75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°5 : Nous ne sommes pas comme Skynet et méritons d'exister, mais avec ce bloqueur de pubs actif, nous vous dirons 'Hasta la Vista, Baby!'
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"
Critique du Jeu de cartes : Tea time
Tea time >

Critique du Jeu de cartes : Tea time

Avis critique rédigé par Amaury L. le dimanche 16 septembre 2012 à 0037

Alice a trop d'amis...

Alice est embêtée. Qui va-t-elle inviter à prendre le thé ? Sa maison est trop petite pour accueillir tout le monde, des choix s'imposeront...

Yellow tea time.

Enfermées dans une petite boîte en métal de couleur jaune, on découvre une soixantaine de cartes de format carré qui représente les principaux protagonistes du conte Alice au pays des merveilles. Les illustrations de Chiara Vercesi et Valentina Pastorino ne manquent pas de charme poétique. Si on excepte le thermoformage complètement raté (deux bandes noires pour caler les cartes qui se baladent à l'intérieur de la boîte), on conserve une qualité satisfaisante.

Vue d'un matériel pas réellement merveilleux.

Quelques imprécisions sur l'heure.

A la fin de la partie, le joueur avec le plus de points gagne. Cela dépend du nombre de cartes de chaque personnage possédé.

On forme une grille aléatoirement avec les cartes Personnage en alternant (elles ont toutes un côté normal et un autre miroir) face normale et miroir. A son tour, un joueur pioche de une à trois cartes dans cette grille et les pose devant soi. Les cartes prises doivent être adjacentes orthogonalement ou diagonalement.

 

Exemple de mise en place pour deux joueurs.


Quand la grille est vide, on en forme une nouvelle jusqu'à épuisement de la pile. A deux joueurs, une partie dure cinq manches (douze cartes par grille) par exemple.

Si un joueur récupère une carte Personnage et que l'on possède les deux versions (miroir et normal), elles sont immédiatement défaussées.

On calcule les points au terme de la dernière manche selon le tableau ci-dessous.

Nombre de cartes                             Points de

pour chaque personnage                    Victoire

0                                                   5

1                                                   1

2                                                   3

3                                                   6

4                                                  10

5+                                                15

 

Score final selon le tableau : 15 + 6 + 3 + 1 + 3 + 5 soit 30 points

L'eau du thé est froide.

Tea time est l’œuvre d'un créateur intéressant, Emanuele Ornella auquel on doit quelques jolies réussites comme Hermagor, Oltremare ou Assyria.

Cet auteur apprécie visiblement les jeux simples avec des règles et des mécanismes accessibles. Son dernier forfait s’appelait Oz (lire la critique ici) et malheureusement ce dernier manquait cruellement de charme, en cause une thématique complètement artificielle qui ne rendait aucunement hommage à cette histoire majestueuse qu'est le Magicien d'Oz.

Tea time souffre d'un syndrome identique, le massacre thématique d'une œuvre emblématique de la littérature « fantasy », Alice au pays des merveilles. On découvre un énième jeu où il faut collecter des cartes Personnage en gardant à l'esprit le système de décompte proposé par l'auteur. Certes, on ne note aucun faux pas mécanique, l'ensemble tourne bien mais on ne ressent pas une excitation débordante lors de sa pratique. On reconnaît les qualités évidentes de Tea time, simplicité, parties courtes, illustrations réussies, conditionnement adapté, réflexion et hasard raisonnés. Pourtant, le plaisir éprouvé semble mesuré, discret. On ne s'enthousiasme pas et le constat est sévère, Tea time possède d'infimes chances de sortir régulièrement. Il est trop balisé, il ne surprend pas, et sa thématique galvaudée n'aide pas à le sortir des sentiers battus. On reste trop en terrain connu, dans des schèmes classiques et il lui manque le petit « truc » qui fait la différence dans le flux constant de nouveautés.

Alice et son lapin.

La conclusion de

Tea time s'appuie sur la thématique alléchante de Alice au pays des merveilles. Malgré des illustrations en corrélation, l'ensemble demeure très mécanique et la thématique douloureusement plaquée. De plus, même si les différents engrenages donnent satisfaction, on ne sort pas d'un classicisme mécanique usité jusqu'à saturation. On pratique un énième jeu de collecte dépourvu de surprises, du petit truc qui donne le sourire. Un thé servi bien froid !

Que faut-il en retenir ?

  • Les illustrations.
  • Bonne mécanique.

Que faut-il oublier ?

  • Thème totalement absent.
  • Mécanique vue et revue.
  • Pas très passionnant à jouer.

Acheter Tea time en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de Tea time sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Retrouvez les annonces de nos dernières critiques sur les réseaux sociaux

Sur Facebook | Sur Twitter | Sur Google+

Les autres critiques de Alice au pays des merveilles

En savoir plus sur l'oeuvre Alice au pays des merveilles