75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°5 : Nous ne sommes pas comme Skynet et méritons d'exister, mais avec ce bloqueur de pubs actif, nous vous dirons 'Hasta la Vista, Baby!'
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"

Critique du jeu de société : Dragon Castle [2018], par Vincent L.

Avis critique rédigé par Vincent L. le lundi 24 septembre 2018 à 14h00

Fortress...

La Forteresse du Dragon est en ruine, et vous comptez bien en utiliser ce qui reste pour construire votre propre forteresse. Afin de bâtir vos sanctuaires, vous pourrez faire appel aux Esprits afin que leurs pouvoirs vous aident dans votre tâche. Mais attention, vous devrez également répondre aux exigences du Doyen des Dragons pour emporter la victoire !


Dragon Castle est un jeu qui vous invite à vous plonger dans l'univers des mythes et légendes asiatiques, et, entre nous, ça fait bien plaisir ! Il faut bien reconnaître que ce type de thématique et ce genre d'ambiance ne sont pas si courantes dans les jeux de plateau. Certes, ce n'est pas rarissime, mais je dois bien avouer que je suis plus souvent parmi les zombies, les moutons ou les étoiles qu'au milieu des Esprits chinois. Il faut donc reconnaître que Dragon Castle est une superbe invitation au voyage ! La boite pète la classe, les illustrations sont superbes, le matériel est magnifique, bref, une fois le jeu en main, on n'a qu'une seule envie : y jouer.

Un constat s'impose malheureusement très vite : cette thématique n'est que purement décorative. La réalité, c'est que Dragon Castle est un jeu abstrait sur lequel l'éditeur a collé quelques apparats esthétiques. Les Esprits, le Doyen des Dragons et toutes ces légendes, vous ne les sentirez jamais présents pendant le jeu. Vous me direz qu'il faut bien vendre, et que les jeux abstraits - souvent austères - rebutent le public. Certes. Mais j'aime sentir un univers fort quand je joue. C'est mon côté roliste casse-burnes très probablement...

Sur le papier, le jeu est vendu comme librement inspiré du Mahjong. Si quelques joueurs traînent par ici, il faut que vous sachiez qu'en vrai, ce n'est pas le cas. En fait, Dragon Castle se joue avec des tuiles des Mahjong, et c'est bien le seul point commun entre les deux. On n'y retrouve ni le décorum (pas de vents, de fleurs ou de saisons), ni les combinaisons, ni la mythique muraille. Bref, Dragon Castle n'est ni un jeu se déroulant dans un univers asiatique, ni une variante du Mahjong. Mais, au final, on s'en fiche un peu, car le plus important, c'est que Dragon Castle est tout de même bon !



La plus grande qualité du jeu, c'est très clairement son matériel. Dragon Castle est super agréable à jouer. On prend plaisir à manipuler les tuiles, à désosser la forteresse centrale et à construire ses sanctuaires personnels. Cela faisait un moment que je n'avais pas eu tant de plaisir à tripoter un jeu (en tout bien tout honneur évidemment !). Certes, quelques éléments sont perfectibles (les plateaux sont faits dans en carton fin assez fragile qui suppose d'être méticuleux), mais l'idée d'utiliser des tuiles de Mahjong est clairement le coup de génie du jeu, et emporte largement l'adhésion dès la première partie.

En termes de mécaniques, Dragon Castle est simple et efficace. Les règles s'expliquent rapidement (on a quatre actions possibles, quatre façons de gagner des points et basta), les parties vont vite, mais le tout n'est aucunement dénué d'intérêt stratégique. Le jeu demande de l'anticipation, tant dans la prise des pièces que dans leur positionnement, une bonne perception spatiale et un excellent tempo (il faut rester dans le rythme du jeu, c'est à dire ni prendre son temps, ni décharger trop vite). Les parties ont en plus un format parfaitement adapté (plus court, ça aurait été frustrant, plus long, on se serait ennuyé). Là-dessus, rien à dire, c'est une mécanique très bien huilée.

Les cartes Esprits et Dragons participent à l'excellente rejouabilité du jeu : les premiers donnent une action (qui change donc à chaque partie), les deuxièmes une façon de marquer des points (qui change donc à chaque partie). Dragon Castle n'est donc pas routinier, et ne tombe pas dans le piège de la "stratégie unique". On notera, pour terminer, que le jeu fonctionne tout aussi bien à 2, 3 ou 4 joueurs. C'est d'ailleurs à deux qu'il est le plus intéressant, car il devient possible d'anticiper les coups de l'adversaire ; à quatre, c'est nettement plus chaotique et imprévisible, fun mais parfois un peu frustrant.

La conclusion de à propos du Jeu de société : Dragon Castle [2018]

Vincent L.
65

Rapide, intéressant, très agréable à jouer, Dragon Castle est un jeu sympathique, efficace pour faire de l'initiation à destination des débutants, voire pour se chauffer les neurones avant une partie d'un plus gros mastodonte ludique. Alors oui, Dragon Castle n'est pas la révolution ludique de la décennie (si on lui retire ses apparats, ça reste somme toute très classique), mais dans le genre, il faut bien reconnaître que ça fait le taff.

Que faut-il en retenir ?

  • Le matériel : superbe et agréable à utiliser,
  • Des mécaniques fluides et faciles à comprendre,
  • Simple, mais pas inintéressant stratégiquement,
  • Un bon renouvellement des parties.

Que faut-il oublier ?

  • Une thématique purement décorative,
  • Pas vraiment inspiré du Mahjong,
  • Plus intéressant à deux joueurs qu'à trois ou quatre.

Acheter le Jeu de société Dragon Castle [2018] en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de Dragon Castle [2018] sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Retrouvez les annonces de nos dernières critiques sur les réseaux sociaux

Sur Facebook | Sur Twitter | Sur Google+