75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°5 : Nous ne sommes pas comme Skynet et méritons d'exister, mais avec ce bloqueur de pubs actif, nous vous dirons 'Hasta la Vista, Baby!'
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"
Critique de la Bande Dessinée : Nuit de chagrin
Nuit de chagrin >

Critique de la Bande Dessinée : Nuit de chagrin

Avis critique rédigé par Richard B. le jeudi 25 septembre 2003 à 0351

Irrégulier


Il y a parfois des Bandes Dessinées difficiles à noter ou à critiquer, car on ne peut douter de la bonne fois d’un scénariste ou bien de son dessinateur lorsqu’ils abordent un titre, de plus critiquer un trait ou une histoire alors que sois même on ne peut pas faire mieux peut paraître bien facile.
Cet album ne m’a pourtant pas totalement convaincu, tout d’abord à cause d’une intrigue peut-être parfois trop confuse, ou par des manques de rythme qui fait que l’on décroche un peu au milieu de l’album. L’histoire pourtant à des bons arguments : complots politiques, traîtrise, univers propre à lui-même. Kyle Sanders alias le déserteur manque aussi du moins dans ce premier album de personnalité, ou plutôt de Charisme ce qui n’aide pas forcément le lecteur à s’impliquer plus dans l’histoire. Demeure un avantage propre comme souvent à tout premier album, c’est qu’ici on se retrouve devant une base, les premiers piliers, et que les seconds tomes peuvent facilement faire changer la donne du moins sur l’histoire.
Le Dessin d’Obion est plutôt réussi sur le début, puis on se retrouve sur un virage, ainsi vers la fin on a l’impression que le dessinateur n’est plus le même, le trait se retrouve moins travaillé, moins détaillé. Et c’est bien l’inégalité entre les planches qui pose vraiment un problème puisque qu’il dégage l’impression de se retrouver avec la moitié d’un gâteau.
Les couleurs souffrent du même problème que le graphisme, mais avec en plus une impression de conventionnel dès le départ. Ainsi la coloriste n’essaie aucunement de détailler le dessin et de donner des détails au trait d’obion, les coloris se trouvent pas mal dans la confusion pour atteindre vers la fin une impression de bâclage.

La conclusion de

Un album au final irrégulier, pris entre de bons moments (les premières pages surtout) et des mauvais (la fin). Un titre que je conseille donc de feuilleter avant de l’acquérir pour voir ou non si vous êtes réceptif à celui-ci. J’espère que le deuxième tome s’améliorera, car des idées dans cet ouvrage demeurent intéressantes.

Acheter Nuit de chagrin en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de Nuit de chagrin sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Retrouvez les annonces de nos dernières critiques sur les réseaux sociaux

Sur Facebook | Sur Twitter | Sur Google+

Les autres critiques de Le Déserteur

En savoir plus sur l'oeuvre Le Déserteur