75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°5 : Nous ne sommes pas comme Skynet et méritons d'exister, mais avec ce bloqueur de pubs actif, nous vous dirons 'Hasta la Vista, Baby!'
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"
Critique de la Bande Dessinée : Outside
Outside >

Critique de la Bande Dessinée : Outside

Avis critique rédigé par Richard B. le dimanche 28 août 2005 à 1214

La conclusion d’une aventure humaine plus que mécanique

Le premier Meka, déjà écrit par Jean David Morvan et dessiné par Bengal, ne m’avait pas personnellement emballé. Pourtant j’attendais quelques peu la suite puisque à la base celui-ci ne devait être qu’une seule et unique bande dessinée. Et d’après les auteurs la véritable histoire se situait dans la deuxième partie.
Point de mensonge, en effet la seconde partie est largement supérieure à la première question scénario et idées véhiculées. Nous reprenons l’histoire alors que la jeune Caporale Minia et son Lieutenant Llamas sont seuls et finissent par se décider à prendre le chemin vers l’extérieure. Il faudra peu de temps aux deux héros pour voir les situations sur divers angles, loin de toutes les propagandes. Jean David Morvan qui n'arrête pas de pondre des histoires ; se sort très bien de cette aventure qui avait commencé sous la déception. La deuxième partie se veut prenante, portée de sa vision sur la guerre qu’il avait déjà plus ou moins transmise sur sa série Sillage, et surtout rend enfin ses deux personnages intéressants. Il est juste à regretter qu’il ait fallut attendre le deuxième tome pour s’intéresser à l’aventure.
Du côté Dessin et couleur, Bengal garde le même style que précédemment. Les qualités et les défauts restent les mêmes. D’un côté son traitement des couleurs est souvent magnifiques et se trouve être d’une excellente coloration. D’un autre, il maîtrise parfaitement les perspectives et ses machines. Dès que le dessinateur s’attelle aux visages ce n’est plus du tout ça ! Bref de loin c’est beau mais quand on s’attarde c’est assez irrégulier. Pourtant il y a plein d’idées et il ne manque pas de style d’où le regret d’avoir une impression de bâclé par moment.

La conclusion de

Meka II : Outside se trouve être beaucoup plus prenant que le premier tome, et possède de très bonnes idées niveau visuel. Cependant l’idée de « vite fait », « pas toujours bien fait » demeure. En partie à cause des visages des personnages. Pas inintéressant, il mérite au moins à ce que l’on s’attarde dessus pour voir si vous serriez réceptif ou pas au graphisme.

Que faut-il en retenir ?

  • Les couleurs
  • Histoire assez prenante

Que faut-il oublier ?

  • Des impressions de bâclé

Acheter Outside en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de Outside sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Retrouvez les annonces de nos dernières critiques sur les réseaux sociaux

Sur Facebook | Sur Twitter | Sur Google+

Les autres critiques de Meka

En savoir plus sur l'oeuvre Meka