75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°1 : Réagissez en configurant votre AdBlock pour ne pas nous faire disparaître comme les dinosaures de Jurassic Park ;)
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"
Critique du Wargames à Figurines : Hell Dorado
Hell Dorado >

Critique du Wargames à Figurines : Hell Dorado

Avis critique rédigé par Nicolas L. le vendredi 28 avril 2006 à 0349

Descente aux Enfers…

L’un des principaux évènements de la Gen Con était la présentation de Hell Dorado, un wargame à figurines conçu par CROC et Geoffrey Picard, édité et distribué très prochainement par Asmodée.
En ce dimanche matin, dernier jour de la convention, je me suis donc rendu sur le spacieux espace qui leur était réservé pour constater que j’avais eu le nez fin de réserver par avance ma place. Une bonne foule entourait en effet les quelques petits dioramas qui servaient de support aux démos.
Hell Dorado est un fait un jeu d’escarmouche, qui se rapproche de Confrontation – la présentation en boutique spécialisée se fera d’ailleurs de la même façon ; des blisters de figurines avec une règle simplifiée glissée à l’intérieur -, avec des règles simples et très vite assimilées. Loin de l’esprit de Warmacchine, il est évident que les concepteurs ont favorisés la fluidité plutôt que le ‘’réalisme’’. Pari réussi, ma partie avec une dizaine de figurines dans chaque camp – réalisées par Ilyad Games – ayant durée une petite heure, explications de ma charmante initiatrice comprises.
Au niveau du background, disons que l’on se situe dans un univers parallèle fin de renaissance – plus précisément la Guerre de Trente Ans. Un choix qui peut sembler étrange mais qui finalement se trouve être assez intéressant. J’ai eu la sensation d’être plongé dans l’univers sulfureux et baroque de Von Beck, le héros du Chien de Guerre (Michael Moorcock). Autre particularité du jeu : pour une fois ce n’est pas d’immondes créatures qui se répandent sur le Monde, mais l’inverse ! C’est des armées humaines de condottieres et de missionnaires qui envahissent les Enfers à la recherche de gloire et de massacres. Bon c’est vrai, cela, c’est pour la petite histoire, car une fois sur le champ de bataille, on s’en fout un peu – surtout que la plupart des futurs pratiquants vont jouer sur des nappes et non pas sur les magnifiques dioramas abyssaux du Team Toulouse qui servaient de support durant la Gen Con.
Les règles de combats sont simples, basées sur des jets de D6 d’attaques actives – la défense est passive -, chaque figurines étant rattachée à une carte possédant des caractéristiques spécifiques (attaque, défense, points de vie, foi, mouvement). Et en plus de cette force brute, s’ajoutent des règles de magie. Elles sont de deux domaines ; des sorts de zone et des sorts directs. Les sorts de zone ont des effets à ‘’aura’’ qui touchent tous les personnages ayant la même ‘’étiquette’’ (par exemple toutes les figurines protestantes) même celles qui sont du camp du jeteur de sorts. Les sorts directs, pour ceux qui connaissent, m’ont rappelé les Danseurs des Crépusculaires de Mathieu Gaborit. C'est-à-dire que le jeteur de sort fait appel à un medium (un familier) qui est chargé d’exécuter physiquement le sort en l’amenant jusqu’à la cible désignée. Un aspect très drôle et original.

Démonstration de Hell Dorado

La conclusion de

Comme je n’ai joué personnellement qu’une seule partie - et assisté à deux autres de même type -, ce test ne doit être considéré que comme ce qu’il est sensé être : un premier regard. Néanmoins, je dois dire que j’ai vraiment apprécié l’expérience. Hell Dorado, à l’instar de leurs créateurs, Croc et Geoff, c’est du lourd et du saignant. Les règles sont faciles à assimiler mais l’ensemble reste assez tactique, malgré un terrain assez petit qui empêche toute manœuvre – c’est mon coté wargamer grand tactique qui parle -, grâce notamment à l’utilisation de cette magie originale. Il est cependant certain que quelques joueurs avides de règles vont trouver le système un peu trop simpliste.

Que faut-il en retenir ?

  • Règles simples et fluides
  • Figurines en plomb d’Ilyad Games
  • Escarmouche = économie de sous
  • Background original

Que faut-il oublier ?

  • Des règles qui sembleront trop simples au regard de certains.
  • Sur le même marché que Confrontation

Acheter Hell Dorado en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de Hell Dorado sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Retrouvez les annonces de nos dernières critiques sur les réseaux sociaux

Sur Facebook | Sur Twitter | Sur Google+

Les autres critiques de Hell Dorado

En savoir plus sur l'oeuvre Hell Dorado