75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°5 : Nous ne sommes pas comme Skynet et méritons d'exister, mais avec ce bloqueur de pubs actif, nous vous dirons 'Hasta la Vista, Baby!'
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"
Critique du Roman : Le travail du furet à l'intérieur du poulailler
Le travail du furet à l'intérieur du poulailler >

Critique du Roman : Le travail du furet à l'intérieur du poulailler

Avis critique rédigé par David M. le dimanche 23 mai 2010 à 1510

atmosphère, atmosphère, est-ce que j'ai une...

Un futur pas si éloigné. Les progrès de la médecine sont considérables, tellement, que les gens ne meurent plus assez vite. Alors, il faut donner un petit coup de pouce au destin, c'est là qu'interviennent les tueurs du ministère pop, les furets comme on les appelle. Leur job est simple : liquider des citoyens. Au hasard, en suivant une liste qu'ils reçoivent quotidiennement. Chaque année près de 400000 personnes sont ainsi effacées, le prix à payer pour éviter une explosion démographique.

Le narrateur est l'un de ces furets. Un fonctionnaire qui excelle dans son travail. Cynique, amateur de vieux films, il n'aime pas ses contemporains ; riches, pauvres, intellos, personne ne trouve crédit à ses yeux. Sauf Jos, son amour.

Ecrit à la première personne à la façon d'un polar noir, «Le Travail du Furet » est un régal stylistique pour peu qu'on apprécie la littérature noire. Si le thème développé n'est pas vraiment original dans le paysage de la SF d'anticipation, l'écriture jouissive et l'humour omniprésent parviennent à gommer cette petite faiblesse.

Le thème, justement, traite de l'un des plus grand défi auquel notre espèce devra faire face dans un avenir proche, à savoir le contrôle des populations. Si la solution proposée ici n'est somme tout pas très réaliste (voire absurde), elle ne peut qu'entraîner une réflexion sur les véritables solutions à apporter. Contrôle des données médicales, coûts des soins de santé, pression démographique, des questions très actuelles en définitive.

Un très bon roman dont l'intrigue tarde toutefois à se dévoiler puisqu'il faut pratiquement attendre la mi-roman pour qu'enfin elle prenne forme. La première moitié étant « simplement » dévolue à la description du quotidien du narrateur.

La conclusion de

Le Travail du furet est un clin d’œil SF à la littérature noire. Ecrit à la première personne, le style et les références régaleront les amateurs de polar. Le thème du contrôle des populations, sans être original, reste un sujet de réflexion passionnant.

Que faut-il en retenir ?

  • Le style polar noir
  • Les références cinématographiques

Que faut-il oublier ?

  • Un peu lent à décoller

Acheter Le travail du furet à l'intérieur du poulailler en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de Le travail du furet à l'intérieur du poulailler sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Retrouvez les annonces de nos dernières critiques sur les réseaux sociaux

Sur Facebook | Sur Twitter | Sur Google+

Les autres critiques de Le travail du furet

En savoir plus sur l'oeuvre Le travail du furet