75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°5 : Nous ne sommes pas comme Skynet et méritons d'exister, mais avec ce bloqueur de pubs actif, nous vous dirons 'Hasta la Vista, Baby!'
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"

Critique du manga : Castlevania #1 [2007], par Mathieu P.

Avis critique rédigé par Mathieu P. le vendredi 30 novembre 2007 à 16h53

Vampire et fils

Avec le flot de jeux sortis sur DS, PSP, et PS2 ces dernières années, la licence Castlevania ne s'est jamais aussi bien portée (ou mal, tout dépend du point de vue). C'est ainsi qu'un manga a vu le jour…Produit marketing ou produit destiné au fan ? A vous de choisir…
Au moyen âge, la rivalité entre l'église et les démons est à son paroxysme. Des guerres pullulent partout dans le monde, et le comte Dracula devient sans cesse plus puissant. Pourtant il se trouve qu'un de ses vassaux, Hector va s'enfuir afin d’échapper à sa nature diabolique mais aussi car il veut vivre en paix avec les humains. Mais c'était sans compter le comte Dracula qui envoya à sa poursuite Issac, un autre de ses capitaines, doté d'une magie très puissante…
Castlevania n’est pas un manga disposant d'une histoire très originale et son déroulement est vraiment ennuyeux et prévisible. Au fil du manga l’histoire ne décolle pas, et en définitif, nous avons l’impression de lire du vide. Du côté de la mise en page, le découpage des cases est tellement grossier et rébarbatif qu'il met des dizaines de pages à mettre en place une simple scène d’action où Hector combat un Loup Garou. Alors certes, on ne peut pas nier qu'il se dégage une classe et une aura très particulière autour des personnages, néanmoins, la ressemblance avec Hellsing, et Gungrave fait presque figure de plagiat.
Quant au dessin, ce n’est pas lui qui sauve la baraque, loin de là. Nous sommes à des lieux des magnifiques illustrations de Ayami Kojima, et on a le droit ici à des dessins plus que passables. L’auteur Sasakura Kou, est peut être très doué, mais son dessin manque de maturité, et du coup, de style aussi.

La conclusion de à propos du Manga : Castlevania #1 [2007]

Mathieu P.
35

En clair Castlevania pour l'instant, n'a pas de quoi séduire les fans, ni même séduire les joueurs occasionnels des jeux. Le monde est survolé, la fluidité de lecture est catastrophique, et l'esthétique des dessins ne pousse pas à continuer. Ce premier tome est donc une déception et manifestement un simple produit marketing…Attendons quand même le tome deux qui espérons-le sera meilleur.

Que faut-il en retenir ?

  • Les personnages

Que faut-il oublier ?

  • Dessin
  • Histoire
  • Découpage
  • Cher...

Acheter le Manga Castlevania en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de Castlevania sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Retrouvez les annonces de nos dernières critiques sur les réseaux sociaux

Sur Facebook | Sur Twitter | Sur Google+

Les autres critiques de Castlevania