75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°8 : Dans l'espace publicitaire, personne ne vous entend crier. Surtout si vous le bloquez.
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"
Critique du Jeu de société : String railway
String railway >

Critique du Jeu de société : String railway

Avis critique rédigé par Amaury L. le vendredi 24 décembre 2010 à 1000

Sur la corde ascendante…

Sur la planète String, le réseau ferroviaire se développe rapidement et les Souris travaillent sans relâche pour rejoindre les centres urbains les plus prometteurs avant les compagnies adverses. La course est lancée…

Les cordes vocales disent, « Ouaahh ».

Une surprise de taille se dissimule dans la minuscule boîte de String railway, des lacets colorés remplissent l’espace dans ses moindres recoins, exactement cinq par joueur soit vingt cinq au total, auxquels on ajoute un lacet Rivière, une Montagne et une cordelette pour délimiter le surface de jeu. Ensuite, quarante cartes Gare comportent des effets divers et mettent en scène une souris voyageuse, avec un style graphique assez réussi. On termine la découverte par de classiques jetons en plastique, quelques marqueurs en bois et une piste de score. Seulement, une règle en japonais se trouve disponible dans la boîte. Heureusement, une traduction en anglais est disponible sur Internet. Tout ceci a bien du mal à tenir dans la boîte.

Le matériel de String railway (photo éditeur).

Une voie toute tracée…

Avant de commencer la partie, chaque joueur reçoit cinq lacets avec lesquels il essaiera de construire un réseau ferroviaire rémunérateur en points. On dispose la cordelette définissant le périmètre de jeu, puis la rivière et la montagne.

Le tour d’un joueur reste simple avec le tirage d’une carte Gare qu’il dispose sur la surface de jeu. Chaque carte Gare indique le nombre de points à récupérer et de compagnies différentes autorisées à se connecter. Ensuite, le joueur choisit un lacet (il existe quatre courts et un long) et manipule celui-ci de telle façon à traverser ou toucher un maximum de gares. Les essais sont autorisés.

On compte les points et on les note sur la piste. Chevaucher une ligne adverse, une rivière ou une montagne ampute le score du joueur d’un point minimum.

La partie se termine lorsque toutes leurs cordelettes sont posées. Le gagnant est celui qui possède le plus de points.

Une partie bien emmêlée...

Une voie originale…

Les jeux japonais se démarquent régulièrement de la masse internationale en raison d’une trouvaille inconnue dans nos contrées. String railway en fait partie. L’emploi de lacets pour symboliser les voies ferrées semble tellement une évidence que l’on se demande comment personne n’avait fait le rapprochement auparavant.

La surface de jeu ne dépend pas d’un plateau contraignant mais d’une simple cordelette, autorisant avec l’expérience des modulations territoriales amusantes. L’auteur Hisashi Hayashi (voir interview) a pensé autour de cet objet ordinaire toutes les composantes mécaniques de son jeu et il réussit parfaitement son affaire. String railway reste un vrai jeu de train au sens strict du terme, avec la volonté de fructifier le capital de sa compagnie, de déployer son réseau vers les gares intéressantes, de gêner la progression lucrative des compagnies adverses. La différence avec des références connues comme Age of steam, la série des 18XX,  est axée sur l’accessibilité des règles qui se comprennent aisément. Avec String railway, toute la famille s’invite autour de la table et bénéficie de la quintessence des jeux de train sans subir leur complexité. Tout le monde apprécie de manipuler ces bouts de laine en les torsadant en zigzags improbables et figures anarchiques. String railway n’oublie pas une approche réflexive afin de satisfaire un public plus exigeant avec le placement des cartes Gare, ou la gestion habile de ces « rails ». Condensé en une vingtaine de minutes, il s’agit assurément d’un des jeux les plus originaux de l’année 2010, avec un matériau utilisé autrement que pour enfiler des perles ou lacer des chaussures.

Le vert est en bonne position.

La conclusion de

En cette fin d’année prolifique, l’innovation qui surprend tout le monde vient peut-être du Japon avec l’utilisation inédite de lacets. Ceux-ci symbolisent les « rails » des différents réseaux des compagnies ferroviaires. String railway contient tous les ingrédients pour intéresser un public large. Cette boîte modeste contient un concentré de bonnes idées et une dose agréable d’originalité. Si vous cherchez un jeu de train sympathique, intelligent et dynamique, String railway se distingue aisément des jeux de même catégorie. Un train d’avance…

Que faut-il en retenir ?

  • Innovant.
  • Jeu de train familial.
  • Simple et dynamique.
  • Design sympathique.
  • Thème adéquat.

Que faut-il oublier ?

  • Répétitif sur le long terme.

Acheter String railway en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de String railway sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Retrouvez les annonces de nos dernières critiques sur les réseaux sociaux

Sur Facebook | Sur Twitter | Sur Google+

Les autres critiques de String railway

En savoir plus sur l'oeuvre String railway