75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°4 : Au secours ! Un Publi-killer se ballade dans le coin. Une seule solution, le désactiver pour de bon.
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"

Critique du manga : Blue Exorcist #1 [2010], par Lionel B.

Avis critique rédigé par Lionel B. le lundi 21 juin 2010 à 22h49

L’école des exorcistes

Kazue Kato signe avec Blue Exorcist son premier manga. Le jeune mangaka nous plonge dans un univers pas très éloigné de celui de HHarry Potter à la différence qu’il ne s’agit pas de devenir magicien mais exorciste.

« Adopté dès son plus jeune âge par un exorciste de renom, Rin apprend un jour qu'il est le fils du mal incarné, quand son véritable père, Satan lui-même, apparaît pour l'emmener dans son monde. Mais impossible pour le jeune homme d'oublier tout ce qui lui a été enseigné jusqu'ici… Confronté à un adversaire invincible qui a consumé le seul homme à l'avoir jamais aimé, Rin fait alors le choix de combattre aux côtés des exorcistes, quitte à libérer, en dégainant l'épée de son père, la puissance démoniaque qui sommeille en lui ! »

Imaginez que Harry Potter ne soit pas un apprenti magicien mais plutôt un apprenti exorciste et vous pourrez facilement trouver une ressemblance avec ce titre. Cependant, la comparaison reste lointaine puisque le personnage principal de Blue Exorcist qu’est Rin s’avère totalement opposé à celui du magicien en culotte courte. En effet, Rin s’avère être un adolescent beaucoup plus turbulent, qui ne cesse de se battre et qui déteste les études. Cet enfant surexcité créait souvent des situations impromptues, un peu à la manière d’un Naruto.

Notez que Blue Exorcist n’a d’exorciste que son titre car la façon d’éliminer les démons s’avère plus proche du shônen ultra bourrin que du film de William Friedkin. Exit les phrases bibliques et les « Vadé rétro satanas », et place au gunfight et combat au sabre.

Place également à une dose d’humour avec un personnage extravagant qu’est celui de Méphistos Phélès aux allures de bouffon mais aux grands pouvoirs…

Vous l’aurez compris, Blue Exorcist ne fait pas dans la dentelle. Il est un énième shônen tout ce qu’il y a de plus classique mais bougrement efficace en raison de son dynamisme et de son dessin faisant preuve d’une grande finesse et pourvu de nombreux détails. Même si le character design n’offre rien de bien nouveau, il n’en demeure pas moins plaisant à regarder.

 

La conclusion de à propos du Manga : Blue Exorcist #1 [2010]

Lionel B.
65

Même si Blue Exorcist n’a rien de bien original, il n’en reste pas moins un titre particulièrement divertissant grâce à un personnage principal attachant et une histoire entrainante.

Que faut-il en retenir ?

  • C'est dynamique Un personnage principal attachant Un dessin fin et détaillé

Que faut-il oublier ?

  • Pas beaucoup d'originalité Le culte de l'exorcisme oublié

Acheter le Manga Blue Exorcist en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de Blue Exorcist sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Retrouvez les annonces de nos dernières critiques sur les réseaux sociaux

Sur Facebook | Sur Twitter | Sur Google+