75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°4 : Au secours ! Un Publi-killer se ballade dans le coin. Une seule solution, le désactiver pour de bon.
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"
Wargames >

Critique du Film : Wargames

Avis critique rédigé par David Q. le dimanche 29 août 2004 à 08:06

Guerre Thermonucléaire Globale

L'homme contre la machine
Un ado réussi à pénétrer dans le système de défense de la NORAD et « joue » avec l’ordinateur chargé de la simulation de la 3e guerre mondiale, le WOPR. Seulement quand il se rends compte que cet ordinateur appartient à l’armée et non à la société de jeu vidéo qu’il voulait pirater, commence alors une course poursuite pour empêcher que le jeu se concrétise vraiment.
Wargames est un de ces films visionnaires sur de nombreux points. Réalisé en 1983, il décela l’émergence de l’industrie du jeu vidéo et l’intérêt que portent désormais les jeunes envers les jeux de guerre. Le jeune David Lightman est un de ces génies informaticien qui craque des sécurités pour s’amuser. Le film entrouvre dès alors quelques portes du monde numérique : Back-doors, modems, logins et surtout la passion de ces personnes qui y consacrent leur vie, comme le professeur Falken.
Mais Wargames est avant tout un film qui veut nous prévenir des dangers de l’informatique alliée à l’armée et à la défense. Comme le film Terminator le fera longtemps après, Wargames nous montre ce que pourrait faire un ordinateur aux commandes du lancement des missiles nucléaires, en pleine guerre froide. Programmé pour simuler et riposter, l’ordinateur ne fait pas la différence entre le réel et la simulation, pour lui tout est un jeu, un jeu qu’il faut gagner de la meilleure façon possible.Un film devenu culte
La réalisation reste encore de nos jours sans failles, alternant moments forts et moments de calme. La musique est une pure merveille de sons électroniques disséminés tout au long du film lui donnant une ambiance particulière. Les divers sons informatiques (WOPR, touches, bruitages et voix de l’ordinateur) feront peut-être rire les plus jeunes n’ayant pas connus cela mais réveilleront la nostalgie des plus vieux informaticiens. Malgré la nette amélioration des effets spéciaux et des capacités d’affichage 3D des écrans de maintenant, le centre de commande du NORAD reste, de par sa simplicité et sa netteté, encore crédible. Le moment où le WOPR entame des simulations de 3e guerre mondiale sur tous les écrans en envisageant toutes les possibilités de début de conflit est tout simplement bluffante de vérité. Il serait d’ailleurs intéressant de passer au ralenti cette scène pour pouvoir y lire la liste des pays susceptibles de déclencher cette guerre, USA et URSS (l’URSS existait encore bel et bien en 1983) étant les premiers.
Pour ce qui est des acteurs, Matthew Broderick est convaincant en jeune hacker malgré lui cherchant d’abord à fuir puis ensuite à affronter la situation, comme une partie d’échecs face à l’ordinateur. Car c’est bien un combat de l’homme contre la machine auquel on assiste. Ally Sheedy (Jennifer) rajoute un soupçon d’âme féminine dans ce monde d’hommes, une relation d’adolescent avec David, pas très à l’aise dans ce domaine. Le personnel de l’armée est dépassé par cette situation et par le matériel fournit par le Pr. Falken, dépassant de loin leurs capacités d’analyse. Le WOPR est un outil qu’ils ne comprennent pas, ce qui est fort regrettable au moment où ils enlèvent les hommes de la chaîne de décision.

91

Un film d’anticipation dépassé par le temps (nous ne sommes plus en période de guerre froide) mais qui reste valable. Les machines sont plus que jamais garantes de la sécurité des états et si elle devait remplacer l’homme pour déclencher une guerre, ce serait un scénario possible. Les hackers sont aussi et toujours d’actualité, pénétrant les systèmes les plus complexes, encore parfois pour s’amuser et se prouver qu’ils sont les meilleurs. Wargames est un film visionnaire qui inspira de nombreux autres scénarii de la même veine. Un film culte pour tout une génération, à voir absolument.

Critique de publiée le 29 août 2004.

Acheter Wargames en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de Wargames sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Suis nous sur facebook !