75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°7 : Reconfigurez votre Adblock d'un coup de baguette magique. Harry P. l'a fait et n'a pas eu de séquelles.
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"
Critique du Jeu de société : A Touch Of Evil : Hero Pack One
A Touch Of Evil > A Touch Of Evil : Hero Pack One >

Critique du Jeu de société : A Touch Of Evil : Hero Pack One

Avis critique rédigé par Benoît F. le mercredi 19 janvier 2011 à 1128

L'ETOFFE DES HEROS

Décidément, le coin n’est pas tranquille et les pauvres habitants de Shadowbrook devraient tout de même envisager de déménager vers des contrées plus paisibles. On parle de morts qui rampent hors de leurs sépultures sous l’influence d’un homme tout de noir vêtu. Pour faire face à cette nouvelle menace, quatre défenseurs de la bonne morale font leur apparition : Harlow Morgan l’inventeur ; Lucy Handbrook la fille à papa ; The Scarlet Shadow le "Zorro" local et Adrianna la voyageuse, une sorte de "Daredevil" mystique à ses heures.

 

Mademoiselle Lucy Handbrook

 

Nous passerons rapidement sur la qualité matérielle des éléments de jeu qui n'est plus à démontrer et qui demeure totalement conforme aux standards proposés par l'éditeur américain.

 

Les figurines

 

 

MES PAIRS, CES HEROS

Opérons un petit passage en revue des nouveaux protagonistes :

- Adrianna, la voyageuse étrangère : vous l’aurez compris, étant donné son statut de non-voyant, cette charmante personne aura du mal à utiliser livres et cartes. Par contre, ses autres sens, particulièrement développés, lui permettront d’obtenir l’initiative lors d’un combat et d’obliger son adversaire à relancer un dé. D’autre part, Adrianna peut sonder l’âme des notables de la ville pour un coût moindre (un point d’investigation au lieu de quatre).

- The Scarlet Shadow : voici le "Robin des bois" de service à la fois très mobile sur le plateau de jeu et véritablement affuté en combat. Cependant, être bandit de grand chemin n’est pas une sinécure car le bougre est recherché par la milice locale ; alors attention à ne pas fréquenter la ville trop souvent.

- Lucy Handbrook : fille d’un couple de notables de la ville. Celle-ci est particulièrement bien placée pour connaître les secrets du cru. De plus, cette chère Lucy, bien que fragile, possède une faculté de récupération étonnante à savoir un point de vie au début de son tour de jeu.

- Harlow Morgan : ce "Géo Trouvetou" à l’allure victorienne possède la faculté d’engranger un point d’investigation dès le début de son tour. Avec cela, il pourra vous bricoler des objets du feu de Dieu à partir de rien et acquérir des dés bonus lors d’un combat via la dépense de deux points d’investigation.

 

 

Venons-en au grand méchant, le Nécromant. Tel un parasite putride, celui-ci ne possède pas sa propre table de rencontres mais emprunte celle du vampire présenté dans le jeu de base. En outre, les héros devront posséder un total de 8, ou plus, en Esprit et Ruse afin d’espérer blesser le Nécromant. Sinon, seul un résultat de 6 sur un dé infligera des blessures. Son contrôle sur les morts-vivants lui permettra également de les faire avancer inexorablement vers la ville accélérant ainsi l’évolution du pion situé sur le Shadow Track (voir A Touch O Evil). De même, les jetons Morts-vivants apparaîtront à chaque début de phase Mystère et dès lors qu’une carte Meurtre sera piochée. Vous l’aurez compris, les héros seront rapidement submergés par un raz-de-marée de zombies s’ils ne mettent pas la main sur cette engeance du mal suffisamment tôt.

 

 

 

DU NOUVEAU SANS RENOUVEAU

Voici donc venue la première extension inaugurant un nouveau format développé par Flying Frog Productions. Afin de soutenir le renouvellement du jeu de base et d’accompagner des ajouts plus conséquents tels que Something Wicked, l’éditeur propose un produit d’un coût moins élevé et élaboré pour assurer le suivi de la gamme. Les fans du jeu de base adhéreront à ce concept finalement servi par un bon nombre d’éditeurs. Pour les autres, l’achat du Hero Pack One s’avérera dispensable. Le renouvellement n’est assuré que par l’apparition du Nécromant et de sa bande de déterrés. On aurait aimé que celui-ci bénéficie de sa propre table de rencontre ; celle du vampire n’étant finalement pas très adéquate. Avez-vous déjà rencontré un nécromant domestiquant chauve-souris et autres espèces lupines ? Un nécromant n’a jamais été un adepte de 30 millions d’amis et encore moins un fervent défenseur de la WWF ! Un nécromant, çà réveille les morts tout en les faisant se trémousser sur Thriller pour peu qu’ils possèdent encore quelques articulations…

La conclusion de

On ne peut pas dire que cette petite extension brille par le renouvellement qu'elle apporte au jeu de base. Visiblement, ce type de produits s'insérera dans une continuité éditoriale, fournissant un complément dispensable à la gamme. D'autres Hero Pack sont prévus dans le même format. Last Night on Earth, l'autre jeu phare de Flying Frog Productions, n'échappe pas à cette démarche car il possède lui aussi son Hero Pack. Espérons seulement que ce genre d'ajouts ne se substituera pas à des extensions plus conséquentes et plus riches telles que Something Wicked.

Que faut-il en retenir ?

  • Le Nécromant et sa clique de zombies
  • Quelques capacités de personnages intéressantes

Que faut-il oublier ?

  • Un produit pour les fans
  • Pas de table de rencontres propre au Nécromant
  • Un prix un peu élevé pour le renouveau apporté

Acheter A Touch Of Evil : Hero Pack One en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de A Touch Of Evil : Hero Pack One sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Retrouvez les annonces de nos dernières critiques sur les réseaux sociaux

Sur Facebook | Sur Twitter | Sur Google+

Les autres critiques de A Touch Of Evil

En savoir plus sur l'oeuvre A Touch Of Evil