75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°6 : Vador nous consulte sans Adblock alors pourquoi pas vous ?
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"
Critique du Film : Room 237
Room 237 >

Critique du Film : Room 237

Avis critique rédigé par Richard B. le mardi 18 juin 2013 à 0829

les mystères de la chambre 237 d'Overlook


En 1980, un certain Stanley Kubrick signait une œuvre adaptée d'un bouquin écrit par un certain Stephen King, bien qu'empreint d'une très grande liberté d'adaptation. Le titre de film: Shining, hier vilipendé, mais aujourd'hui considéré par beaucoup comme un grand classique du cinéma d'horreur, voir du cinéma tout court. Room 237 est un documentaire qui met en lumière les diverses théories issues de fans acharnés du film, convaincus d'avoir décrypté les messages du maître Kubrick.

Vhs 237

Il est assez exceptionnel de voir un documentaire avoir le privilège de sortir en salle de cinéma, et lorsque l'occasion se présente (ce qui arrive tout de même), c'est souvent autour d'un concert, d’un musicien, ou sinon et surtout, de polémiques sur les sujets de société comme les licenciements, les conflits entre pays ou religionnaires, les génocides, la pollution, etc. En tout cas, les documentaires traitant d'un film ou un homme de cinéma bénéficiant d’une sortie en salles ne sont pas légion - et pourtant, ce n'est pas les réussites qui manquent. On a donc du mal à comprendre ce qui a motivé Wild Bunch Distribution à faire quasiment office d’exception avec ce Room 237 de Rodney Ascher. Est-ce du fait qu'il est question de revenir sur un film qui a chamboulé plus d'une personne (dont l'auteur de ces quelques lignes)? Difficile à dire vu que Shining n'est pas le long-métrage le plus emblématique de son réalisateur, même si la thématique de ce documentaire est justement là pour prouver que Shining se devrait être considéré comme tel!

Calumet version Shining

Sur le papier, Room 237 avait tout pour réjouir. Décrypter un film en tout point admirable était une superbe idée. Surtout que Shining est réellement un film qui se prête à de nombreuses interprétations et qu’il a entrainé quantité de soirées-débats très animées entre amateurs de cinéma (la fin à elle seule a été sujette à moult conversations). Mais voilà, le problème principal du film de Rodney Ascher, c'est un peu reprendre ce concept de débat entre "geeks " et le transposer sur écran. On a donc beaucoup de spéculations, certaines fonctionnant bien et argumentées de façon assez crédibles pour que l'on se prenne au jeu - à l'instar de tout ce qui tourne autour des Indiens d'Amérique. Mais d'autres théories semblent par contre bien plus saugrenues (Shining est aussi perçu ici comme un film traitant de l'holocauste). Ces amateurs - voir ces illuminés - y vont donc tous de leurs théories, sans qu'on puisse les identifier autrement que par leurs noms, le tout agrémenté de diverses images de films, qui ne sont pas forcément issues de Shining ou des films de Kubrick. Si certains pourront se retrouver dans ce film au thème très marqué par la "Théorie du complot" (puisqu'on vient jusqu'à nous stipuler que le grand Stanley confesserait via Shining qu'il aurait réalisé pour la Nasa le film de l'atterrissage lunaire d'Apollo 11 en 1969), d'autres, comme moi, y verront plus des affabulations de fans plus que des preuves réelles apportant un certain crédit à ce qui nous ait raconté. En effet, aucun des collaborateurs et proches de Kubrick n’apparait à l'écran pour appuyer les dires des intervenants ou énoncer quelques réelles intentions du réalisateur. Et cela est bien dommage, car il aurait été certainement plus intéressant de confronter théories plausibles et affabulations totales prises avec la réalité du tournage ou des propos qu'aurait énoncés le réalisateur.

La conclusion de

À la sortie de Room 237, les interrogations demeurent et deux voies seront proposées aux spectateurs. D'un côté, il y aura ceux qui se seront amusés de voir des amateurs exposer leur vision du film de Kubrick, en particulier lorsqu’'ils s'engouffreront jusque dans la théorie du complot, d'autres y trouveront une forte frustration de ne trouver aucune de ces théories ou idées appuyées par des personnes ayant collaboré avec Kubrick. À titre personnel, s'il s'agit juste d'assister à un débat entre fans, je préférai y participer plutôt que de le vivre par procuration.

Que faut-il en retenir ?

  • Quelques réflexions amusantes.

Que faut-il oublier ?

  • Un peu long.
  • Un peu trop appuyé  "Théorie du complot".

Acheter Room 237 en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de Room 237 sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Retrouvez les annonces de nos dernières critiques sur les réseaux sociaux

Sur Facebook | Sur Twitter | Sur Google+

Les autres critiques de Shining

  • Voir la critique de Shining : Un grand moment cinématographique !
    80

    Shining - Avis sur le film par Christophe B.

    Un grand moment cinématographique ! : Il faut tout d'abord bien évidemment rappeler que Shining est une adaptation du roman homonyme de Stephen King. Et tout est dans c…

  • Voir la critique de Shining : Montée d'adrénaline
    80

    Shining - Avis sur le film par Gil P.

    Montée d'adrénaline : Si comme dans tous ses films, cette histoire (pourtant tirée d'un roman de Stephen King) est traîtée de manière très personnelle, …

En savoir plus sur l'oeuvre Shining