75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°7 : Reconfigurez votre Adblock d'un coup de baguette magique. Harry P. l'a fait et n'a pas eu de séquelles.
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"
Critique du Jeu de cartes : Star Munchkin
Star Munchkin >

Critique du Jeu de cartes : Star Munchkin

Avis critique rédigé par Nicolas L. le mercredi 18 avril 2007 à 1530

Les Gros Bills de l’espace sont là!

Pour mettre de suite mes poings de gros bills sur les i de niveau 1, Star Munchkin, c’est exactement la même chose que Munchkin tout court. Donc, comme je n’ai pas envie de répéter deux fois le même argumentaire, si vous êtes intéressé par mon speech de haut vol, vous pouvez toujours aller voir ici si j’y suis (normalement oui, à moins d’un bug ou d’une malveillance d’un collaborateur jaloux de mon succès auprès des femmes et des loutres).
Alors, on en vient à se poser la question : quel est donc l’intérêt de ce jeu ? Qu’apporte-t-il de plus que les extensions Hachement Bien ou Clerc et pas Net ? Ben, euh… pas grand-chose, en fait… mais pas mal de truc aussi, en fonction de la façon dont on appréhende la chooose.


La première option est de concevoir le jeu comme un one shot, un jeu à part entière, quoi… Là, on a donc affaire à un jeu de baston dans l’espace. Il faut bien le dire, cet aspect interpelle plus le joueur lambda que le Munchkin normal (si j’ose dire), ce jeu référentiel qui est plus apte à séduire les rôlistes rigolards, adeptes de ‘’subtilités’’ dungeonesques et expert dans l’hermétique charabia RPG. Avec Star Munchkin, dont le thème parodie le genre dit Space Op, l’éventail de séduction s’élargit. Bien sûr, le jeu plaira forcément plus aux geeks accrocs à Warhammer 40000 et autres gestes galactico-sidérales, mais le ton décalé des blagues et le festival de clins d’œil toucheront aussi le joueur de base, pour autant qu’il est au moins vu Star Wars ou un épisode de Star Trek. Ce qui, admettons-le, est le cas de presque tout le monde, hormis Mahaleck ben Lasseh le chamelier d’Ouzbékistan et ma mère.
Hors, dans ce cas précis d’utilisation, et mis à part cet atout commercial de poids, je dois dire que Star Munchkin est un peu décevant (par rapport au jeu d’origine). Je m’explique avant d’être découpé en lamelles par les épées laser des fans. Tout d’abord, je trouve les dessins moins réussis, même si c’est Kovalik leur auteur, un artiste que j’aime bien. Je ne sais pas, c’est moins marrant, plus commun, moins… déjanté, je dirais. Je trouve également que de nombreuses cartes sont trop chargées en textes et en couleurs, ce qui gène leur lisibilité.
Ensuite, viens la composition du paquet. Personnellement, je trouve qu’il y a trop d’objets et pas assez de monstres, notamment dans les hauts niveaux. Contrairement à Munchkin premier du nom, dans cette version on se retrouve rapidement blindé comme pas possible. C’est sympa, mais cela ne sert pas à grand-chose vu le peu de monstres de haut niveau que l’on rencontre dans le jeu. On se défoule donc sur les petites bêtes ridicules, que nos ‘’amis’’ n’arrivent guère à booster malgré leurs vils efforts de sales bâtards de l’espace. Cet aspect rend le jeu excessivement facile, nos parties à 4 ou 5 joueurs devenant vraiment très courtes. Autre chose, non négligeable, ce ‘’déséquilibre’’ (car pour moi, cela en est un) a également l’inconvénient de réduire la coopération, le joueur étant souvent suffisamment costaud pour buter du stremon tout seul. Par conséquent, je pense que le joueur de Munchkin risque d’être surpris et même un peu dépité. Le néophyte, lui, ne s’en rendra bien évidemment pas compte, et pourra, à mon avis, être plus apte à apprécier le jeu.
On en vient alors à la deuxième option, qui est la solution que je propose aux munchkins vétérans : le brassage des jeux. Oui, rien ne vous empêche de mélanger ce Star Munchkin avec vos jeux appartenant à la version originelle (c’est d’ailleurs ce que j’ai fait). J’admets que cela fait un peu zarbi, mais après tout, on est munchkin ou on ne l’est pas. Et jusqu’au bout des ongles, des palmes, des nageoires, ou autres appendices. Cette solution est de plus idéale pour retrouver l’esprit nanar d’un Krull ou d’un Starcrash, par exemple. Petit astuce, le verso des cartes étant différents, le must est d’utiliser des protèges-cartes pour les masquer. Les maniaques seront ravis et les paranos arrêteront de crier à la triche. Cependant, si vous ne voulez pas vous ruinez dans cet achat, vous pouvez aussi complètement vous en foutre et utiliser plutôt des boules Kies, synonyme de béatitude. Essayez, pour voir, c’est très rigolo de voir les mecs s’agiter en silence comme des pantins, et c’est terrible comme ça les excite.

La conclusion de

Bref, pour conclure, je dirais que Star Munchkin est un jeu sympa pour le néophyte, qui sera plus à l’aise avec le style référentiel Space Op qu’avec celui de Munchkin, nettement plus ‘’hardcore roleplayer’’. Pour les vétérans, pris comme un jeu à part, il n’est guère intéressant (je sais, je suis dur). La solution, car il y en a une est de, non pas éjecter la boite dans l’espace par le sas extérieur, mais de considérer ce jeu comme une extension de la version originelle. Il suffit pour cela de mélanger les deux paquets (voir les quatre pour les afficionados qui possèdent les deux extensions Munchkin).

Que faut-il en retenir ?

  • Un jeu dotés de références plus accessibles au grand public
  • Une règle simple, que l’on sait bien fun
  • Une bonne extension pour les hardcore gamers

Que faut-il oublier ?

  • Un déséquilibre dans la répartition des cartes
  • Des dessins un peu moins sympas
  • Certaines cartes sont trop chargées

Acheter Star Munchkin en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de Star Munchkin sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Retrouvez les annonces de nos dernières critiques sur les réseaux sociaux

Sur Facebook | Sur Twitter | Sur Google+

Les autres critiques de Munchkin

En savoir plus sur l'oeuvre Munchkin