75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°6 : Vador nous consulte sans Adblock alors pourquoi pas vous ?
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"

Jodorowsky's Dune > NAISSANCE DU PROJET

Les premiers pas

Dune, le chef d'oeuvre de Frank Herbert, vous connaissez, obligatoirement !
Dune est d'abord sorti en plusieurs parties à partir de 1963 dans le magazine " Astounding Science Fiction " (renommé un peu plus tard " Analog "). deux années plus tard, Dune sort en roman complet en librairie et le succès est immédiat. Le livre reçoit la même année les prix Hugo et Nébula. L'auteur, Frank Herbert, donnera des suites de 1969 à 1985.
Bien évidemment, comme tout succès de librairie, l'industrie du cinéma va s'interresser à l'oeuvre. Mais le plus étonnant, c'est que le premier à réellement s'engager sur le projet, c'est un obscur réalisateur chilien : Alexandro Jodorowsky...
Avant qu'Alexandro Jodorowsky ne s'attache à la mise en œuvre de la réalisation de Dune, il existait déjà deux projets d'adaptation : Le premier par la société de production de Arthur P. Jacobs (le producteur de la série de films La Planète des Singes), et le second, britannique, aurait été initié par Patrick McGohan (Le Prisonnier). Ces projets ne verront évidemment jamais le jour. Jacobs mourrant en 1972 et McGohan abandonnant le projet.
En 1973, après avoir été quasiment sur la paille par la faute du producteur de son film, La Montagne Sacrée, Jodorowsky accepte la proposition de Michel Seydoux (Caméra One Productions), son distributeur français, afin de faire un film ensemble :
" J'ai dit, oui. Il m'a demandé : quoi ? Et j'ai dit Dune !. Mais pour rire ! Je n'avais pas lu Dune quand je lui ai proposé. J'en avais entendu parler. Alors il s'est enthousiasmé, il a acheté les droits. Et en le lisant, je me suis rendu compte que j'avais raison, qu'il fallait faire Dune. Mais j'ai dit ça simplement parce que j'avais besoin de faire quelque chose, de survivre avec ma famille ".
Jodorowsky lit donc Dune en une nuit et déjà il a son film en tête, un film énorme, il le décrit à Seydoux comme un film international qui dépassera les 10 millions de dollars de budget. Incroyablement, Seydoux accepte.
Quelques jours plus tard ils se retrouvent à Los Angeles pour acheter les droits du livre, ce qui se fait sans problème parce qu'à l'époque Hollywood trouvait le livre irréalisable à l'écran et non commercial... Michel Seydoux donne carte blanche au réalisateur et un énorme appui financier : Il peut créer son équipe sans problème économique.

Alexandro Jodorowsky ? Qui est-ce ?

Alexandro Jodorowsky est né le 7 février 1929 à Irique, petit bourg du nord du Chili, où ses parents, un couple de Juifs russes fuyant les pogroms, sont venus s'installer
En 1953 Jodorowsky quitte le Chili qu’avec son théâtre de marionnettes il a auparavant parcouru en tous sens, contre l'avis de son père qui l'aurait préféré médecin. Destination Paris, où il commence par forcer la porte du Mime Marceau. Il lui écrit quelques-unes de ses plus célèbres pantomimes. Cinq ans plus tard, il abandonne pourtant la troupe, devient peintre en bâtiment, fréquente les surréalistes et fait la connaissance de Maurice Chevalier, qui l'engage pour dépoussiérer son spectacle
En 1962 Avec Roland Topor et Fernando Arrabal, il créé le groupe Panique, pied de nez insolent et rigolard à l'intransigeance du mouvement surréaliste. L'histoire en retiendra quelques happening inénarrables, où se côtoient humour, performances sportives et pornographie
En 1965 Jodorowsky s'embarque pour le Mexique, dans les bagages du Mime Marceau, qui lui a demandé de rempiler pour une tournée sud-américaine. Il y reste huit ans. Le temps de créer le Théâtre d'avant-garde de Mexico, d'adapter au cinéma une pièce de Fernando Arrabal, Fando et Lys, puis de tourner ses deux films les plus célèbres, El Topo et La Montagne Sacrée. C'est également au Mexique que Jodorowsky touche pour la première fois à la bande dessinée. Pour le dessinateur Manuel Moro, il imagine le personnage d'Anibal 5, et lui-même illustre pendant cinq ans ses Fabulas panicas (fables paniques) pour un hebdomadaire de Mexico.
Puis en 1973 il revient en France, c’est là que commence notre histoire…