75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°4 : Au secours ! Un Publi-killer se ballade dans le coin. Une seule solution, le désactiver pour de bon.
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"
Gharojaï >

Critique de la Bande Dessinée : Gharojaï

Avis critique rédigé par Richard B. le samedi 2 juillet 2005 à 12:33

Hugo Sand poursuit sa fuite !

Hugo Sand est toujours en fuite et accompagné par Héleann la jeune guerrière. Ils sont traqués sans relâche par la police politique de la cité. A travers leur fuite trouveront-ils un allié ?…
Le déserteur revient avec toujours Kris pour l’histoire et Obion au dessin. Seul la coloriste a changé puisque c’est Elsa et Diane Brants qui prennent la relève. Kris avait, il y a presque 2 ans, avec le déserteur lancé un album politique complexe. Peut-être parfois, mais avec pour avantage de prendre un partit prit. Ici l’album rajoute un certain nombre de flash-back ; de même que beaucoup plus d’action. Il nous donne aussi sur 2 pages (12/13 de l’album) tout un historique riche de manière originale et prouve bien ici qu’il a créé tout un univers aux idées riches et politiques. Là où, hélas, le scénariste pêche c’est à donner du caractère ou plutôt du charme a ses personnages et à les rendre attachant ; je suis l’action mais reste « trop » spectateur ; je n’arrive à aucun moment à réellement me préoccuper de leurs devenirs. La suite se fera attendre, mais ne sera pas insupportable.
Le dessin de Obion paraît depuis le premier tome s’affiner laissant par moment de très belle planche, cependant certaines cases sont vides et laisse peu de moment à des décors vastes et pourtant souvent désertique et large (alors oui quant ils sont présents, ils sont plutôt réussis, mais cela demeure en générale : vide) de même que sur l’ancrage je le trouve un poil trop épais sur les contours.
Grosse amélioration par contre dans ce deuxième tome sur les couleurs, Florence Breton cédant sa place aux sœurettes Brants (Elsa étant une des meilleures coloristes françaises du moment à mon goût). Si le résultat et au-dessus du premier tome, Brants du moins Elsa, nous avait habitué à un cran au-dessus. Alors oui les couleurs sont parfois superbes et les effets de Flash-back sont bien pensés mais on n'est pas autant émerveillé par exemple que sur les chroniques de Magon ou le dernier Weena.

60

Du potentiel, un historique, un univers complexe, des idées politique un dessin et des couleurs qui tiennent la route, mais que manque t-il au déserteur pour me combler ? Tous simplement du charisme sur les héros. Si tout l’univers est riche de même que les personnages je n'arrive toujours pas à m’intéresser à eux du moins assez pour faire de cet album une totale réussite. Reste qu’il possède assez de bonnes choses pour plaire.

Critique de publiée le 2 juillet 2005.

Que faut-il en retenir ?

  • Univers bien construit
  • Couleurs en amélioration

Que faut-il oublier ?

  • Personnages pas assez charismatiques

Acheter Gharojaï en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de Gharojaï sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Suis nous sur facebook !