75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°2 : Remontez le temps jusqu'à l'installation de votre Adblocker et rajoutez-nous en liste blanche.
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"
Critique du Film : Ghoulies II
Ghoulies II >

Critique du Film : Ghoulies II

Avis critique rédigé par Nicolas L. le samedi 9 août 2008 à 1630

Quand les ghoulies font la foire

L'on avait découvert les Ghoulies à l'occasion d'un premier volet où satanisme se mélait sans complexe à une histoire de morts-vivants et de lutins démoniaques, le tout avec un traitement si sérieux qu'il en devenait ridicule. Dans ce second opus, on efface tout et on recommence, ou presque.
Sans que l'on sache vraiment comment, les petits démons surnommés les ghoulies sont toujours là. Échappant à une tentative d'extermination dans un baril d'acide, ils se retrouvent embarqués dans un camion qui va les amener chez des forains. On est donc loin de l'environnement sulfureux du premier film. C'est le vétéran Albert Band (père de Charles et d'Albert) qui s'est chargé de la réalisation de ce Ghoulies 2 qui utilise donc comme décor un univers qui est très cher à la famille Band: le milieu du cirque et des fêtes foraines (notons qu'aujourd'hui, aux USA, Charles Band dirige avec sa société Full Moon une sorte de cirque cinématographique ambulant qui se déplace de villes en villes).


Le scénario est des plus communs, notamment dans l'introduction des principaux protagonistes. Un couple de jeunes gens dans le vent (enfin, le vent des années 80, brushing en prime), un nain interprété par Phil Fondacaro, un vieux bonimenteur ivrogne dirigeant une attraction déficitaire et, face à eux, un homme d'affaire puant, de surcroît fils à papa. Évidemment, les Ghoulies se planquent dans cette attraction (il y en a pourtant des dizaines d'autres) qui est une maison de l'horreur ringarde et pas effrayante pour un sou, et, de par leurs exactions et leurs farces mortelles, relancent l'interet des visiteurs qui croient y voir de nouveaux artifices.
Se présentant principalement comme un hommage à ces vieux parcs d'attractions qui ont fait rêver des générations d''enfants et qui se voient désormais réduits au rang d'antiquités par le modernisme de la télévision et du cinéma, Ghoulies 2 se veut aussi être une comédie prenant à contre_pied le sérieux du premier volet. Le film se rapproche ainsi des Critters et, bien entendu, des Gremlins, les créatures, démons sortis des Enfers, se retrouvant relégués à un statut plus ludique utilisant l'humour noir (un peu foireux, avons-le) comme arme principale.

En plus de l'humour, ce deuxième volet présente un autre avantage par rapport au précédent, on y voit en effet beaucoup plus les créatures, et leurs apparitions ne sont pas parasités par l'arrivée incongrue et non souhaitée d'autres intervenants. Modelées et animées par John Carl Buechler, ces sales bête sont également un peu plus convaincantes, notamment au cours de quelques plans larges ou on les voit se déplacer en incrustation stop-motion. Par contre, l'apparition finale du démon géant, pathétique copie de la Créature du Lagon Noir interprétée par un figurant revêtu d'une tenue en latex, est assez ridicule. Tout comme la façon dont les héros s'en débarrasse d'ailleurs...

La conclusion de

Sans être un grand film, Ghoulies 2 est une sympathique série B, nettement plus réussie que le premier film. Le scénario s'appuie sur des éléments humoristiques, ce qui contribue à mieux faire passer une histoire peu crédible, et les créatures sont à la fois mieux animées et plus souvent présentes à l'écran.

Que faut-il en retenir ?

  • Un scénario qui ne se prend pas au sérieux
  • Des créatures amusantes et pas trop mal animées

Que faut-il oublier ?

  • Un évident manque d'ambition
  • Un monstre final ridicule
  • Un scénario sans surprise

Acheter Ghoulies II en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de Ghoulies II sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Retrouvez les annonces de nos dernières critiques sur les réseaux sociaux

Sur Facebook | Sur Twitter | Sur Google+

Les autres critiques de Ghoulies

  • Voir la critique de Ghoulies III : Des ghoulies sur le campus
    30

    Ghoulies III - Critique du film par Nicolas L.

    Des ghoulies sur le campus : Ghoulies 3 est une comédie horrifique très médiocre. Situé sur le campus d’une université, le scénario manque totalement d’origina…

  • Voir la critique de Ghoulies : Résidus de messes noires et nains sataniques
    35

    Ghoulies - Critique du film par Nicolas L.

    Résidus de messes noires et nains sataniques : Film de monstres complètement fauché, avec des créatures mal animées et vraiment très laides, Ghoulies ne vole pas bien haut. De p…

En savoir plus sur l'oeuvre Ghoulies