75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°6 : Vador nous consulte sans Adblock alors pourquoi pas vous ?
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"
Critique du OAV : Tamala 2010
Tamala 2010 >

Critique du OAV : Tamala 2010

Avis critique rédigé par Lionel B. le dimanche 17 juillet 2005 à 1352

Un film d’animation peu commun mais sans intérêt

Tamala 2010 a été réalisé grâce au logiciel Flash, bien connu des internautes puisqu’il est aujourd’hui quasiment inévitable de devoir l’installer son plug-in sur son ordinateur. C’est sur ce point que Tamala 2010 sort de l’ordinaire. Malheureusement là s’arrête l’intérêt du film.
Le dessin est horrible utilisant un style « South Park » en noir et blanc. Attention, je ne dénigre pas South Park car son style graphique contribuait au charme de la célèbre série. Mais il est clair que c’est un style un peu trop simpliste pour qu’il apparaisse dans d’autres films d’animations. Les seules scènes réussites sont celles réalisées en 3D. L’animation est également médiocre. Ce n’est pas parce qu’elle a été faite sur un logiciel grand public qu’on peut accepté une telle qualité d’animation. Du moins, on ne le peut plus lorsque le film est susceptible d’être acheté.
Le scénario est particulièrement confus et mène le spectateur dans l’ennui. L’humour noir ne fait même pas rire. De plus il est important de signaler que Tamala 2010 ne convient pas à un jeune public au regard de la vulgarité omniprésente.

La conclusion de

Un film moche, ennuyeux et sans intérêt. Tamala 2010 est le film d’animation le plus nul que j’ai pu voir.

Que faut-il en retenir ?

  • J'en ai pas trouvé

Que faut-il oublier ?

  • Dessin
  • Animation
  • Scénario

Acheter Tamala 2010 en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de Tamala 2010 sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Retrouvez les annonces de nos dernières critiques sur les réseaux sociaux

Sur Facebook | Sur Twitter | Sur Google+