75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°1 : Réagissez en configurant votre AdBlock pour ne pas nous faire disparaître comme les dinosaures de Jurassic Park ;)
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"
Big Fish >

Critique du Film : Big Fish

Avis critique rédigé par Manu B. le dimanche 8 octobre 2006 à 11:08

Big fish

Will est malheureux : son père Edward Bloom est un être extravagant qui aime être au milieu des projecteurs à raconter toutes sortes s'histoires que Will soupçonne être fausses. Et c'est lorsque la femme de Will tombe enceinte que Edward tombe malade. Son fils qui ne lui a pas parlé pendant des années, vient à son chevet. Les histoires de son enfance lui reviennent à l'esprit. Tout a commencé à la naissance de Edward...
Tim Burton est unique. Son univers est plein de féerie, de monstres, de sorcières, de noirceur poétique. Ce film est encore une fois l'occasion pour lui de visiter tous ses mondes féeriques, en racontant (car il s'agit d'un beau conte de fées) l'histoire de cet homme à la vie extraordinaire.

Big fish Ewan McGregor Alison Lohman daffodil
Big fish: Ewan McGregor et Alison Lohman au milieu d'un champ de jonquilles
Pour cela, il a choisi Ewan McGregor, excellent acteur au demeurant, qui a le mérite d'aller de l'avant et de ne reculer devant rien. Il faut dire que ce rôle lui permet de se retrouver dans la peau du héros de la ville d'Ashton, champion sportif, écumeur des routes grâce à son travail dans un cirque, braqueur de banques, soldat émérite et mari comblé par l'amour de sa femme, à laquelle il voue lui-même un amour inconditionnel. Rien que ça.
Big fish Albert Finney Billy Crudup
Big fish: un père (Albert Finney) et son fils (Billy Crudup)
Mais c'est à la base un film sur la relation père-fils plutôt émouvante, où Tim Burton se lance dans le mélodramatique, mais pas très sérieux. En fait, il ne va suffisamment pas assez loin dans le pathos pour en faire un film guimauve habituel de Hollywood. Le juste milieu est trouvé pour nous émouvoir sans faire pleurnicher. Et ce personnage d'Edward Bloom est magnifique d'extravagance et de merveilleux pour plonger le spectateur à la frontière entre le réel et l'irréel. La ville de Spectre est ce petit bout de paradis où l'on rêverait de finir sa vie.
Big fish paradise
Big fish: le paradis sur Terre ?
L'incursion dans le monde du cirque permet aussi de faire apparaître les monstres et les êtres surnaturels d'autrefois (que l'on rencontre dans la foire des ténèbres de Ray Bradbury par exemple), un cirque dirigé par un Danny De Vito, que l'on ne présente plus, excellent au demeurant. Et puis, il y a ces acteurs incontournables dans le monde de Tim Burton: Helena Bonham Carter, toujours aussi touchante, Albert Finney, entouré d'actrices touchants comme Marion Cotillard ou Alison Lohman et de l'excellent Steve Buscemi (j'adore sa tête de psychopathe !)
Big fish Ewan McGregor Karl the giant Matthew McGrory 3.65 m
Big fish: Ewan et Karl le géant de 3.65 m

85

Big fish est donc une belle histoire peuplée de monstres finalement gentils, émouvante, drôle, fantasque, Burtonesque !

Critique de publiée le 8 octobre 2006.

Acheter Big Fish en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de Big Fish sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Suis nous sur facebook !