75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°4 : Au secours ! Un Publi-killer se ballade dans le coin. Une seule solution, le désactiver pour de bon.
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"

Un polar futuriste pour Albert Dupontel

Publié il y a 10 ans par Jean-André

Dupontel s'interesse à la SF

Après avoir été récemment réalisateur pour Enfermés dehors, et en tant qu'acteur pour Fauteuils d'orchestre , Albert Dupontel se lance dans un projet de science-fiction, une première dans sa filmographie.
Il devrait en effet incarner le premier rôle de Avatar, le premier long-métrage de Julien Leclercq, déjà remarqué pour son court-métrage, Transit.
L'action de Avatar se déroule à Paris en 2025. David Hoffman (Albert Dupontel), membre de la police européenne est chargé de l'enquête sur le meurtre d'une jeune immigrée dont le corps a été retrouvé avec d'étranges griffures autour des yeux. Ces griffures sont étrangement semblables à celles qu'arbore Manon, la fille du professeur Minkowski qui officie dans une clinique high-tech. David et son adjointe devront établir un lien entre ces deux univers. Mais au lieu de remonter, comme il le pensait, une réseau de trafic d'organes, David va remonter le cours de sa propre mémoire...
Marie Guillard (Podium) et Mélanie Thierry (Quasimodo d'el Paris) font partie de la distribution.
Le film sera produit par Gaumont pour un tournage prévu à l'automne 2006. Sortie prévue pour le second semestre 2007.

Suis nous sur facebook !

Commentaires sur l'article

Réagissez à cet article en postant votre commentaire ci-dessous.Seuls les membres SFU peuvent poster leur avis.

Créez votre Espace SFU en moins d'une minute pour ajouter votre avis (et bien plus). C'est simple et gratuit !
Alors n'hésitez plus et venez rejoindre la communauté de Scifi Universe !

S'inscrire S'identifier En savoir plus sur « Mon SFU »

  • Ca nous changera des comedies, y pratiquement que ça dans le ciné français
    Darkwill, le 15 juin 2006 06:17