75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°3 : Un peu de fantasy ! Désactivez votre Adblock pour notre domaine et nous revivrons comme par magie !
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"
Critique du Film : La Science des rêves
La Science des rêves >

Critique du Film : La Science des rêves

Avis critique rédigé par David Q. le lundi 4 septembre 2006 à 0627

une science pas tout à fait exacte

Mais qu'est ce que nous a fait Michel Gondry? Après un très bon Eternal Sunshine of the Spotless Mind, qui traitait aussi de ce qui peut se passer dans le cerveau, voici que La Science des rêves vient faire de l'ombre à ce réalisateur prometteur.
Stéphane (Gaël Garcia Bernal) est un jeune étranger qui revient sur Paris pour travailler dans la confection de calendriers. Mais une fois embauché - en intérim - il va passer le plus clair de son temps avec sa voisine ou à dormir et à faire des rêves complètement déjantés. Là où le film pêche, c'est qu'on a affaire la plupart du temps au coté déjanté et déstructuré du personnage, ce qui fait que le spectateur est complètement perdu et n'y comprend plus rien. Les pensées de Stéphane sont constamment mélangées à ses actions réelles et seuls les personnages secondaires nous permettent de nous repérer - et encore, pas tout le temps.
L'histoire est quasi inexistante et sert de prétexte pour mettre en scène des situations débiles et hors-réalité. Charlotte Gainsbourg y apporte son charme et joue un peu trop la gentille adulte avec une âme d'enfant tandis qu'Alain Chabat joue le vieil amateur de blagues cochonnes sans aucune gène. La réalisation est complètement décousue et les scènes de rêves sont souvent jouées en accéléré, histoire de bien nous perdre. Le début du film semble prometteur avec notamment toute une séquence de cuisine pour produire un rêve. Mais à part quelques moments drôles par-ci par-là, le film reste tout de même fort difficile à appréhender et du coup à apprécier.

La conclusion de

La science des rêves est un film trop décousu et déstructuré qui perd le spectateur dans un mélange de rêve et de réalité. Si les acteurs sont bons, l'histoire et sa mise en scène rendent le film très moyen, surtout après Eternal Sunshine... qui était d'un niveau bien plus élevé. Dommage, surtout que le titre est trompeur étant donné le contenu du film.

Que faut-il en retenir ?

  • Une originalité certaine
  • Les acteurs, Gaël Garcia Bernal, Alain Chabat et Charlotte Gainsbourg en tête

Que faut-il oublier ?

  • Un film sans fin
  • Des parties complètement étranges

Acheter La Science des rêves en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de La Science des rêves sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Retrouvez les annonces de nos dernières critiques sur les réseaux sociaux

Sur Facebook | Sur Twitter | Sur Google+