75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°3 : Un peu de fantasy ! Désactivez votre Adblock pour notre domaine et nous revivrons comme par magie !
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"

Critique du jeu de société : Batt'l Kha'os [2009], par Benoît F.

Avis critique rédigé par Benoît F. le jeudi 18 août 2011 à 01h52

Du monde aux petits coins

Ils sont venus, ils sont tous là : guerriers de tous horizons réunis sous deux bannières flottant comme les symboles d’un conflit millénaire. Orcs et humains, ennemis depuis la nuit des temps, nourrissant un appétit de conquête sans égal. Des tours étranges, recélant une puissante magie, sont devenues l’enjeu de cette nouvelle querelle car celui qui les contrôlera prendra l’ascendant sur son terrible voisin.

 

 


LA GUERRE VUE DU CIEL

L’esthétisme développé par Batt’l Kha’os sort quelque peu des sentiers battus. Avec son côté épuré mélangeant habilement rondeurs et angles, le jeu de Z-Man Games se présente comme un produit atypique dont Karim Chakroun, l’illustrateur en titre, est le principal artisan. Le « facing » de la boîte en dit long sur le face à face meurtrier qui se prépare. Par ailleurs, on décèlera un petit côté Brendan et le secret de Kells plutôt rafraichissant. Il est simplement dommage que le design des éléments de jeu ne soit pas à la hauteur de l'illustration apparaissant sur la boîte.

Concernant le matériel, celui-ci se compose de : 71 tuiles Terrain, deux aides de jeu, 50 jetons Pouvoir et Contrôle. L’ensemble est plutôt solide et résistera à une manipulation récurrente. D’un point de vue visuel, les tuiles Terrain présentent des troupes vues de dessus à la manière des premiers jeux de la gamme Warcraft. D’ailleurs, le premier opus, édité en 1995, portait le nom de Warcraft : Orcs & Humans. Des similitudes qui ne peuvent être fortuites, apparaissant comme un clin d’œil du jeu de Z-Man Games au vénérable ancêtre vidéo-ludique créé par Blizzard Entertainment.

Les tuiles Tour

 

Les règles, présentées en anglais et en allemand, peuvent être téléchargées en français sur le site de l’éditeur en cliquant ici. Celles-ci ne poseront aucune difficulté en matière de compréhension et seront soutenues par des aides de jeu fort bien conçues.

 

 

A QUI LA TOUR ?

Le but du jeu est simple : être le premier à détenir sept points de victoire via le contrôle des tours de mages. Pour cela, chaque participant va représenter l'une des deux factions du jeu à savoir les humains ou les orcs.

A leur tour, les deux joueurs vont accomplir les actions suivantes :

- Poser une tuile Terrain ou Tour. Celle-ci doit être adjacente par un côté à une tuile déjà en jeu. De plus, il vous sera impossible de placer une tuile Tour dans les huit emplacements entourant une tour précédemment posée. Vous pourrez également placer un jeton Pouvoir aux effets divers et variés sur la tuile jouée.

Les tuiles Terrain

 

- Evaluer les majorités. Dès qu’une jonction de coins est formée par le placement de 4 tuiles, le décompte des forces en présence s’effectue. On détermine ainsi qui l’emporte en plaçant un jeton Etendard aux couleurs du vainqueur. Une fois que les quatre coins d’une tuile Tour auront été évalués, le joueur majoritaire en termes de jeton Etendard contrôlera la tour et ses points de victoire.

Exemple de décompte: 4 orcs contre 2 humains. Un drapeau Orc est donc placé sur cette jonction de coins

 

- Piocher une tuile parmi les trois tuiles exposées face visible ou dans le tas posé face cachée.

