75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°6 : Vador nous consulte sans Adblock alors pourquoi pas vous ?
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"
L'Attaque des Tomates Tueuses >

Critique du Film : L'Attaque des Tomates Tueuses

Avis critique rédigé par Nicolas L. le jeudi 16 août 2007 à 16:33

Purée de menace rouge ou menace rouge farcie ?

Ce métrage de science-fiction terrifiant débute dans la cuisine d’une maison américaine. Une mère de famille est affairée à ses occupations domestiques. Soudain, un bruit parvient de l’évier. Suivant le regard de la femme, la caméra y jette un œil. Au fond, une petite tomate se trémousse en grognant comme un petit gremlin. Soudain, c’est l’horreur, la tomate se jette sur l’aimable ménagère. Des cris, une musique crispante à la Ed Wood… Hors champ, on devine aisément le carnage.


Puis l’invasion se généralise. Cela continue, tout d’abord, par une opération « tomate amphibie » avec une attaque aquatique durant laquelle des tomates nageuses s’inspirent des Dents de la Mer pour agresser de paisibles nageurs. Puis, par vagues successives, de plus en plus nombreuses, des hordes de tomates féroces ravagent les fertiles campagnes américaines.
Promptes à réagir, les autorités mobilisent tous leurs effectifs et leurs services spéciaux. Malgré quelques inévitables difficultés administratives – notes de service égarées, ce qui ne manque pas d’occasionner quelques atermoiements dans les hautes sphères – et limites logistiques – un bureau de briefing un peu trop exigu -, les opérations de résistance et de riposte se mettent en place. De perspicaces scientifiques, dont l’élite japonaise, sont également sur le coup, et leurs premières conclusions issues d’une analyse, prélevée sur une tomate capturée de 1 mètre de diamètre, sont alarmantes : - Mauvaise nouvelle, c’est une tomate cerise » déclare, très inquiet, l’un des scientifiques.

En effet, les tomates normales atteignent, au fur et à mesure qu’elles assimilent des organismes vivants, des tailles colossales. L’armée à beau en abattre des centaines, leur nombre ne cesse de grandir, et leur taille également. Les services secrets du gouvernement ont alors l’initiative de mettre en action leur arme secrète, quatre agents, des robots spécialisés, adaptés à toutes les situations, un véritable couteau suisse humanoïde. La lutte pour la survuie de l’humanité est engagée, et ça va pas être triste…
L’Attaque des Tomates Tueuses est un véritable film culte que tout amateur de nanars se doit d’avoir vu au moins une fois. Véritable pastiche du genre, le film de Joe De Bello met en scène, au moyen d’un budget riquiqui, une histoire complètement débile au cours de laquelle des milliers de tomates tueuses envahissent l’Amérique. Pied de nez à la menace rouge qui a fait les beaux jours du cinéma bis des années d’après guerre, le métrage est également une comédie débridée et délirante mettant en scène des personnages stéréotypés et ridiculisés débitant une brouette de répliques stupides (Ce ne sont que des légumes », déclare un général, oubliant que les tomates, c’est des fruits !), des effets spéciaux inexistants (les agressions se déroulent toutes hors champ de la caméra et les tomates sont représentées par… des tomates !) et il y a même des séquences chantées dignes de The Little Shop of Horror ou The Rocky Horror Picture Show.

Inutile donc de préciser plus longtemps que le terme « absurde » est le plus adapté aux situations qui vont s’enchaîner sans répit, à la manière d’un film des Monty Python. Donc - à la condition que l’on soit adepte de ce type d’humour - il y a de quoi bien se marrer. Même si le film a parfois tendance à s’essouffler un peu (par indigestion de gags), il se révèle riche en situations vraiment cocasses et originales. Mes préférées sont celles dans lesquelles les agents robots (de simples figurants, faut pas s’imaginer, hein !..) se baladent dans une voiture banalisée (ben vi, c’est écrit dessus des fois que l’on n’aurait pas pigé, tous ayant un accoutrement des plus ridicules. Le plus débile est l’agent amphibie, qui se balade partout, et principalement sur la terre ferme, équipé en homme-grenouille, palmes et bouteille d'oxygène en place.
La mise en échec de l’invasion est également l’occasion d’assister à un gag hilarant. Réduites à l’impuissance par la diffusion d’une musique nase, les tomates finissent par redevenir normales. Sauf une, une tomate géante qui a eu la géniale idée de recourir à un cache-oreilles pour éviter de subir l’assaut des ondes mortelles. Très con, mais si drôle ! La fin ouverte, avec le réveil de troupes carottes infiltrées dans un potager, laisse penser qu’une future séquelle mettra en scène une nouvelle forme de menace. Que nenni, c’est penser sans prendre en compte la redoutable abnégation des tomates tueuses qui reviendrons quelques années plus tard, plus revanchardes que jamais dans Le Retour des Tomates Tueuses.

65

A la condition d’avoir un sens aiguisé de l’absurde, l’Attaque des Tomates Tueuses est une sympathique parodie de science-fiction. Récupérant et adaptant tous les clichés du genre, le cinéaste s’amuse à construire une histoire loufoque, remplie de gags plutôt sympathiques et de chansons ridicules. Une bonne humeur communicative qui a fait de ce petit film une œuvre culte…

Critique de publiée le 16 août 2007.

Que faut-il en retenir ?

  • Festival de gags et de situations absurdes
  • Sympathique hommage à la science-fiction horrifique

Que faut-il oublier ?

  • S’essouffle un peu sur la fin
  • Humour très con

Acheter L'Attaque des Tomates Tueuses en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de L'Attaque des Tomates Tueuses sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Suis nous sur facebook !