75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°2 : Remontez le temps jusqu'à l'installation de votre Adblocker et rajoutez-nous en liste blanche.
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"
Critique du Manga : Le Chevalier d'Eon
Le Chevalier d'Eon >

Critique du Manga : Le Chevalier d'Eon

Avis critique rédigé par Lionel B. le samedi 22 mars 2008 à 1949

Histoire de France. Enfin presque...

Personnage historique de France, Charles-Geneviève-Louis-Auguste-André-Thimothée d'Éon, dit le Chevalier d'Eon, fut un espion exerçant sous la solde de Louis XV. Il fut célèbre en raison de son habillement qui le faisait passer pour une femme. Et ce n'est qu'après sa mort qu'une autopsie révéla qu'il était bien de sexe masculin. C'est donc autour de ce personnage au passé intriguant que les auteurs Tou Ubukata et Kiriko Yumeji ont décidé de créer un manga mêlant histoire, fantastique et horreur.
"Paris, 1753. Des poètes enlèvent de jeunes vierges et utilisent leur sang pour composer leur vers. D'Éon de Beaumont, agent secret au service de sa majesté, enquête sur ce phénomène secondé par sa sœur, qui peut posséder son corps et son esprit… "
Voilà enfin une histoire qui fait preuve d'originalité en jouant sur l'ambiguïté qui rode autour du chevalier d'Eon de manière surnaturel. Il n'est pourtant pas rare qu'un manga évoque une période de l'histoire de France comme se fut le cas par exemple pour Lady Oscar. Cependant, jamais un mangaka n'avait osé détourner les faits pour s'orienter vers du fantastique. Oui, fantastique il y a lorsque la défunte soeur d'Eon de Beaumont prend possession du corps de ce dernier afin d'éliminer les "poètes". De plus, le manga frôle avec le genre horrifique lorsque ces "poètes" se transforment en gargouilles et lorsque des cadavres sont montrés en gros plans. Enfin, une pointe d'humour vient agrémenter le tout. Pointe d'humour qui se remarque dans le comportement du héro assez flemmard, dans ses rapports avec son jeune serviteur qui pourrait sembler plus mature que son maître, mais également les relation que d'Eon entretien avec son supérieur.
Il n'y a pas que l'histoire qui fait dans la distinction, il en va de même pour le dessin. En effet, si le style graphique reste très ancré dans le manga, le trait est ici beaucoup plus hachuré que d'habitude, se rapprochant davantage du style de Min-Woo avec Priest sans pour autant être identique. A noter quand même que le dessin a évolué entre le début et la fin de ce premier tome avec un trait qui semble plus gras et plus hachuré vers la fin de ce manga. De plus, certains décors contrastent avec les premiers plans par leurs aspects peintures ou photos retouchées.

La conclusion de

Se basant sur un personnage mystérieux de l'histoire de France, ce premier tome du chevalier d'Eon apparaît comme un titre prometteur tant l'histoire fait preuve d'ingéniosité et de dynamisme. Le style graphique, différent de ce que nous connaissons traditionnellement dans le manga, y ajoute un certain intérêt. Bref, voici un titre à découvrir absolument.

Que faut-il en retenir ?

  • Un personnage historique français traité de façon surnaturel
  • L'histoire
  • Le dessin assez original
  • Quelques pointes d'humour

Que faut-il oublier ?

  • Un manga qui s'oriente un peu trop vers l'action

Acheter Le Chevalier d'Eon en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de Le Chevalier d'Eon sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Retrouvez les annonces de nos dernières critiques sur les réseaux sociaux

Sur Facebook | Sur Twitter | Sur Google+