75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°6 : Vador nous consulte sans Adblock alors pourquoi pas vous ?
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"
Critique du Film : Au-delà
Au-delà >

Critique du Film : Au-delà

Avis critique rédigé par Lionel B. le samedi 15 janvier 2011 à 1940

Au-delà

Acteur à succès et désormais réalisateur accompli, Clint Eastwood revient avec un nouveau film dans un domaine où l’on ne l’attendait pas forcément. Avec Au-delà, il nous offre une véritable réflexion sur la vie après la mort. Disons le clairement, il s’agit là d’une vision plutôt personnelle dans sa philosophie qui est susceptible d’en rebuter quelques uns.

« Au delà est l’histoire de trois personnages hantés par la mort et les interrogations qu’elle soulève. George est un Américain d’origine modeste, affecté d’un « don » de voyance qui pèse sur lui comme une malédiction. Marie, journaliste française, est confrontée à une expérience de mort imminente, et en a été durablement bouleversée. Et quand Marcus, un jeune garçon de Londres, perd l’être qui lui était le plus cher et le plus indispensable, il se met désespérément en quête de réponses à ses interrogations. George, Marie et Marcus sont guidés par le même besoin de savoir, la même quête. Leurs destinées vont finir par se croiser pour tenter de répondre au mystère de l’Au-Delà. »

Malgré une introduction spectaculaire dans laquelle nous découvrons Marie (Cécile De France) tentant d’échapper à un tsunami, Au-delà n’en est pas pour autant un film catastrophe. Nous en sommes d’ailleurs bien loin. Il s’agit en réalité d’un simple prétexte visant à confronter les protagonistes avec la mort. Après cette scène criante de réalisme et particulièrement saisissante, un rythme plus posé s’installe. Nous passons ensuite au personnage de George (Matt Damon) qui a comme faculté de communiquer avec les morts. Puis vient le récit de deux jumeaux dont l’un d’eux connaîtra un destin tragique. Voilà donc comment résumer le film : Trois histoires, trois personnages, mais un même thème les rapproche, celui de la mort.

Un peu à la manière d’un Collision (de Paul Haggis), le récit des personnages se mélange tout au long du film et passe ainsi de l’un à l’autre sur un rythme plutôt lent. Le rythme, voilà l’une des failles majeures de ce film. En effet, l’alternance entre ces trois individus casse parfois la cadence et de ce fait, le spectateur est susceptible de s’ennuyer.

Toutefois on revient très vite dans le film tant certains personnages s’avèrent attachants. Il en va ainsi de l’histoire du jeune Marcus (Frankie McLaren) qui parvient à nous émouvoir. Peut-être que celle-ci aurait d’ailleurs suffit à faire un film plus captivant et aurait également offert une fin plus originale, car en effet, le final de Au-Delà ne réserve aucune surprise tant elle est classique. Toutefois il offre un peu de gaieté à un scénario assez lugubre dans son fond.

Si le film de Clint Eastwood parvient tout de même à nous intéresser, c’est également grâce au jeu d’acteurs qui nous est offert. Que se soient Matt Damon, Cécile De France ou bien encore les frères McLaren, tous offrent une excellente prestation. Il en est surtout ainsi des frères jumeaux qui parviennent à nous faire verser notre petite larme.  En revanche, les acteurs français ne sont pas toujours très justes dans leur jeu et en décalage avec celui des américains. On peut donc imaginer qu’il est difficile pour un réalisateur américain de diriger des français tant ils ont tendance à ne pas interpréter un rôle de la même façon. Sachant qu’il ne s’agit ici que de second rôle, cela ne nous choque pas outre mesure.

Notons également que les effets spéciaux, et plus particulièrement la scène du tsunami, sont très convainquants. La vague gigantesque qui arrive sur la côte est criante de réalisme et toute cette séquence qui se poursuit, dans laquelle beaucoup d’images numériques semblent avoir été insérées, se confond parfaitement avec le « live ». De plus, les passages dans lesquels nous percevons l’au-delà est vraiment esthétique, tout en offrant une nouvelle vision de la mort.

La conclusion de

Au-delà ne sera pas le meilleur film de Clint Eastwood en tant que réalisateur. Toutefois, il s’avère être un bon film à découvrir en raison de sa thématique intéressante et une histoire attachante, et cela malgré quelques problèmes de rythme.

Que faut-il en retenir ?

  • Une histoire émouvante
  • Des effets spéciaux réussis
  • Des acteurs principaux très convainquants dans leur rôle

Que faut-il oublier ?

  • Certains acteurs secondaires français pas toujours dans le ton
  • Quelques longueurs

Acheter Au-delà en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de Au-delà sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Retrouvez les annonces de nos dernières critiques sur les réseaux sociaux

Sur Facebook | Sur Twitter | Sur Google+