bravoure du soldat Rita Vrataski (Emily Blunt) à Verdun, l'humanité tente un ultime débarquement sur les plages de Normandie, une victoire qui pourrait marquer un véritable tournant et potentiellement sauver l'humanité. Sauf qu'il s'agit d'un formidable piège, l'adversaire ayant connaissance de cette attaque. William Cage (Tom Cruise), homme au départ lâche et inexpérimenté, après une première mort particulièrement violente, va se retrouver prisonnier d'une boucle temporelle l'amenant à revenir constamment le jour précédant cette bataille.

Pour Edge of Tomorrow, les scénaristes Christopher McQuarrie (Jack Reacher), Jez Butterworth (Fair Game, Nadia) et John-Henry Butterworth (Fair Game) sont partis originellement d'un roman japonais destiné à un public de jeunes adultes intitulé « All You Need Is Kill » de Hiroshi Sakurazaka, qui était accompagné d'illustrations de Yoshitoshi Abe. Depuis ce début d'année, cette même histoire a le droit aussi à une adaptation en manga, dessinée par Takeshi Obata (Death Note, Bakuman.) et scénarisée par Rysoke Takeuchi (ST&RS). N'ayant pas lu le roman d'origine (ni le manga) nous ne ferons pas de comparaisons, tout juste remarquerons-nous que les adversaires Aliens portent toujours le nom de « Mimics » et que le personnage de Rita Vrataski est conservé alors que le héros Keiji Kiriya, protagoniste principal de l'histoire, en prenant les traits de Tom Cruise, deviendra le major Bill Cage. S'il est vrai que l'appréhension de boucle temporelle n’apparaît pas comme nouvelle, et qu'indirectement on pense à des films comme « Source Code » ou « Un Jour sans fin », cette idée est bien celle d’Hiroshi Sakurazaka et les scénaristes n’ont fait que la reprendre. Par contre, l'approche autour de la Deuxième Guerre Mondiale, avec en outre le débarquement en Normandie (qui rappelle grandement de par son ambiance « Il faut sauver le soldat Ryan ») provenant d'Angleterre – seul lieu encore réellement libre - et le choix de la représentation des créatures (qui apparaissent comme un mélange entre celles de Starship Troopers et celles de Matrix), sont des apports propres à cette production d'Hollywood (dans le manga les créatures ressemblent plus à des tronches façon The deadly spawn avec des pattes en forme de pics). Pourquoi évoquer tout cela ? Tout simplement parce qu'indirectement Edge of Tomorrow, malgré son histoire originale, n’apparaît au final pas franchement « neuf » et on a régulièrement, avec le recul de la séance, des moments où on vient à repenser à d'autres films. Pour autant, l'ensemble est fabriqué avec beaucoup d'ingéniosité et on est tout de même bien plongé dans cette ambiance de guerre apocalyptique avec des enjeux énormes, puisqu'il s'agirait ni plus ni moins de notre extinction.

les Mimics
les Mimics (version Manga et film)

En fait, il se dégage un véritable côté récréatif de Edge of Tomorrow, pas seulement parce qu'on est amusé via ce très court plan d'introduction qui immortalise le président Hollande dans un blockbuster, mais parce que constamment on s'amuse des morts et résurrections du personnage, de la façon dont il devient un super soldat ou encore comment le film évite de se répéter cela même s'il joue sur l'idée de voir un William Cage revivre constamment les mêmes choses. Sans compter que Tom Cruise – lorsqu'il est à l'écran, nous est sympathique et complice (une des raisons pour lesquelles ce dernier a su constamment conserver la tête d'affiche malgré le nombre d'années qui passent et ses scores moins triomphants au box office). Certes le rôle semble conditionné au statut de la star et à sa façon de choisir ses projets (certains y verront peut-être aussi quelques allusions à la scientologie) puisqu'on y retrouve cette idée d'individu au départ assez minable, mais fondamentalement bon, qui va avoir les moyens, via son aventure, de devenir un être meilleur et tenter de sauver l'humanité d'un terrible fléau. Mais l'idée générale est que ses films sont toujours hautement divertissants, accompagnés de plus par des réalisateurs qui connaissent bien leur métier, et que souvent les histoires se montrent plus développées que la moyenne des blockbusters. Ainsi si Edge of Tomorrow propose régulièrement des séquences d'actions jouissives, elles sont parfaitement intégrées à la trame scénaristique et demeurent globalement réalistes, si on met de côté le dernier acte volontairement plus orienté « jeu vidéo » (quoique, dès le départ, les tenues ne sont pas sans rappeler déjà Gears of War).

Si Edge of Tomorrow peut décevoir, ça sera peut-être dans sa conclusion que nous ne dévoilerons pas ici, mais qui est le seul élément qui nous ait laissé un goût amer alors qu'on se prenait grandement au jeu, suite aux qualités mentionnées, mais aussi grâce à la mise en scène d'un Doug Liman qui signe ici de toute évidence son film le plus maîtrisé en terme d'action (toujours lisible), mais aussi dans le fait que même quand il s'agit de simples séquences de dialogues construites pour faire avancer l'histoire, le réalisateur sait apporter un dynamisme à celles-ci pour donner l'impression d'urgence.

La conclusion de

Armures funs, action rondement menée, scénario efficace, des notes d'humour – parfois noires – judicieuses, Edge of Tomorrow est un blockbusters réellement captivant et qui remplit en tout point son contrat de divertissement estival. On aurait même frôlé le « très grand film de science-fiction » si ce dernier n'avait pas sombré dans un schéma plus « formaté » dans son dernier acte.

Acheter Edge of Tomorrow en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de Edge of Tomorrow sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Retrouvez les annonces de nos dernières critiques sur les réseaux sociaux

Sur Facebook | Sur Twitter | Sur Google+