75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°2 : Remontez le temps jusqu'à l'installation de votre Adblocker et rajoutez-nous en liste blanche.
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"

Critique du manga : Suikoden V #1 [2010], par Lionel B.

Avis critique rédigé par Lionel B. le dimanche 29 août 2010 à 18h25

Du jeu vidéo au manga

Adapté du célèbre jeu vidéo de Konami sortie en 2006 sur PS2, Suikoden V se décline en un manga écrit et dessiné par Mizuki Tsuge, un mangaka encore novice dans la profession. Les adaptations de jeux vidéos semblent avoir le vent en poupe après les parutions récentes de Tales of Symphonia, Tales of Destiny ou bien encore Monster Hunter. Mais la qualité est-elle toujours au rendez-vous ?

« An 237 du Nouveau Calendrier : Sol-Falena, capitale du royaume de Falena, tombe entre les mains d'envahisseurs du royaume d'Armès... La reine en personne, qui manie pourtant le pouvoir dévastateur de la Rune Solaire, l'une des 27 Runes sacrées disséminées de part le monde, a été assassinée. Son fils, le prince Ardil, est le témoin impuissant de cette invasion, mais grâce à la Garde rapprochée de la famille royale, il parvient à avoir la vie sauve. Quels obscurs événements ont bien pu mener à cette terrible tragédie ? »

Ce n’est pas parce qu’un jeu vidéo est considéré comme un hit que son homologue manga le sera également. La preuve est faite avec Suikoden V dont le titre, non dépourvu de qualité, s’avère particulièrement ennuyeux. En effet, difficile d’entrer dans l’univers de ce manga. Peut-être est-ce simplement le fait de ne pas connaître le jeu vidéo ou simplement qu’il s’agisse d’une mise en place un peu longue des évènements à venir ? Mais force est de constater qu’aucun personnage n’arrive à imposer son charisme, que l’univers paraît particulièrement fade et que l’histoire ne s’avère guère captivante pour l’instant. Cela semble être un énième titre d’héroïc fantasy qui n’arrive pas à la cheville des plus grandes références du genre que peuvent être Les chroniques de la Guerre de Lodoss ou bien encore plus récemment Ubel Blatt.

Pour en revenir aux personnages, le héros, le prince Ardil, pour lequel on est sensé avoir de l’empathie, énerve par sa nièvrerie et son incompétence. Son père, qui s’avère tout de même plus sympathique, insupporte par son côté trop joyeux, voir un peu trop enfantin pour un adulte. Quant à la mère du jeune prince, l’originalité ne réside que dans le fait que se soit la régente du pays. Son comportement odieux et hystérique est trop caricatural pour donner une véritable ampleur à l’histoire.

En revanche, le design des monstres, la finesse du dessin et la lisibilité des combats démontrent que Mizuki Tsuge n’est pas dépourvu de talent. Si l’histoire décolle dans les tomes à venir il est possible que Suikoden V devienne plaisant à lire mais il paraît difficile d’imaginer que ce manga puisse devenir captivant…

La conclusion de à propos du Manga : Suikoden V #1 [2010]

Lionel B.
40

Passez votre chemin, il n’y a rien à voir ! A moins que vous n’ayez besoin d’un bon somnifère… Suikoden V s’avère ennuyeux en raison de personnages principaux énervants et une histoire qui s’avère peu attrayante à ce stade du manga.

Que faut-il en retenir ?

  • Un dessin très fin et lisible
  • Quelques éléments scénaristes intéressants

Que faut-il oublier ?

  • C'est chiant à lire
  • Des personnages sans charismes et énervants

Acheter le Manga Suikoden V en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de Suikoden V sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Retrouvez les annonces de nos dernières critiques sur les réseaux sociaux

Sur Facebook | Sur Twitter | Sur Google+