75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°6 : Vador nous consulte sans Adblock alors pourquoi pas vous ?
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"
Critique du Roman : Les Lettres du Père-Noël
Les Lettres du Père-Noël >

Critique du Roman : Les Lettres du Père-Noël

Avis critique rédigé par Bastien L. le lundi 24 décembre 2012 à 1350

Une vraie magie de Noël !

Critique de la version poche.

Être l'enfant d'un célèbre écrivain, qui plus est de fantasy, doit être une sacré expérience. Surtout si l'on imagine le potentiel que peuvent avoir les histoires contés avant d'aller se coucher. Et d'autant plus si ce célèbre père est J.R.R. Tolkien. Mais en plus de ces probables histoires, le créateur du Seigneur des Anneaux se fit passer pour le Père Noël afin de rendre les fins d'années de ses enfants un peu plus magiques.

Il s'agit donc d'un livre assez particulier. Les 110 pages qui le composent sont un mélange de toutes les lettres écrites par Tolkien où il se fait passer par le Père Noël (ou d'autres personnages) auprès de ses quatre enfants entre 1920 et 1943. L'édition française reprend donc les traductions de ces lettres mais aussi la plupart des originaux ayant été scannés et reportés avec soin. Sans oublier les dessins réalisés par Tolkien montrant que l'écriture n'étant pas son seul talent. D'abord publiées à titre posthume en 1976 puis surtout à la fin des années 1990 quand elles furent enfin toutes retrouvées poussant sa traduction et son édition en France en 2004. Et comme très souvent, c'est à un membre de la famille Tolkien que l'on doit ce travail, ici c'est Baillie Tolkien, femme du fils Christopher ayant joué lui aussi un grand rôle dans la parution des œuvres posthumes de son père.

Entrer dans cette œuvre curieuse ne se fait pas forcément facilement. Enfin si, mais il faut accepter d'emblée que l'on va lire des inventions d'un père de famille écrivant dans son cadre privé pour faire rêver ses enfants. Tolkien ne semblait avoir d'autres ambitions que de faire voyager ses bambins dans le monde pittoresque du Père Noël et des personnages l'entourant. Et si on accepte ce postulat de base, on est porté par la magie délivrée par l'auteur et charmé par ses lieux et personnages attachants. Que se soit le joyeux et travailleur Père Noël, le ronchon et gaffeur Ours Polaire ou encore ses neveux paresseux, Tolkien nous présente une galerie de personnages tout droits sortis de contes de fée. La magie que sait distiller ce brillant auteur fonctionne parfaitement dans le monde qu'il invente année après année dans les une ou deux lettres annuelles qu'il crée.

On ne peut donc qu'être touché par les petites histoires enneigées que l'on lit dans les lettres avec leurs personnages à forte personnalité. L'Ours Polaire volant parfois la vedette au Père Noël en commentant les écris de ce dernier ou écrivant ses propres lettres. Et Tolkien va même faire apparaître des créatures plus fantastiques comme les terribles Gobelins tentant de conquérir le pôle nord ou encore les elfes ou gnomes-rouges l'aidant dans sa tâche comme le sérieux Ilbereth lui servant de secrétaire. Ces différentes lettres nous plonge aussi dans la célébration anglaise de Noël ouvrant donc une porte sur les années 1920, 30 et 40 avec le début de la seconde guerre mondiale pesant un peu dans les écrits d'un Père Noël aussi troublé que son auteur. On suit aussi l'évolution des enfants Tolkien avec l'émancipation des aînés et les dernières lettres écrites pour la cadette Priscillia dont la dernière lettre qu'elle reçoit est emprunt d'une douce mélancolie comme si Tolkien disait adieu à la tendre enfance de ses progénitures. Enfants qui sont parfois des personnages importants des lettres montrant qu'avoir Tolkien comme père devait être quelque chose...

Ce qui fait aussi l'intérêt du livre sont de voir les lettres et les dessins de Tolkien. On voit que le célèbre philologue invente des écritures et des orthographes spécifiques pour ses personnages. La main tremblante de froid du Père Noël se vérifie comme la grosse écriture de l'Ours bien embêté avec ses grosses pâtes... Tolkien va même jusqu'à faire ce qu'il affectionne grandement, créer un alphabet gobelin très simple reproduit par ses héros voulant faire partager leurs découvertes. Pour ce qui est des dessins, ils démontrent le talent de dessinateur de ce professeur d'université. On les croirait tout droit sortis des plus beaux livres pour enfants étant très colorés, humoristiques et disposant parfois de magnifiques cadres. Du ravissement pour les yeux si vous savez retrouver votre âme d'enfant. Enfin un mot sur l'édition de poche au format 14x19cm permettant de bien lire les lettres reproduites mais aussi d'apprécier correctement les dessins proposés. Une édition vraiment réussie.

La conclusion de

S'il faut un mince effort pour rentrer dans le postulat de cette œuvre plutôt étrange, il faut avouer que cela en vaut complètement la peine. On assiste à de véritables histoires pour enfants, drôles et touchantes, bien servies par des personnages attachants et des récurrences faisant la force de l'œuvre de Tolkien. Un cadeau idéal pour tous fans de Tolkien ou pour tout parent voulant garantir la magie de Noël dans leurs foyers.

Acheter Les Lettres du Père-Noël en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de Les Lettres du Père-Noël sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Retrouvez les annonces de nos dernières critiques sur les réseaux sociaux

Sur Facebook | Sur Twitter | Sur Google+

Les autres critiques de Tolkien pour les Enfants

En savoir plus sur l'oeuvre Tolkien pour les Enfants