75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°2 : Remontez le temps jusqu'à l'installation de votre Adblocker et rajoutez-nous en liste blanche.
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"
Critique du Jeu de société : La guerre des moutons 2
La guerre des moutons > La guerre des moutons 2 >

Critique du Jeu de société : La guerre des moutons 2

Avis critique rédigé par Amaury L. le jeudi 10 octobre 2013 à 0830

Les moutons au bord de l'eau...

Un groupe d'ovins regardent docilement les clapotements de l'eau sur le bord de la rive où ils se tiennent. Benoîtement, ils observent un pêcheur qui ferraille sec avec sa canne à pêche. «Qu'il est amusant cet humain à essayer depuis des heures à choper des poissons », lance un mouton moins nigaud que les autres. Un autre cependant remarque, « y'a des moutons tout rouge qui viennent vers nous, on fait quoi ? »...

Un étang bleu palot...

Cette extension de La guerre des moutons présente une boîte de taille identique et un matériel joliment illustré par François Bruel, mais avec des couleurs affadies par rapport à l'édition originale. D'ailleurs les trente six tuiles inédites de La guerre des moutons 2 se distinguent par une texture moins lisse, un cartonnage un chouïa moins épais et des couleurs moins pétantes que la boîte de base (du moins celle parue en 2002). Simplement au toucher, les tuiles se différencient aisément lors de leur pioche dans le sac où elles sont mélangées. On appelle cela un raté. Ensuite, on découvre, non sans curiosité, une boîte à bêêê qui fait « bêêê » quand on la retourne, un sac vert et une règle du jeu.

Pas de règles en eaux troubles...

Contrairement à la plupart des extensions, La guerre des moutons 2 modifient succinctement les règles traditionnelles. Les tuiles Étang (recto/verso) subissent les mêmes contraintes de pose, les côtés doivent impérativement correspondre. Toutefois, si un étang est fermé et qu'un champ clos le jouxte, les poissons contenus dans l'étang sont aussi comptabilisés afin de déterminer son score.

Sur terre, le loup rôde. Dans l'eau, c'est le pêcheur qui empêche à un étang où il est présent de rapporter le moindre point. Heureusement, le garde-pêche (le chasseur dans la boîte de base) constitue une excellente protection contre ce sacripant. Quand on souhaite révéler sa couleur, jouer un loup et/ou un chasseur et/ou un pêcheur et/ou un garde-pêche, alors on s'empare de la boîte à bêêê (même en dehors de son tour). Attention, à la fin de la partie, celui qui a devant lui la boîte à bêêê, perd deux points.

Presque l'eau à la bouche...

Malgré une légère défaillance technique (le granulé des tuiles n'est pas identique à la version de 2002), La guerre des moutons 2 ne manque pas de charme. Les paysages qui se créent progressivement deviennent davantage chatoyants, colorés et diversifiés. On apprécie cette extension qui ne tourneboule pas les règles, garde la simplicité et la fluidité du jeu de base, même si elle requiert toujours un effort de réflexion. On s'amuse toujours autant à tenter de lancer des fausses pistes, de noyer le poisson en essayant parallèlement de constituer un champ « moutonné » bordé par un étang poissonneux. On tente de deviner les couleurs adverses dans le but inavouable de leur « pourrir » leur possibilité de propagation. Le loup posé dans les derniers instants de la partie sur un champ rémunérateur provoque toujours autant de désespoir chez son propriétaire et de rires chez les adversaires. Un vrai moment de plaisir ludique...

Les tuiles Étang ouvrent des perspectives intéressantes, elles augmentent le potentiel pour marquer des points. Philippe des Pallières préserve l'intérêt initial du jeu de base et renforce avec cette extension le plaisir de pratiquer La guerre des moutons. Cet éventail élargit les possibilités sur le devenir d'une tuile, sur la meilleure position éventuelle afin de s'assurer des champs rémunérateurs toutefois insuffisants si un étang ne les borde pas. Si un adversaire bloque un champ concurrent prometteur, la victime possède davantage de temps pour rebondir, comme on inclut trente six tuiles supplémentaires, cela allonge la durée de la partie (dix minutes environ) sans atténuer aucunement le plaisir.

La boîte à bêêê est un gadget aussi inutile que rigolo, surtout auprès des plus jeunes. Le bêlement produit donne un visage plus authentique dans cette guerre « propre » (pas de violence entre congénères) et humoristique. Pour des joueurs plus pragmatiques, un simple pion aurait largement suffi afin de démêler l'ordre de priorité dans la pose des tuiles spéciales (loup, chasseur, pêcheur, garde-pêche et la révélation de sa couleur). De plus, la couvercle a subi une « éventration » afin de faire tenir cet encombrant artifice, ce qui ne facilite pas non plus le rangement sur une étagère bien ordonné.

Une incompréhension survient quand on lit sur la boîte « extension pour 3 à 4 joueurs ». Lors des tests, beaucoup de parties se sont déroulées à seulement deux joueurs (avec l'intégralité des tuiles) et sincèrement, aucune gêne n'a été constatée.

La conclusion de

La guerre des moutons 2 ne fait que prolonger des idées présentes dans le jeu de base (pêcheur à la place du loup par exemple) mais elle le fait intelligemment. La fluidité et la simplicité sont préservées et on apprécie davantage les paysages qui se créent avec une diversité encore plus grande. Si on aime La guerre des moutons, cette extension ne fait qu'accroître le plaisir et l'intérêt du jeu de base. Des moutons qui se jettent à l'eau !

Que faut-il en retenir ?

  • Les tuiles Etang.
  • Un jeu faussement gentil.
  • Les paysages qui se créent.

Que faut-il oublier ?

  • La texture des tuiles différentes de celle du jeu de base.

Acheter La guerre des moutons 2 en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de La guerre des moutons 2 sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Retrouvez les annonces de nos dernières critiques sur les réseaux sociaux

Sur Facebook | Sur Twitter | Sur Google+