75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°7 : Reconfigurez votre Adblock d'un coup de baguette magique. Harry P. l'a fait et n'a pas eu de séquelles.
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"

Critique du film : Tekken [2011], par Lionel B.

Avis critique rédigé par Lionel B. le jeudi 6 janvier 2011 à 23h24

Fight !

Adapter un jeu vidéo en film n’est pas chose aisée comme le prouvent les nombreux échecs tels que Super Mario Bros, Street Fighter ou bien encore Resident Evil. Toutefois, l’épreuve n’est pas impossible comme le démontre l‘adaptation de Silent hill par Christophe Gans. Mais disons le clairement, transcrire un jeu de baston à l’écran est un projet particulièrement casse-gueule. Au mieux, cela donne du Mortal Kombat, au pire on obtient du Street Fighter. Tekken ne peut déroger à cette règle.

« En 2039, une guerre mondiale a détruit toute trace de notre civilisation actuelle et des sociétés font office de gouvernements, la plus puissante étant la Mishima Zaibatsu. Pour contrôler les populations, Mishima organise le King of Iron Fist Tournament, ou Tekken, où tous les participants s'affrontent jusqu'à ce qu'il n'en reste plus qu'un... »


Nous suivons le jeune Jin Kazama (interprété par Jon Foo) dans les bas fonds de la ville d’Anvil. Ici la vie est dure et fortement réglementée par la corporation Tekken. Nombreux sont les massacres de citoyens par les soldats de Tekken. Jin, lui, parvient à survivre grâce à ses aptitudes physiques. Il se voit ainsi confier des missions en l’échange d’une rémunération. Sa vie va changer le jour où Kazuya (Ian Anthony Dale), le fils héritier de Heihachi Mishima, va faire exécuter la mère de Jin. Il devra alors intégrer le Iron Fist Tournament afin de détruire Tekken.

Si l’univers de cette adaptation de Tekken, ce monde post apocalyptique, est assez immersif, il est clair que Tekken ne brille pas par l’originalité ou par la subtilité de son scénario. Bien au contraire, celui-ci est d’une grande simplicité et prétexte à donner place à des affrontements. Mieux vaut cela pour ce genre de film dans lequel on attend qu’une chose : de l’action. A ce niveau là, Tekken est généreux et nous offre des combats assez plaisants à regarder sans révolutionner le genre. Certes, on est loin d’une production hongkongaise avec Jet Lee ou bien encore Donnie Yen (dans lesquels les combats peuvent s’avérer spectaculaires), mais cela reste d’un niveau correct même s’il ne donne pas le grand frisson. Il apparaît regrettable que certains combats aient été coupés au montage rendant certains personnages inutiles. Il en va ainsi de la jolie Marian Zapico (Anna Williams) qui n’offre aucun véritable affrontement. De plus, ces combats manquants créent des incohérences dans la pseudo histoire, surtout vers la fin.

Même si tous les personnages ne sont pas présents, certains s’avèrent particulièrement ressemblants. Tel est le cas pour Heihachi Mishima interprété par Cary-Hiroyuki Tagawa. Il en va de même en ce qui concerne le personnage de Christie Monteiro (interprétée par Kelly Overton) dont les atouts sont parfaitement mis en valeurs et risquent d’en faire baver plus d’un.

Pour ce qui est de la mise en scène, le réalisateur Dwight H. Little, plutôt habitué au format série télé, fait un travail honorable. Toutefois, l’apparition de flashback durant les combats, devenue conventionnelle, s’avère inutile, voir agaçante.

Avec un budget de 35 millions de $, Tekken nous offre tout de même une photo plutôt jolie et des décors assez crédibles qui ne donne pas l’impression d’un tournage studio.

La conclusion de à propos du Film : Tekken [2011]

Lionel B.
45

Qu’attendre de plus d’une adaptation de jeu de combat qu’un film très moyen qui n’a que pour seuls atouts des combats regardables et une réalisation correcte ? Toutefois, Tekken ne peut pas être considéré comme un navet mais ne peut pas prétendre non plus au poste de meilleur film du genre. Il reste juste un petit film divertissant sans grand intérêt et parfaitement oubliable.

Que faut-il en retenir ?

  • Visuellement sympa
  • Les atouts physiques de Kelly Overton
  • Des combats divertissants

Que faut-il oublier ?

  • Un scénario aux abonnés absents
  • Des combats manquants qui créés des problèmes d'incohérences
  • Un film vraiment nécessaire ?

Acheter le Film (non sorti en salles françaises) Tekken en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de Tekken sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Retrouvez les annonces de nos dernières critiques sur les réseaux sociaux

Sur Facebook | Sur Twitter | Sur Google+