75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°3 : Un peu de fantasy ! Désactivez votre Adblock pour notre domaine et nous revivrons comme par magie !
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"
Critique de la Bande Dessinée : Odin
Odin >

Critique de la Bande Dessinée : Odin

Avis critique rédigé par Nicolas L. le lundi 2 juillet 2012 à 1426

Des profondeurs de Ginnungapap..


Avec Odin, Nicolas Jarry et Ewan Seure-Le-Bihan nous proposent tout autre chose qu’une banale bande dessinée. Présentée sous la forme d’un diptyque, l’œuvre se veut être une adaptation très condensée de l’Edda Poetique, recueil de textes sacrés pour les uns, plus simplement belle œuvre poétique pour les autres. Condensée car ce premier tome se concentre essentiellement sur le personnage d’Odin et en seulement 48 planches les auteurs nous y narrent la genèse du monde, la naissance d’Yggdrasill, la découverte des runes, la mort de Balder et la punition de Loki. Le tout à travers une chronologie chapitrée  (les plus critiques regretteront la grande linéarité du récit, qui ne fait que suivre les textes nordiques) marquée par le point de vue du dieu Odin.

Pour la forme, Nicolas Jarry et Ewan Seure-le Bihan ont opté pour un style « texte illustré ». Peu, voire pas, de dialogues, seulement une succession de cartouches reprenant des passages de l’Edda ou exprimant les pensées d’Odin, qui est placé en unique narrateur. Le récit alterne donc entre un enchainement de fresques picturales (Ewan Seure-Le bihan nous offre même quelques fresques de style médieval) et une narration plus proche de celle de la bande dessinée de genre « comic book ». Force est d’admettre que le mariage est non seulement visuellement superbe (on s’approche parfois du livre d’art, avec de superbes illustrations en pleine page) mais de plus de lecture très facile, car s’appuyant sur un story-board très réfléchi. Le lecteur de BD traditionnel va se surprendre, c’est certain, à apprécier un style narratif plus axé sur les sensations  qu’à l’habitude. Et découvrir l’Edda poétique, un texte parfois assez hermétique, de la plus aisée des manières.

La conclusion de

Avec Odin, Nicolas Jarry et Ewan Seure-Le Bihan vont au-delà du cliché et font découvrir à leurs lecteurs le vrai visage du roi des dieux, celui décrit dans l’Edda poétique. Le défi était assez difficile à relever tant les textes nordiques peuvent se reveler très hermétiques. Au final, ce premier tome tient ses promesses, en se posant comme une belle adaptation des textes sacrés nordiques. Les amateurs apprécieront. D’autres pourront regretter la linéarité du récit.

Que faut-il en retenir ?

  • Une belle adaptation de l’Edda
  • De lecture aisée
  • De superbes illustrations

Que faut-il oublier ?

  • Une narration un peu abrupte et linéaire

Acheter Odin en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de Odin sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Retrouvez les annonces de nos dernières critiques sur les réseaux sociaux

Sur Facebook | Sur Twitter | Sur Google+

Les autres critiques de Odin

En savoir plus sur l'oeuvre Odin