75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°4 : Au secours ! Un Publi-killer se ballade dans le coin. Une seule solution, le désactiver pour de bon.
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"

Critique du comics : Les Chroniques de Spawn 9, par Richard B.

Avis critique rédigé par Richard B. le mardi 12 décembre 2006 à 19h57

Spawn perd de son souffle et se répète.

Soyons clair : oui il est indéniable que Philip Tan est un dessinateur hors pair, que ce soit sur le Spawn #155 ou le Spawn #156, le dessinateur procure un véritable plaisir de plus accompagné d’un gore toujours plus crade, voir parfois presque choquant. Sur ce point, je prends toujours autant de plaisir à lire Spawn.
Côté histoire c’est tout autre, la renaissance annonçait et qui semblait bien partie ne fait que tourner en rond, nous nous retrouvons avec un Spawn toujours aussi perdu qui évolue que pour mieux retourner en arrière. En gros, côté histoire c’est du n’importe quoi et la lecture finit par devenir ennuyeuse.


Ce numéro spécial de 100 pages nous propose une courte histoire appelée "Esprits de Noël", publié en 2005 dans un ‘Image Holliday Special’. Cette courte histoire de 10 pages en noir & blanc est à la fois dessinée et écrite par Brian Haberlin. Sur le point de vue technique, le défi est largement réussi, d’un point de vue histoire, l’idée est assez dans l’esprit de noël, un petit bonus amusant, mais qui demeure qu’un bonus.
Ce comics se termine par une histoire de Gy-Gor : la tête dans le feu ( G-gor #2 _ août 1999). Pour resituer la chose, je dirais, que Gy-gor est un ancien adversaire de Spawn et comme mentionné dans le résumé qui introduit le comics il est une espèce de gorille cybernétique amélioré. L’histoire est de Rick Veitch et le Dessin de Joel Thomas et en gros l’ensemble est globalement médiocre : c’est déplaisant, la découpe est confuse et l’histoire est peu emballante. Bref, je n’ai pas du tout aimé.

La conclusion de à propos du Comics : Les Chroniques de Spawn 9

Richard B.
40

Un numéro de Spawn graphiquement intéressant et gore, mais globalement ennuyeux. Une mauvaise passade ? Possible ! En tout cas un numéro qui côté scénario frôle le bas de gamme.

Que faut-il en retenir ?

  • Le dessin de Philip Tan
  • Le dessin de Brian Haberlin
  • C’est gore, donc fun par moment !

Que faut-il oublier ?

  • Les scénarios sont globalement moyens, voire mauvais
  • Dessin de Joel Thomas

Acheter le Comics Les Chroniques de Spawn 9 en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de Les Chroniques de Spawn 9 sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Retrouvez les annonces de nos dernières critiques sur les réseaux sociaux

Sur Facebook | Sur Twitter | Sur Google+

Les autres critiques de Spawn