 

 

CHAOTIQUE BON

Contrairement à ce que son thème et son design le laissent à penser, Batt’l Kha’os n’est pas un jeu retranscrivant un affrontement féroce et sans pitié. Le jeu de Frédéric Moyersoen et Eric Hanuise s’apparente plutôt à un jeu abstrait reposant sur des principes de majorité et de placement. Vous en oublierez vite le contexte guerrier pour vous focaliser sur la façon la plus rentable et judicieuse de poser vos tuiles. L’optimisation est donc de mise et la place accordée au hasard s’avère minime laissant ainsi le champ libre à la réflexion et à l’anticipation. En effet, la finesse de Batt’l Kha’os se caractérise par son système à deux strates : il faudra d’abord conquérir les coins des tuiles Tour pour ensuite s’approprier la tour elle-même. Certains combats perdus d’avance vous obligeront à réorienter votre stratégie vers une situation jugée plus avantageuse dans laquelle vous devrez prendre en considération les forces déjà en place. Batt’l Kha’os est donc un jeu très tactique et finalement assez calculatoire.

Néanmoins, sa pratique reste largement abordable. Ce jeu à deux se classe dans la même catégorie que celui de Philippe des Pallières, La Guerre des moutons. Dans le même esprit, Batt’l Kha’os demeure un jeu pouvant être pratiqué par un large public, à la fois connaisseur ou néophyte. Les règles seront facilement assimilées et seuls les effets des jetons Pouvoir demanderont un peu de pratique afin d’être appréhendés.

Jetons Pouvoir

 

D’autre part, on notera la possibilité d’intégrer de nouvelles tuiles Terrain ainsi que de nouveaux jetons Pouvoir. Ces ajouts changeront la physionomie du jeu tout en conservant son intérêt tactique. Ainsi, le renouvellement du jeu est assuré et rien ne vous empêchera de remettre le couvert étant donné la durée relativement courte des parties (environ 30 minutes). Cependant, l'emploi de ces nouveaux jetons et tuiles se fera à condition de bien maîtriser les règles de base. Les pouvoirs avancés sont plus délicats à maîtriser car intégrés dans une stratégie à moyen terme contrairement aux pouvoirs de base qui s'inscrivent dans l'immédiateté. Quant aux tuiles spéciales, on dénotera leur apport "chaotique". En effet, celles-ci existent en un seul exemplaire chacune et sont piochées parmi un nombre conséquent de tuiles Terrain. Autant dire que le joueur qui aura la chance de faire main basse dessus prendra assurément l'ascendant sur son adversaire étant donné la puissance de leurs effets. Par ailleurs, ces apports optionnels mettent également en évidence le bon dosage de la courbe d'apprentissage. Les enfants, dès 8 ans, pourront même s'adonner au plaisir du jeu de tuiles tout en comptant sur une marge de progression importante.

La conclusion de à propos du Jeu de société : Batt'l Kha'os [2009]

Benoît F.
75

Sorti en 2009, Batt’l Kha’os est encore à sa place dans toute ludothèque qui se respecte. Son format deux joueurs, ses parties courtes, son intérêt tactique et sa simplicité d'accès sont autant d'atouts qui permettront à Batt’l Kha’os de survivre au flot constant des nouveautés et même aux références que sont Carcassonne et La Guerre des moutons. Le jeu de Z-Man Games peut être considéré comme une bonne introduction aux jeux de tuiles et sa courbe d'apprentissage lui permettra d'attirer un public large.

Que faut-il en retenir ?

  • Simple d'accès
  • Très bon renouvellement
  • Des parties courtes
  • La courbe d'apprentissage

Que faut-il oublier ?

  • Un thème et un design pouvant être trompeurs
  • Le talent de l'illustrateur qui ne transpire pas sur les éléments de jeu
  • Des tuiles spéciales pouvant conférer un avantage trop conséquent à leur détenteur

Acheter le Jeu de société Batt'l Kha'os en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de Batt'l Kha'os sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Retrouvez les annonces de nos dernières critiques sur les réseaux sociaux

Sur Facebook | Sur Twitter | Sur Google+