75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°1 : Réagissez en configurant votre AdBlock pour ne pas nous faire disparaître comme les dinosaures de Jurassic Park ;)
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"

Critique du film (direct to vidéo) : Zebraman [2006], par Ryosan

Avis critique rédigé par Ryosan le lundi 16 janvier 2006 à 04h41

Zebraman : le Bioman force noir et blanc rayé

Bioman, San Ku Kai, Spectreman… les grands noms du sentai japonais ne manquent pas et sont maintenant synonymes de ringardise et de raillerie. Qu’à cela ne tienne, Takashi Miike relance la mode des super héros pas loin de zéro avec sa parodie du genre : Zebraman.
Zebraman suit la vie d'abord monotone de Shinichi, enseignant qui manque d'autorité à la fois dans son travail et chez lui, ce qui lui vaut les sarcasmes de toute sa famille. Malheureux dans sa vie quotidienne, Shinichi trouve du réconfort dans son costume de Zebraman, héros de série Z qui a bercé son enfance. Déguisé en Zebraman, Shinichi s'invente des histoires dans sa chambre... jusqu'à ce que la réalité le rattrape et nécessite l'intervention d'un vrai héros : des extraterrestres pullulent en effet dans sa ville !
En bonne parodie, Zebraman se moque littéralement des clichés du sentai, ces séries live bon marché qui nous viennent du Japon. Et pourtant, le discours de Takashi Miike n'est pas aussi sévère que ce que l'on pourrait croire et l'on sent que le réalisateur a fini par se prendre au jeu. Le film en lui-même s'avère donc très drôle mais assez lassant à terme, la faute à un rythme pas très soutenu et à un héros trop molasson.
Pour une critique plus poussée de Zebraman, suivez ce lien.

La conclusion de à propos du Film (Direct to Vidéo) : Zebraman [2006]

Ryosan
65

Zebraman s'adresse avant tout à tous ceux qui ont été bercés par les séries sentai genre Bioman ou San Ku Kai. Ceux là trouveront à la fois la nostalgie et l'humour nécessaires pour visionner cette parodie grinçante. Les autres succomberont à son statut de série Z.

Que faut-il en retenir ?

  • l'évolution de Zebraman
  • la nostalgie des séries live de notre enfance
  • le combat entre Bioman et Sadako (Ring)

Que faut-il oublier ?

  • le jeu des acteurs
  • le rythme trop mou

Acheter le Film (Direct to Vidéo) Zebraman en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de Zebraman sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Retrouvez les annonces de nos dernières critiques sur les réseaux sociaux

Sur Facebook | Sur Twitter | Sur Google+