75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°6 : Vador nous consulte sans Adblock alors pourquoi pas vous ?
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"
Critique du Musique : Inception - La bande originale
Inception - La bande originale >

Critique du Musique : Inception - La bande originale

Avis critique rédigé par David Q. le jeudi 5 août 2010 à 1620

Le rêve dépasse la réalité

La bande originale d'Inception, composée par Hans Zimmer est à l'image du film de Christopher Nolan, puissante et magistrale. Composée de 12 titres, elle suit les différentes scènes du film de Nolan avec brio pour nous replonger dans l’univers du rêve. Comme toute bande originale, elle ne prend tout son sens et son potentiel émotionnel que lorsque vous avez vu le film sur lequel elle repose.

Mais à l'inverse d'autres bandes originales qui peuvent être confuses, celle-ci est particulièrement claire et on reconnait assez facilement les moments auxquels elle se rapporte. C'est dû majoritairement à l'utilisation d'un thème à plusieurs niveaux de vitesse qui nous resitue dans l'un des niveaux d'Inception. En effet, il n'est pas rare d'entendre en fond de la mélodie principale un thème secondaire au ralenti. La musique servant de guide dans le film grâce à ses variations de vitesse et de tempo, il est normal de retrouver ces repères lorsqu'on écoute le CD sans revoir les images du film. Et c'est l'une des grandes forces de cette bande originale, vous replonger dans le film sans le voir.

L'autre point fort de la musique d'Inception c'est sa situation entre musique et bruitage. Je m'explique. A l'origine, Christopher Nolan voulait que la musique ait un aspect bien précis, surtout au niveau des différents bruitages qui peuvent survenir à l'intérieur des rêves. Ces bruits ainsi que le fait d'entendre au ralenti, dans le rêve, la musique du niveau supérieur de conscience font parti du processus créatif du film. C'est aussi un moyen ingénieux d'aider le spectateur à s'y retrouver dans les différents niveaux de rêves. Et comme il voulait absolument utiliser la chanson d'Edith Piaf "Je ne regrette rien" comme avertisseur de la fin du rêve, il a d'abord eu l'idée de faire appel à des spécialistes des effets sonores, des gens habitués à manipuler les sons pour en tirer ce qu'ils veulent, pour obtenir une version trafiquée du thème de Piaf. Mais Nolan en a aussi parlé à Hans Zimmer qui, vu son travail magistral dans The Dark Knight, notamment sur la manipulation de sons sur le thème du joker, l'a convaincu de lui laisser faire un essai. Celui-ci a donc non seulement manipulé le thème de Piaf cher à Nolan mais l'a en plus intégré dans un thème musical de sa composition, surpassant les attentes du réalisateur. C'est pourquoi cette bande originale est si difficile à définir car elle est vraiment à mi-chemin entre une musique de film et des bruitages.

Intrigante, cette musique nous interpelle sur sa composition. Est-ce qu'on entend un instrument réel ou est-ce un effet numérique ? La question se pose sur la quasi totalité de l'album. Par exemple il est très difficile de savoir d'où proviennent les quelques notes très graves et profondes du thème majeur. Le style ressemble au bruit des extraterrestres dans La Guerre des mondes de Steven Spielberg avec des inspirations du thème du joker de The Dark Knight ou encore au bruitage exceptionnel de la bombe sonique qui explose dans le champ d'astéroïdes devant Obi Wan Kenobi dans Star Wars l'Attaque des Clones.

De nombreux passages sont tout aussi difficiles à identifier. Cor, trompette, violon et même piano sont légèrement modifiés, parfois saturés, accélérés ou ralentis pour donner cette ambiance particulière, signature du film. Les basses profondes et certains accords prolongés artificiellement mettent un dernier coup à notre perception musicale et achèvent de nous convaincre. Hans Zimmer a réussi son pari de coupler musique et effets sonores et il peut être fier de participer si brillamment au film de l'année.

La conclusion de

Une bande originale sublime et subliminale, magique et magistrale. Profonde et variée, cette bande son complète parfaitement le film de Nolan à tel point qu'elle en est un acteur fondamental pour la compréhension d'Inception et le plaisir du spectateur. A vous procurer de toute urgence si vous avez vu le film bien sûr.

Que faut-il en retenir ?

  • Thème envoutant
  • Basses profondes
  • Mélange de musique et d'effets sonores
  • Les morceaux cachés dans le thème
  • Des instruments parfois méconnaissables

Que faut-il oublier ?

  • Il faut avoir vu le film pour réellement l'apprécier

Acheter Inception - La bande originale en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de Inception - La bande originale sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Retrouvez les annonces de nos dernières critiques sur les réseaux sociaux

Sur Facebook | Sur Twitter | Sur Google+

Les autres critiques de Inception

  • Voir la critique de Inception : Braquage cérébral et espions du subconscient
    73

    Inception - Critique du film par Nicolas L.

    Braquage cérébral et espions du subconscient : Inception est le parfait spécimen de blockbuster intelligent. Au lieu de nous proposer une pétaradante coquille vide, Christopher …

  • Voir la critique de Inception : Quel est le parasite le plus tenace ?
    95

    Inception - Critique du film par Nicolas W.

    Quel est le parasite le plus tenace ? : Inception a tout bon. Voilà un film intelligent et original dans une période de remakes et de métrages affligeants de médiocrité. …

  • Voir la critique de Inception : Pas un chef d'oeuvre, mais un putain de blockbuster !...
    85

    Inception - Critique du film par Vincent L.

    Pas un chef d'oeuvre, mais un putain de blockbuster !... : Si Inception passe assez largement à côté du statut de chef d'oeuvre, il n'en demeure pas moins un blockbuster estival sacrément r…

En savoir plus sur l'oeuvre Inception